AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ce forum est l'ancienne version de DOP. Vous y trouverez les archives de TFYL avant la refonte!

I may be evil , but i'm not yet the Devil ~ Sephora Blackwood. [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives de TFYL :: PAPERASSE ET CIE :: Présentations
MessageSujet: I may be evil , but i'm not yet the Devil ~ Sephora Blackwood. [TERMINE] Lun 21 Aoû - 1:37
“Sephora Cassidy Blackwood

"Unfortunatly for you all , I can't go to hell. Satan still have this restraining ordre against me."


Get to know me


« Bonjour à moi , vous m'excuserez de ne pas en souhaiter de même pour vous !
Je m'appelle Sephora Cassidy Blackwood et l'on me surnomme communément AUX ABRITS , ELLE ARRIVE !. Je suis née le 21 avril à mon domicile familiale du Wiltshire, ce qui me fait 16 ans ans. Je suis hétérosexuelle et actuellement célibataire.. Mon principal défaut est ... Eh bien ...Non , rien à faire , je n'en trouve aucun. Me dénigrer irait à l'encontre de tous mes principes et ma qualité majeure est mon esprit tordu et ma joie de vivre indécente je dirais»

Patronus : Un renard
Épouventard : Moi même , à terre , vulnérable , faible .
Scénario ou inventé : Inventé de toute pièce.
Don: Métamorphomage , si possible ? ( J'ai originellement conçu mon personnage avec ce don , et donc ma fiche aussi , mais si il n'est pas possible de l'obtenir , je ferais les changements nécessaires avec plaisir. )
Sang : Sang pur
Est-ce un multi-compte? Non.
Ft. Kylie Jenner


Faits divers


Corps aux courbes pulpeuses , longs cheveux noirs , visage angélique , grande et élancée , pour Sephora l'apparence est maîtresse en toutes circonstances. Son visage avait des traits sculptés parfaitement comme il faut. Un front lisse , des sourcils bien dessinés , une bouche très pulpeuse et un nez droit surmontés de yeux en amandes. Sa peau mat semblait sans défaut aucun , et ses tâches de rousseurs faisaient tout son charme. Elle avait un physique avantageux aux yeux des autres , elle le savait , elle en jouait , mais cela ne l'empêchait pas d'être irrationnellement dégoutée de son apparence. N'importe qui l'ayant déjà ne serait-ce qu'entre aperçue trouverait cela dément tellement la confiance et l'assurance suintaient de tous les ports de Sephora. Néanmoins , tout n'était que façade. Elle prenait soin d'elle même , c'était une obsession , mais cela ne suffisait jamais , elle n'était jamais assez jolie , jamais assez bien. Aux yeux de la société , elle était ce qu'on appellerait grossièrement " parfaite ". Sa posture et sa démarche étaient gracieuses , son sourire était rayonnant , son style vestimentaire était de bon gout. Elle savait usait de son apparence et en faire ressortir le meilleur , mais rien ne trouvait jamais grâce à ses yeux. Dans le miroir , elle ne voyait que laideur repoussante. Elle ne se trouvait pas jolie , elle ne se trouvait pas belle. Elle aurait voulu tout changer en elle , de ses yeux marrons qu'elle trouvait affreusement fades , à ses longues jambes qu'elle aimait comparer à ceux d'une autruche. Elle aimerait arracher la peau de son visage qu'elle disait " infâme " à cause de ses légères tâches de rousseurs à l'aide des longs ongles qu'elle entretenait avec la plus grande attention. L'apparence était tout dans la vie de Sephora , malheureusement elle croyait dur comme fer que la nature l'avait doté du physique le plus ingrat qui soit. Bien évidemment , jamais personne ne verrait ça à l'intérieur d'elle. Non , ce que les autres devaient voir , c'était assurance et maîtrise , en permanence. Elle prenait d'ailleurs grand soin de cacher la longue et épaisse cicatrice qui courrait le long de sa cuisse depuis de nombreuses années. Néanmoins  , et par pur fierté , elle s'interdisait catégoriquement de se servir de ses capacités de métamorphomage pour changer son apparence physique dite " normale ". L'histoire de ce don est d'ailleurs bien complexe , vu que Sephora a ignoré jusqu'à ces 10 ans qu'elle possédait ce don fascinant. Elle réservait ce pouvoir à toutes les farces tordues et abominables qu'elle concoctait avec grand soin. En effet , rien ne lui donnait plus de plaisir que d'effrayer un innocent première année en se faisant pousser d'énormes crocs et en déformant son visage d'ange , le rendant semblable à celui d'un monstre sortie tout droit de la plus sombre des imaginations. Elle a acquit sa baguette au Japon , dans un petit village entièrement sorcier du sud du pays. Le fabriquant avait plusieurs décennies d'expérience dans le métier , et confectionnait des baguettes beaucoup plus exotiques que celle d'Ollivander. La baguette de Sephora est faite en bois de cerisier et a un coeur en pétales de rose. Elle a aussi un imposant mais néanmoins gracieux et fière chat noirs aux immenses yeux saphirs en guise d'animal de compagnie. Il répond au précieux nom de Majesté.


My demons get bored easily


Arrogante , capricieuse , énervante , manipulatrice , transpirante de joie de vivre et légèrement cruelle sur les bords ... Voilà ce que constatent les gens au premier coup d'œil en observant Sephora , grand bien leur en fasse. Mais en réalité ... Rien du tout , c'est exactement ce qu'elle est. Une jeune fille qui vous brisera les os des pieds si l'idée farfelue de lui marcher dessus vous prenait, qui fait des moqueries et du sarcasme une douce et délicieuse routine , à qui la perfidie sied comme un gant , qui rabaisse les gens à chaque occasion pour enterrer 6 pieds sous terre ses propres insécurités inavouées  , qui se croit supérieur aux autres de part son esprit acéré et sa capacité d’analyse effrayante ,  et à qui le mot " sentiment " fait défaut.


Se faire un " ami " , n'est pas une possibilité au quotidien pour Sephora. Elle a d'ailleurs sa propre définition du mot Ami , et elle n'en a pas réellement des masses. Elle se dit au quotidien qu’elle est simplement entourée de personnes qui servent de bouches trous à défaut d’avoir autre chose sous la main.  Elle ne se l’avoue même pas à elle-même , mais elle aimerait avoir un … ami ? Quelqu’un à qui se confier , devant qui il n’y avait plus de faux semblants , plus de masques , plus de mensonges , que de l’authenticité. Mais pour elle , cela n’était qu’un fantasme inavouable et dont elle devait avoir honte.

Elle avait tellement vu sa mère se faire duper et détruire par toutes ses « amies »  qu’elle avait bien vite comprit que ses pairs étaient pourris jusqu’à la moelle , qu’il n’y avait pas de place pour l’amitié , que tout n’était que faux. La mère en avait fait les frais , et la fille a du en payer les conséquences malgré elle.
Elle parait insouciante et rigole aux larmes 23 heures par jour. Elle fait des blagues plus tordues et dégénérées les unes que les autres. Elle adore délirer et à ses idées farfelues bien à elle , tellement qu'elle parait parfois être rescapée d’un asile de fous.

Toutefois , elle passe du rire a la rage en un rien et démarre toujours au quart de tour. Elle n'a aucune limite quand il s'agit de pourrir la vie de quelqu'un. Elle n'a aucun remord à faire souffrir les gens qui , pour elle , le mérite , et c'est tout ce qu'il y a de plus naturel pour elle de juger les gens , parce que , qui saurait le faire mieux qu'elle ? C'est une entité faite entièrement de sentiments et de goûts contradictoires.

Dans sa vie , elle n'a connu que des sourires faux et compliments hypocrites , que des mensonges et des faux semblant. Son père était très influent dans le domaine du commerce international , et il se faisait beaucoup trop d’argent pour pourvoir espérer que lui-même ou sa famille puissent avoir des relations amicales innocentes et désintéressées.  


Très vite , elle fit du fait de se montrer cruelle une agréable routine et un délicieux passe temps. Voyez vous , l'ennuie est le pire ennemi de Sephora , et elle a ses propres moyens de le combattre. Pour tout vous dire , on a plus à craindre Sephora dans ses moments d'ennuies profonds que quand elle est en colère , c’est beaucoup dire. En véritable caméléon , elle adapte ses gestes , paroles , et attitudes en fonction de chaque personne et de chaque situation. Le mensonge ne lui pose pas de problème , et ce n’est pas ses travers et sa perfidie qui l’empêchent de se regarder dans la glace , bien au contraire.

Étant extrêmement charismatique , Sephora a un effet d'aimant sur les gens. La majorité des personnes qu'elle connait cherchent sa compagnie par pur vanité. Des gens qu'elle n'hésite pas à malmener. Dire à quelqu'un qu'il est incroyablement insignifiant n'a jamais fait de mal.


Elle n'hésite pas à confronter tous ceux qui lui posent problème et à leur dire leurs quatre vérités bien en face , en en rajoutant des masses , bien évidemment. Elle a un petit quelque chose dans sa posture qui impose l’admiration aux autres , bien malgré eux. Son aura met mal à l'aise et on sent quelque chose de mal sain émaner d'elle. Malgré ses mensonges fréquents , elle DETESTE qu'on lui mente , et s'en rend compte tout de suite lorsque quelqu'un s'embarque dans la périlleuse aventure qu'est tenter de mener Sephora en bateau.

Très jeune , elle a du apprendre à ne compter que sur elle-même , et sur personne d’autre , quelque soit la situation.  Son père était aimant et attentionné , n’hésitant pas à couvrir sa fille de tous les plaisirs que pouvaient offrir l’or. Sephora a très vite commencé à être déçue de son comportement. Elle en était … dégoutée.

Il lui disait qu’il aimait ouvertement et en public , il l’a prenait dans ses bras à tout bout de champ et essayait de lui inculquer des valeurs sur l’amour et la confiance toutes plus abracadabrantes les unes que les autres. Il était très attentionné , comme mentionné plus tôt , trop attentionné même , mais très souvent absent aussi , ce qui fait que l’éducation de Sephora s’est faite sous la main de fer de sa mère , la délicieuse et perfide Cassidy Blackwood.

Sephora ne savait pas si sa mère était mauvaise de nature , elle savait juste qu’elle n’avait jamais voulu d’enfant , et qu’à ses yeux , Sephora avait gâchée sa vie , elle était la déchéance et la déception de son existence. Elle n’avait jamais très bien compris pourquoi. Elle avait arrêté de se le demander très tôt. Cela lui faisait de la peine au début , quand elle était encore très jeune et très sotte.

Elle voyait ces nombreuses autres mères venant à leur domicile pour prendre le thé ou à l’une des réceptions données par sa famille parler de leurs rejetons comme de la plus merveilleuse de toutes les choses présentes sur terre. Alors que quand quelqu’un osait complimenter Sephora en présence de sa mère , la réponse claquait dans l’air sans attendre , ponctuée d’un sourire aimable mal placé :

«  - Intelligente dites vous ? Sephora ? Oh non , loin de là , elle est juste très douée pour faire semblant.
- Jolie ? Non , en aucun cas. Les elfes de maison chargés de la préparer sont doués pour cacher tout ce qui ne va pas , ils font un travail époustouflant. Pour tout vous dire , je la trouve un peu vilaine. Je me disais que ça allait changer avec le temps , mais non , rien »

Elle avait envie d’imploser à chaque fois , mais se contentait toujours d’un sourire mauvais aux invités avant de tourner les talons en quête d’un moyen pour extérioriser sa colère fulgurante. Elle savait que sa mère avait vécu l’enfer sur terre avec sa propre mère , décédée il y a longtemps mais ayant apparemment laissé sa marque bien présente sur sa fille.

Très vite , elle avait occulté sa mère et tout ce qui allait avec. Elle avait par contre tout gardé de l’éducation qu’elle lui avait douloureusement offerte. Mais elle comprenait que c’était nécessaire. Sephora plaçait les principes de sa mère sur un piédestal , et rien ne changerait ça. Elle idolâtrait la mère qui l’avait toujours haït , elle était tellement belle et savait manipuler les esprits comme personne. Elle était persuadée que malgré tout , sa mère savait tout mieux que tout le monde , et qu’elle était la seule à vouloir son bien. Elle était bien aveugle, mais à présent elle était façonnée et faire marche arrière n’était plus envisageable. Mais peut être qu’elle pourrait ouvrir les yeux sur tout ce qui lui faisait défaut.

Ces charmants traits de caractère que nous venons de citer forment notre Sephora adorée. Très peu de personne ont eu le courage de gratter un tout petit peu à la surface de cette couverture , et tout ceux qui s’y étaient risqué l'ont regretter. Ils semblaient penser que si ils essayaient de copiner avec elle , ils retrouveraient le cliché tellement mielleux du " Je cache mes sentiments pour ne pas avoir mal." . Tous ceux là consentent à dire que Sephora est mauvaise , cruelle de nature. Ils étaient néanmoins légèrement loin de la vérité.


Il y a de très rares personnes qui comptent vraiment pour Sephora. Malgré le fait qu'elle préférerait mourir dans d'atroce souffrances Milles fois que de l’avouer à voix haute explicitement , elle damnerait tout ce qu’il y avait d’âme en elle  pour eux , sans hésitation. Elle était toujours dans les extrêmes , que cela soit dans l’indifférence , dans l’amour ou dans la haine.


Elle n'agit jamais naturellement , tout à léger gout de faux dans ce qu'elle fait , bien que peu le perçoive.
Faire semblant continuellement a ses avantages , mais aussi de nombreuses contraintes. A force de faire semblant , on finit par se perdre réellement , on finit par ne plus distinguer le vrai du faux à l’intérieur de nous. Et Sephora préfère ça. Oui ... Oui elle préfère tout ignorer , ignorer tout ce qui n’avait pas sa place... Elle ne veut pas ressentir. En fin de compte ... Ce n'est qu'un être humain en perpétuel combat contre des démons , SES  démons. Ce n’est qu’une adolescente perdue , qui comme beaucoup d’adolescents paumés avant elle , pourrait gâcher sa vie sur un coup de tête.

« Les sentiments te rendront vulnérable aux yeux du monde , assurance et maîtrise en toutes circonstances. Je le graverai en toi. »


Histoire


05/21 3:45pm - Manoir Blackwood , Wiltshire

Un homme fait les cents pas dans un large couloir plongé dans le noir. Des cris d'agonie strident retentissent dans toute la demeure. L'homme se crispe à chacun d'eux. Soudain , le silence. Plus aucun bruit. L'homme s'arrêta net. Il se sentit défaillir. " Pourquoi ? Pourquoi ne pleure t-elle pas ? Pourquoi ? "
Il s’apprêta à rentrer en trombe dans la pièce quand l'un des médicomages supervisant l'accouchement de sa femme sortit le sourire aux lèvres. " Ma ... Femme ... " Ses pensées étaient embrouillées. C'était tellement flou.

- " Félicitations , c'est une magnifique petite fille que vous avez là. Qui l’eut cru après tant de malheurs. "

L'homme s’avança d'un pas précipité afin de pénétrer dans la chambre , quand il entendit le médicomage prononcer son prénom. Il se retourna et le toisa. L’homme avait l’air gêné.
« - Faîtes bien attention à la petite à partir de maintenant. Après les évènements qui ont ponctués la grossesse de votre femme … Je peux vous conseiller un bon psycomage , très compétent.
- Cela ne sera pas nécessaire , mais je vous remercie quand même.
- Vous ne comprenez pas la situation. Ce qui s’est passé est très grave.
-Je ferai très attention à ma fille , cela va de soit. Ne vous inquiétez pas. Merci. »
Il adressa au medicomage un bref signe de tête et entra en trombe dans la pièce.
Sa femme était redressée dans son lit , droite comme un I et encore plus pâle que d'habitude. Elle semblait noyée dans sa transpiration. Néanmoins elle conservait une certaine arrogance , ce qui était un exploit vu son état. Elle n'avait nullement le sourire et la joie des autres mamans venant d'accoucher. Elle avait par contre une fine cigarette dans sa bouche , soutenue à grand mal par ses longs doigts.

- " Ta fille est là bas , va plutôt t'occuper de cette chose au lieu de rester là à me regarder comme un benêt. "

La voix de sa femme claqua dans la pièce , sèche et cassante. L'homme ouvrit la bouche pour la première fois :

- " Ne t'adresse pas à moi de cette façon Cassidy , et ne reparle plus jamais de l'enfant comme ça. Je passerai ça sous silence cette fois parce que tu viens d'accoucher de ma fille , mais la prochaine fois ne sera pas sans représailles. Je n’oublie pas ce que tu as fait."

La prénommée Cassidy se ratatina dans son lit et perdit de sa superbe. Elle lui lança un regard noir , des larmes difficilement contenues dans ses beaux yeux , ternis par sa fatigue.
Il s'avança vers un berceau posé dans un coin reculé de la vaste pièce.
Il se pencha. Et là il comprit ...
Une explosion retentit dans son coeur. Il était papa. Cet enfant était le sien , elle était une part de lui. Elle était la plus belle chose qu'il ne lui ait jamais été donné de voir. Elle n'était pas comme les autres enfants , bruyants et braillants. Non , elle était calme et digne. Ses yeux était clos et quelques cheveux noirs recouvraient sa tête. Soudain elle ouvrit ses paupières , et là se fut le déclic. Deux immenses paupières noisettes aux reflets dorés le contemplaient d'un air presque taquin , et il murmura :
- " Sephora "

L'enfant gazouilla , et il prit ça comme une approbation. Il l'a prit dans ses bras comme la plus précieuse des oeuvres en porcelaine et la regarda avec adoration. Il était tellement absorbé par sa fille qu'il ne vit pas le dégout sur le visage de sa femme toujours sur son lit.

7 ans plus tard , le même jour ~ Manoir Blackwood , Wiltshire

Une fillette au visage angélique se tenait droite comme un I sur une espèce de trône pour enfant sur le devant d'une estrade haute d'un petit mètre , un sourire froid scotché aux lèvres. Elle n'avait pas l'étincelle qu'on retrouve habituellement dans les yeux des enfants de son age.

* Pourquoi sont-ils tous là ? Ils n’en ont rien à faire de moi , je les ai entendu , tous entrain de cancaner et de critiquer tout ce qu’ils voient par pur jalousie. Ils ne nous aiment pas , maman me l’a dit. Elle m’a dit que je devais les mépriser. Je lui obéirais. Mais je ne vois pas pourquoi il serait incorrecte de les jeter tous jusqu'au dernier dehors après qu'ils aient déposés mes cadeaux. Pourquoi devrais je supporter la présence d'êtres aussi insignifiants le jour de MON anniversaire. C'est indécent. *

De la musique douce animait les lieux. Malgré la vaste superficie de la salle , on pouvait voir qu'elle était pleine à craquer. De longues tables longeaient les murs sur toute leur longueur et croulaient toutes sous des mets plus différents les uns que les autres. Derrière la jeune fille ,  un nombre impressionnant de cadeaux étaient empilés au fond de l'estrade.

* Maman m’a expliqué que toute cette réception était le minimum que l’on puisse faire pour montrer à tout nos amis que nous étions plus aisés qu’eux , et qu’alors ils se forceraient tous à amener des cadeaux tous plus chers les uns que les autres pour paraître plus aisés que les autres invités. *

Un couple attirait l'attention de toute l’assemblée. Dansant au milieu de la salle , ils étaient d'une beauté non négligeable , et on voyait bien qu'ils s'aimaient à la folie.

* Si seulement ils savaient ... *


4 heures plus tard ~ Manoir Blackwood , Wiltshire

Sephora  était debout , droite comme un I , au centre d'une grande pièce décorée avec gout et subtilité dans des tons clairs. Elle avait une chevelure brune imposante et soyeuse. Elle et avait des traits d'une grande finesse , un nez droit , et de grands yeux de biches d'un mélange de miel et de doré. magnifiques à vrai dire. Si on se concentrait un peu plus sur elle , on remarquait ses mains , tellement serrées en poings que ses jointures avaient blanchies. De l'une de ses mains un mince filet de sang coulait. Elle tremblait , elle avait peur.

*Elle va me punir. J’ai été sotte. Je suis sotte. Jamais je n’aurais du lui tenir tête devant tout ce monde. Je suis vilaine et mal éduquée. Elle va me punir. Je dois obéir.*

Une femme d'une grande beauté , l'air mauvais et une cigarette à la bouche fit son apparition à la porte de la chambre un instant plus tard.

- « Pathétique petite peste. Que croyait-tu exactement faire en agissant comme une bâtarde élevée dans les égouts devant tant de monde important ? Déshonorer notre famille ? Nous faire avoir honte au point de ne plus avoir l’audace de poser le pied dehors ? La baffe que tu t’es prise sur le coup n’était rien. J’aurais du te faire encore plus mal devant eux. Tu as vu tous ces regards moqueurs sur toi ? Ils n’attendaient que ça ! »

Sephora resta muette , toujours tremblante , tellement pantelante qu’on la croirait sur le point de s’effondrer.

- « Je n’aurais jamais du faire ça maman , j’ai été sotte , cela ne se reproduira plus . »

Elle leva sa baguette.


2 ans plus tard ~ Jardin public ~ Londres


Sephora était assise sur un banc. Elle toisait les moldus qui passaient. Elle n’était pas à son aise. Elle ne se sentait pas dans son élément. Elle aurait préféré être au manoir , à lire un livre , installée confortablement. Elle était tellement fatiguée. Depuis son jeune âge , dormir n’était pas une activité à laquelle elle s’adonnait souvent. Cela commençait à se ressentir sur son état physique.

* Qu’est ce que je fais là.*

Un homme prit place sur le banc , à ses côtés. Il lui tendit un énorme cône de glace , en tenant un autre pour lui-même dans son autre main. Il rayonnait de joie de vivre. Il réussit même l’exploit d’arracher un petit sourire sincère à sa fille.

« - Mange , elle est délicieuse. Je suis heureux de voir que tu as pris un peu de poids , tu étais maigre comme un clou , s’en était inquiétant. Oh bien sur tu es encore un peu palote , mais je sens que ça commence à passer.

- Merci papa. »

Un silence léger s’installa. Pas le genre gênant. Simplement calme.

« - J’ai pensé qu’il serait bon pour toi de passer un peu de temps loin de la maison. De l’air frais et un peu de soleil te feront le plus grand bien. Peut être que tu prendras des couleurs.

- Maman dit que le soleil pourrait abîmer ma peau et altérer la couleur de mon teint. »

L’homme parût profondément agacé.

« - Tu sais ma chérie , ta maman n’a pas la science infuse. Elle est trop sévère. Tu n’as pas besoin de toutes ces leçons spéciales et de toute cette éducation pour nez-pincé. Oh et puis bon sang voûte toi un peu , j'ai une fille ou un piquet ? »

Sephora éclata d’un rire sonore , mais se reprit bien vite en plaquant sa main sur sa bouche. Son père éclata d’un rire encore plus bruyant. Elle ne tarda pas à le rejoindre , ils finirent par sombrer dans un intense fou rire. Après un moment , ils se calmèrent tous deux , le rire encore présent dans leurs yeux.

«  - Nous allons convenir d’une chose , tous les deux. Continue tes leçons de savoir vivre avec ta mère et applique les en société et avec elle , mais quand tu es avec moi , tu n’es plus qu’une petite fille comme les autres. Pas de piquet en guise de dos , pas de visage glacial , pas de convenances et d’usages. C’est un ordre jeune fille.

- Oui papa. »

Sephora sourit légèrement. Elle trouvait son père beaucoup trop laxiste , mais elle aimait sa compagnie plus que n’importe quelle autre. Elle ne pouvait décemment pas cracher sur un peu d’affection , tant que ça n’empiétait pas sur son attitude en public. Elle était contre toutes ses idéologies de paix dans le monde et d'amour dans tous les coeurs. Oui … malgré tout son père était décidément ce qui comptait le plus.

Quelques mois plus tard , 21/05 ; Manoir Blackwood ~ Wiltshire



Sephora marchait d'un pas lent et mesuré dans les couloirs du manoir. Tête haute et dos bien droit , elle regardait droit devant elle en occultant les nombreux portraits de ses aïeux recouvrant les murs. C'était un jour spécial pour elle. C'était le dernier anniversaire qu'elle passerait chez elle avant très longtemps. Elle avait 10 ans , c'était quelque chose.

Son père lui avait remis une petite fiole , remplit d'un liquide qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Il lui avait demandé de se rendre dans son bureau et de verser le contenu de la fiole dans un chaudron " différent des autres " , le reste , selon lui , lui viendrait naturellement. Elle était surexcitée , mais se gardait bien de le montrer. Les habitudes avaient la vie dure. Elle n'avait jamais ne serait-ce qu'entre aperçu l'endroit en question. C'était la seule interdiction que son père ne lui ait jamais imposé.

Elle s'arrêta devant la porte et la contempla un court instant. Son cœur battait plus vite qu'à l'habitude , bien malgré elle.

*Ne sois donc pas stupide pauvre petite sotte. Ce n'est qu'un bureau , cela ne signifie rien. Cela ne fait rien. Contrôle toi , tu dois apprendre.*  

Elle ouvrit la porte. Elle savait que ça avait un rapport avec la magie , c'est ce qui l'excitait tant. Elle allait devoir patienter encore quelque temps avant d'avoir sa propre baguette , et d'apprendre à contrôler le flux magique qu'elle sentait courir à l’intérieur d'elle , alors assister à n'importe quoi qui nécessitait de la magie l'émerveillait au plus haut point , ne serait ce que d'admirer les elfes de maison user de leur pouvoir pour faire léviter la vaisselle.

*Merlin tout puissant ... Si mère était légilimens , je n'aurais surement pas vécu aussi vielle.*

Elle posa un pied timide à l'entrée , puis l'autre suivit , et elle entra pour de bon. Elle écarquilla les yeux. Tous les murs étaient tapissés de bibliothèques géantes avec des ouvrages en tout genre à en perdre la tête , à l'exception d'un seul ou trônait une immense vitrine remplie à ras bord d'objets magiques tous plus extraordinaires les uns que les autres.

Malgré les airs qu'elle se donnait , Sephora restait bel et bien une enfant de 10 ans qui s'émerveillait devant les plus simples des choses. Elle examina plus en détail la pièce , et vit derrière un immense bureau le chaudron dont devait parler son père , posé sur un genre de petit estrade. Elle s'y précipita sans attendre.

Sur le mur contre lequel était posé le chaudron , trop en hauteur pour que Sephora puisse l'atteindre , des dizaines de fioles semblables à celle que son père lui avait confié. De plus en plus impatiente , elle versa la fiole dans le chaudron d'une main fébrile sans oser regarder à l'intérieur et ferma les yeux d'anticipation. Elle resta immobile cinq bonnes secondes avant de rouvrir les yeux centimètre par centimètre.

*Rien. Il ne s'est absolument rien passé.*

- STUPIDE CHAUDRON !

Elle baissa la tête dans l'intention de foudroyer des yeux le pauvre objet sans défense , puis s'arrêta net dans sa démarche. Elle se baissa un peu , dans l'attention d'examiner le contenue étrange du chaudron. Elle se sentit comme aimantée , attirée ...

Elle baissa encore la tête , et ... Ce fut la chute.


Chambre du manoir ;

Elle tomba tête la première sans savoir où elle allait atterrir. Elle usa de tout son contrôle pour se forcer à ne pas crier. Elle s'étala de tout son long sur une moquette épaisse , étonnée d'être en vie après cette longue dégringolade.

*Qu'est ce que ...*

" - Entre , dépêche toi. "

*Cette voix.*

Elle se releva en un éclair , catastrophée que sa mère l'eut vu dans une telle position. C'était en effet la voix de Cassidy Blackwood qui avait fendue le silence de la pièce , sèche et ... affolée ?

" - Maman je peux tout expliquer , je n'ai pas fait exprès de tomber , je me tiendrais bien à l'avenir , je ... Maman ? Mère , tu m'entends ?

Rien. Cassidy était stoïque , fixant du regard un coin de la pièce , comme épouvantée. Sephora n'y comprenait rien. Sa mère n’arborait jamais en temps normale un air si expressif , surtout un air si pathétique. Elle ne se serait jamais permit de montrer ce visage tellement apeurée , surtout pas devant sa fille. Elle n'aurait jamais passée sous silence de voir sa fille avachie par terre sans aucune tenue. Elle semblait ne pas s'être rendue compte de sa présence. Sephora s'approcha d'un pas incertain , jusqu'à être juste à côté de sa mère. Elle tendit une main tremblante vers elle.

Sephora étouffa à l'intérieur de sa bouche un cri d'horreur. Sa main venait de traverser tout bonnement le corps de sa mère.

*Papa m'a fait une farce ? Qu'est ce que ça veut dire.*

Elle se mit face à sa mère et la regarda plus attentivement. Sephora écarquilla les yeux de surprise. Ce n'était pas sa mère. Pas exactement. Elle avait l'air beaucoup plus jeune , beaucoup TROP jeune.

" - Qu'est ce qu'il t'arrive encore ? Tu vas réveiller Sephora. "

Elle reconnut son père à sa voix avant même de le voir. Elle se retourna dans le but de lui demander des explications concernant toute cette mascarade , mais se stoppa net dès que ses yeux se posèrent sur lui. Il était tout aussi jeune que sa mère , et cela n'avait aucun sens.

*Un souvenir. Mais bien sur , c'était évident. Stupide petite fille.*

Tout s'éclaira dans son esprit. Elle décida de s'éloigner de quelque pas et d'examiner la scène. En se concentrant fort , elle pouvait voir que sa mère tremblait. Très légèrement , pas assez pour qu'on le remarque tout de suite , mais elle tremblait quand même , ce qui n'était pas du tout normal.

" - C'est elle.

- De quoi parles-tu Cassidy ?

- Va la voir.

- Que ...

- VA LA VOIR ! "

Le cri de sa mère fit trembler la pièce dans ses moindres recoins. Elle était effrayante , plus que d'habitude. Sephora regarda Cassidy pointer du doigt le fond de la pièce , les yeux pleins d'incompréhension. Elle suivit la direction indiquer par sa mère , et vit un grand berceau près de la fenêtre.

*Bien sur , ça doit être moi.*

Elle reporta son attention sur son père. Il avait l'air inquiet. Il se dirigea précipitamment vers le berceau en question , avant de pousser un exclamation de surprise.

" Comment ... Comment ? C'est impossible , personne ne l'était. "

Elle s'approcha à son tour afin de constater par elle même la cause des tourments de sa mère. Elle se pencha sur le berceau , puis ...

*C'est ... Moi ? Mais mère a dit que ... A chaque que ça arrive , elle dit que ce n'est qu'un charme que les elfes me jette de temps à autre pour arranger dans la mesure du possible mon apparence. Alors , quel est le problème ?

" - Cassidy , il doit y avoir une explication. C'est impossible , il y a quelques jours à peine elle avait les yeux du même marron que le tien. Cette couleur verte , c'est simplement ... Je ne sais pas , plusieurs nourrissons change de couleur d'yeux la après leur première semaine , ça doit ...

- Fronce les sourcils et regarde là. Comme si tu était en colère. Fais le. "

La voix de sa mère était blanche et chevrotante. Elle n'y comprenait rien. Elle baissa les yeux et s'observa plus attentivement. Elle avait déjà eu cette couleur d'yeux , et bien d'autres encore , ce n'était pas inhabituel , sa mère lui avait expliqué que les elfes étaient très doué pour ça. Maintenant qu'elle y pensait elle n'avait jamais eu le droit de poser de question à ce sujet. Elle regarda son père. Il faisait ce qu'avait indiqué Cassidy. Une seconde plus tard , il écarquilla les yeux de surprise. Elle reposa son regarde sur elle même , et vit que la touffe de cheveux noir sur sa tête était devenue violette.

" - Personne ne l'était. Personne dans la famille n'était métamorphomage , comment pourrait-elle l'être ?

- Ma mère. Elle est comme ma mère. "

La voix de sa mère était tellement faible qu'elle eut du mal à saisir les mots qu'elle venait de prononcer. Tellement de choses étaient claires à présent. C'était évident depuis le début et elle avait simplement fermé les yeux et fait semblant de ne rien voir , comme toujours avec sa mère.

Elle se sentit entraînée dans un tourbillon , la sensation n'était plus étrangère à présent.

Jardin public , Londres ; 1990

Elle reconnut tout de suite l'endroit et le jour. Elle était venue ici avec son père un an plus tôt. Ce jour là , elle avait réellement saisit l'importance qu'il avait dans sa vie. Elle avait comprit qu'il lui était vital. Mais ça , elle se gardait bien de le dire. Elle n'osait même pas le penser.

Elle se reconnut , assise sur le banc , sa glace toujours à la main. Elle savait ce qui allait se passer. Elle attendit patiemment que leur fou rire commun passe. Un détail attira soudain son attention. Ses cheveux ... étaient en train de changer. Elle riait toujours , et semblait ne se rendre compte de rien.

*Je ne savais pas...*

Les racines étaient entrain de virer au vert pale. La couleur s'étendait pendant que son père ouvrait grand les yeux de surprise tout en continuant à rire pour ne pas l'alerter. Elle attendit , et vit que dès qu'elle avait arrêté de rire , tout était redevenu normal. Des milliers de pensées tourbillonnaient dans son esprit. Le don de métamorphomage n'était pourtant pas quelque chose de répréhensible. Elle le savait , elle avait déjà lu des choses à ce sujet dans quelques livres de la bibliothèque familiale. Elle avait sa petite idée sur la question , mais tout était encore trop flou dans sa tête. Elle se sentie happée par le nombril , et soudain ce fut le noir.

Retour au présent - 1990 ;

Elle était de nouveau devant le chaudron. Elle se rappela au passage que l'on nommait cette étrange chose une pensine. Elle sortit du bureau en courant , accéléra une fois arrivée dans le couloir , ses souvenirs lui embrouillant l'esprit comme jamais auparavant. Cela lui revenait sous forme de flashs rapides et flous. Elle se remémorait toutes les fois où elle avait changé d'apparence en se disant que cela n'avait rien à voir avec elle.

*Peut être que je ne voulais simplement rien voir.*

Elle arriva devant la porte de sa chambre et l'ouvrit à la volée. Elle y entra et se rendit directement devant l'immense miroir au fond de la pièce. Elle se regarda un long moment , analysant chaque partie de son être , comme si elle se voyait pour la première fois.

*J'ai perdu 10 ans de ma vie , 10 ans que j'aurais pu passer à perfectionner ce pouvoir , à le maîtriser d'une main de maître. Stupide petite fille.*  

Elle ferma les yeux , et serra les poings. Elle se concentre de tout son être. Elle sentit ses cheveux se raccourcir sur se tête , ses ongles pousser un peu trop , et son nez s'arrondir. Elle ouvrit brusquement les yeux.

" - Il va y avoir confrontation , maman. Il y aura des conséquences , je les assumerais. Mais c'est nécessaire , plus que jamais. Stupide petite fille.


Derrière l'écran


Pseudo : Phopho , phora , où tout ce qu'il vous plaira. - Je fais des rimes , je suis fantastique.)
Âge : 15 années
Comment avec-vous connu le forum ? Top site , fidèle compagnon de tout RPgiste.
Que pensez-vous du forum ? D'après le règlement et ce que j'ai vu depuis les 30 minutes qui viennent de passer après mon inscription , c'est un fofo convivial et qui insiste surtout sur les " règles " qui dans un sens servent à protéger tous les membres et faire de ce forum un petit paradis ou tout le monde est à son aise , loin du mon IRL. ( Je suis prête à faire un peu plus de flatteries si ça peut m'apporter les bonnes grâces des Admins 8:) )
Quelle est votre disponibilité ? >H24 et 7 jours sur 7 , de nuit comme de jour ( Sérieusement.  Je suis en vacances et je ne dors pas plus de 3 heures quotidiennement , qui me laisse beaucoup de temps libre. )
Autre chose ? Je suis aussi angélique que ma Sepho.
© Mélange des codes de Kanae et Skaemp pour créer cette version par Jyn
avatar
Newbie

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1
Points : 10
Revenir en haut Aller en bas
I may be evil , but i'm not yet the Devil ~ Sephora Blackwood. [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news
» Ma petite WAAAGH Evil Sunz
» liste d'armée evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: Archives de TFYL :: PAPERASSE ET CIE :: Présentations-
Sauter vers: