AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ce forum est l'ancienne version de DOP. Vous y trouverez les archives de TFYL avant la refonte!

Une rencontre professionnelle ou intime...?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés
MessageSujet: Une rencontre professionnelle ou intime...? Ven 23 Juin - 13:03
Ow... What are you doing here ?
Ft. Clark Murray
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Kyrah était complètement perdue. Et encore le mot « perdue » était faible pour décrire ce qu’elle ressentait. C’était un mélange de frustration et de perdition. Elle avait l’impression d’avoir perdu une partie d’elle-même. De n’être plus celle qu’elle avait été auparavant… C’était quelque chose de dur psychologiquement à vivre mais aussi à expliquer à son entourage… La plupart ne semblait pas comprendre à quel point c’était dur émotionnellement de ne pas se souvenir de certaines choses en rapport averses enfants ou de ne pas se souvenir de certains moments avec son compagnon. Comment expliquer aux gens ce qu’il se passait dans sa tête ce qu’il se passait lorsqu’elle essayait de se souvenir ? Pendant un moment, elle avait même eut plusieurs « fantômes » de souvenirs de souvenirs totalement différents en même temps. Elle avait cru, au début, être devenue complètement folle. Mais elle savait qu’on l’aurait emmené dans un centre spécialisé si elle en avait parlé ne serait qu’à son psychologue. Sa famille aurait sans doute insisté pour qu’elle aille dans un centre si ça s’était appris. Elle était littéralement devenue folle mais elle n’en avait parlé à personne. Ses enfants ignorait son état et en plus elle ne voulait pas mettre ça sur l’état de Clark. Elle savait à quel point cet incident l’avait touché, ou du moins il lui avait bien fait comprendre. Depuis son réveil, rien n’était pareil. Elle avait l’impression qu’elle vivait avec inconnus bien que cette impression ce soit peu à peu effacée avec les souvenirs mais quelques années restaient un trou noir et elle savait qu’elle devait se rappeler. Autant pour les enfants que pour Clark. Ce dernier vivait très mal tout ça, Kyrah le voyait toujours dans son regard. Elle se demandait même s’il n’aurait pas préféré qu’elle ne revienne jamais dans sa vie, il avait dû s’habituer avec le temps après tout. Et la blonde se disait qu’elle ne pouvait pas lui en vouloir. Qu’il souffrit autant qu’elle.

Mais depuis le début, elle souffrait du fait que celui qui est censé être son petit ami l’évite à chaque fois qu’elle essayait de parler de ce qui était arrivé, de sa situation à elle. Elle essayait d’arranger les choses, espérant qu’ile soit pas déjà trop tard pour ça. Mais il fallait avouer que Clark n’était pas tendre avec lui et elle avait l’impression qu’une certaine complicité qu’elle avait avec ses enfant avait disparu. Mais elle ne pouvait leur en vouloir, c’était elle qui oubliait des moments qu’ils avaient partagé. Bien entendu, elle aurait dû dire la vérité à toute sa famille, pas uniquement à Clark. Et elle le voudrait, pour qu’ils comprennent tous mais elle ne pouvait pas le faire. Les enfants avaient besoin de stabilité. Mais comment leur offrir une stabilité quelconque alors que la blonde n’était même pas capable d’avoir une relation stable et unie avec Clark ? C’était impossible pour le moment ou du moins selon elle, selon ce qu’elle avait analysé. Samuel en voulait à son père depuis que ce dernier avait tenté de suicider. Kyrah ? Elle comprenait en partie après ce qu’il avait vécu avec sa défunte petite amie, il avait vécu cela une deuxième fois. Comment pouvait-elle le juger ? Elle n’était cependant, selon elle, pas la seule fautive de l’histoire de ce couple partant dans une dérision totale. Ils coulaient tous les deux mais à présent ils le faisaient ensemble mais la blonde ne savait pas si ça n’était pas encore pire qu’ils le fassent ensemble. Mais elle gardait espoir par rapport à la suite.

Mais ce ne serait pas ce matin qu’elle arrangerait les choses, elle s’était réveillée dans un lit froid. Elle était seule. Mais elle en avait pris l’habitude malheureusement. Elle avait fait d’ailleurs comme plusieurs matins, elle avait flemmardé dans son lit avant de se lever pour aller prendre une douche. Depuis toujours, elle avait pris une autre habitude. Ou du moins depuis qu’elle vivait avec Clark. Quelle était cette habitude ? Lui prendre son savon. Elle se sentait mieux quand elle le faisait et quand elle ne le faisait pas c’est qu’elle lui en voulait pour X raisons. Et généralement elle se préparait. nettoyants peau, ne se maquillant généralement pas ou très peu quand ça la prenait. Elle ne se maquillait que pour les grandes occasions. Elle aimait juste des choses naturelles. Ensuite, Kyrah ne prenait jamais son petite déjeune à la maison. Sauf quand ses enfants étaient à la maison et dans ces cas-là, elle se levait plus tôt pour leur préparer une grand et délicieux petit déjeuner. Mais lorsqu’ils n’étaient pas là, elle allait au petit café en bas de chez elle. C’est d’ailleurs l’une des rares choses dont elle s’était rappelée après son réveil. Elle avait toujours eu cette hantise de rester chez elle pour prendre son petit déjeuner. Peut-être de peur de voir son père un matin, débarquant chez elle, lui faisant la peau avant même qu’elle n’ait pu prendre son petite déjeuner. Ce repas était quelque chose de vital pour la jeune femme. Elle descendait ainsi tous les matins pour aller chez Mark’s & Zabth’s. Elle ne connaissait pas l’histoire de ce café mais elle savait qu’il existait depuis bien longtemps. Bien avant qu’elle ne naisse et bien avant que son frère naisse lui-même. Elle savait juste que, selon elle, c’était le meilleur endroit pour prendre son petit déjeuner. Buffet à volonté lui était servi. mais ce qu’elle prenait dépendait de son retard ou de son avance dans la journée; mais généralement elle prenait un oeuf bénédicte ainsi qu’un jus d’orange maison lorsqu’elle était réellement pressé. Mais ensuite il y avait de nombreux autres choix. Mais ce matin était une matinée où elle était plus qu’en retard. La jeune femme n’avait apparemment pas entendu son réveil sonner et elle était totalement en retard. Comment elle allait expliquer cela ? Des bouchons. Elle dévira son petit déjeuner littéralement en quelques secondes, en avalant quasiment automatiquement son repas. Puis elle se leva en furie avant de se diriger vers sa chère voiture. Une voiture qu’elle avait depuis des années. Et elle ne l’échangerait pour rien au monde. Elle était sa petite chérie bien qu’elle soit remplie d’imprévus. C’était peut-être même ce que Kyrah préférait dans sa voiture. Elle ne savait pas si elle marcherait ou non et ça mettait un peu de piment dans sa vie bien que ce ne soit pas ce dont elle aurait le plus besoin en ce moment.

Heureusement pour la jeune femme, sa voiture était de son côté et démarra sans contraintes. Elle se dépêcha d’aller à son lieu de travail, la morgue, mais tout en faisant attention. Elle ne voulait pas avoir à nouveau d’accident de voiture. Cette fois-ci il y aurait plus de chance qu’elle soit étudiée à son lieu de travail plutôt qu’elle y étudie d’autres personnes. Elle arriva sans soucis à la morgue au bout d’une dizaine de minutes. Elle se regarda dans son rétroviseur intérieur pour s’attacher les cheveux. Elle se devait d’avoir l’air un minimum sérieuse et professionnel en dehors de son tailleur. C’était important pour elle. Comme d’habitude, personne n’avait réagit à ce retard. Elle se demanda d’ailleurs au bout de combien de temps de retard ses collègues s’inquièteraient pour elle. Mais elle préférait ne pas se poser la question, ça valait mieux sans doute. Elle examina le corps inerte d’une jeune femme. Elle ne devait pas avoir plus de vingt-et-un ans. Et cette information se révèle vraie lorsqu’elle regarda le dossier que la police lui avait fait. Sasha Lightwood. Étudiante en vacance. Retrouvée morte dans sa chambre alors que la femme de chambre allait nettoyer la dite chambre qui n’était étrangement pas immaculée de sang d’après le rapport. Kyrah décida de commencer l’autopsie du cors en compagnie de son assistante qui lui passait simplement les instruments mais qui faisait en sorte que la blonde parle sans cesse dans le micro. Une mort assez vite décrite. Des marques dans le cou décrivaient une strangulation. Des traces de mains plus particulièrement. La blonde remarqua également des marques de coups, des coups récents. Qui dataient d’au moins deux jours vu la couleur verdâtre qui trônaient sur le corps de la jeune femme. Kyrah en frissonna, se rappellent étrangement de son père, de ce qu’il faisait subir à son frère et ce qu’il avait voulu commencer à lui faire subir. Mais la blonde effaça rapidement ces images de sa tête, elle ne devait pas y penser, elle devait contrôler sa rage et sa peur bien évidemment mais la chose était d’autant plus compliquée quand elle vit des traces de débats sur le corps de la jeune femme. Mais quelque chose la fit regarder de plus prêt le corps frêle, et don inerte, de cette étudiante. Elle avait un blason tracé sur le corps. Mais elle ne saurait pas dire si il était incrusté dans la peau ou si c’était un simple tatouage. Une sorte de cicatrice qui a été recouvert par un tatouage selon elle. C’était la solution la plus plausible selon elle.

Mais alors qu’elle examinait le corps, on lui apprit que la police avait besoin immédiatement d’un début de rapport de sa part, peu importe qu’il soit minime. Kyrah soupira, elle détestait qu’on l’interrompe avant qu’elle n’ait fini une autopsie. Elle préférait être certaine de tous les éléments. Surtout qu’il y aurait sans doute plusieurs éléments qui lui passeraient sous le nez mais soit. Elle n’avait pas vraiment le choix dans tout les cas qui plus est. Elle posa le scalpel qu’elle avait dans les mains sur la table spécialement posée prêt du corps pour une facilité supérieure de la prise des instruments. Elle se retourna lorsqu’elle entendit des pas, se dirigeant vers elle.

« Vous m’aviez… Oh Clark… »

La jeune femme ne s’attendait pas à ce que son petit ami soit le policer qui ait besoin des renseignements sur le corps pouvant aider à l’enquête. Et lui non plus apparemment. elle savait qu’il venait uniquement pour le travail. t que cet entretien serait uniquement professionnel, qu’ils ne pourraient pas parler et elle n’avait jamais envie de parler de choses personnelles face à un corps sans vie. Une question de principe.

« Donc c’est sûrement pour… » Kyrah vérifia automatiquement le nom complet sur le rapport de la police. « Sasha Lightwood, vingt-et-un ans ? »



© Gasmask
avatar
Don't get lost in the streets of London

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 16
Points : 0
Revenir en haut Aller en bas
Une rencontre professionnelle ou intime...?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Formation professionnelle: 30000 jeunes cibles
» L’État doit investir dans la formation professionnelle
» Intime intimité | Faustine
» Journal Intime d'un Nouveau Né [Par Alice Claudel]
» Fiche et journal intime des persos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés-
Sauter vers: