AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
1 MOIS IRL = 3 MOIS EN JEU! Nous commences le décompte en date de la Saint-Valentin!
La MAJ 05 est disponible ICI!
La chasse aux professeurs se trouve par ici!
INTRIGUE PARTIE 03 À LIRE

Et si on s'amusait petit loup ? [Hadès & Isaac]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: POUDLARD :: Sous-sols :: Salle commune de Poufsouffle :: Dortoirs de Poufsouffle
MessageSujet: Et si on s'amusait petit loup ? [Hadès & Isaac] Ven 9 Juin - 11:56
Et si on s'amusait petit loup ?Te souviens-tu de la nuit où la lune ronde brillait de mille feu ? Te rappelles-tu de cette-fois là où j'avais découvert ton côté animagus ? Pour ma part, oui, gentil petit loup...Isaac Rodriguez & Hadès L. RousseauCela faisait plusieurs longues heures que la nuit était tombée, emmenant dans son sillage, mes camarades de classes, dans le sommeil. La fatigue ne venait pas m'emporter, comme si elle me fuyait sans cesse. Certes, mes paupières demandaient à ce que je les ferme jusqu'au lendemain, mais les rouages de mon cerveau restaient constamment en marche. C'était pour cela que j'avais décidé de m'échouer sur le canapé de la salle commune, réfléchissant à des tonnes de choses en même temps. J'étais habituer à avoir des pannes de sommeil, mais c'était toujours énervant, soûlant, ennuyant. L'ennuie était mon pire ennemie dans ces cas-là. Quoi faire, alors que mon champ d'action était réduit à la salle commune et a ma chambre de Poufsouffle ? J'aurais bien voulu me mettre à résoudre les problèmes de ma nouvelle machine, sauf que, ce n'était pas possible, pas maintenant. Je préférais agir de jour, lors de mes pauses de libres. Je n'avais vraiment aucune envie de me faire prendre avec mon invention en pleine nuit dans une salle de classe désinfecté du château. C'était trop risqué.

Même si je ne pouvais pas faire grand-chose, à part me morfondre, mes pensées me permettaient de m'évader ainsi que de faire passer le temps plus rapidement. Extérieurement, j'avais la posture d'un adolescent qui rêvassait avec un air idiot plaquer sur le visage, vêtu d'un pyjama dalmatien une pièce, possédant une capuche avec des oreilles, des yeux et une gueule de chien. Tenue fort adéquate pour mon rôle. Intérieurement, je voyais ma machine de protection, mes plans, mes calculs... En bref, tout. J'avais tout de A à Z dans ma tête. Je possédais bien sûr, la version papier, parce que cela me permettait de ne pas me perdre sur le moment de la venu de mes idées. Car mon esprit était un labyrinthe où chaque seconde, un nouveau couloir se formait, tandis qu'un autre disparaissait pour faire de la place. Je plaignais sincèrement le legilimens qui essayerait de lire dans mes pensées, le pauvre serait vite perdu. Ne trouvant pas ce qui pourrait faire en sorte que ma machine soit moins bruyante, les sortilèges de silences rentraient en contradiction avec le sortilège de protection durable, j'avais opté pour aller faire une balade dans le coin de la réserve de la bibliothèque. Lieu de savoir interdit tant que je n'avais pas de mot signé d'un professeur, ce qui était assez absurde.

Après avoir émergé de mon esprit, ainsi que d'avoir repris conscience de mon environnement, je m'étais lever, m'étirant. Mon dos s'était mit à craquer, ce qui m'avait arraché une grimace, c'était quand même morbide comme bruit. L'étape numéro une pour mener a bien mon escapade nocturne, c'était d'aller dans le dortoir, en quête de mes petits détecteurs de présences, de ma baguette et d'une tenue de furtivité. Bon okay, le rouge, le noir et le blanc n'étaient pas des couleurs les plus discrètes, mais j'aimais bien. Aussi, je pourrais prendre mes bombes de peintures, comme ça, pour le retour, je pourrais peut-être taguer la porte de la pièce de savoir ? D'un petit geste, j'avais rabattu ma capuche sur ma tête, arpentant les quelques mettre qui me séparaient du dortoir que je partageais avec quelques condisciples masculins.

À pas de loup, enfin ici, de chien, j'étais parvenu à me glisser par l’entrebâillement de la porte, cette dernière avait légèrement grincer. Il ne fallait pas oublier que l'école était un vieux château. Une fois la porte refermer, le plus discrètement possible, je m'étais avancer vers ma valise, avant de me stopper, les bras suspendu dans le vide. Mon regard s'était accrocher à un animal qui était dans la pièce. Animal qui n'était pas là avant. Et dans la logique, les loups n'étaient pas accepter comme animaux de compagnie. Je n'éprouvais pas de peur envers l'animal sauvage étant donné que mes autres camarades étaient en train de dormir, je n'avais pas besoin de faire semblant d'être normal. Les rouages de mon cerveaux étaient en train de résoudre cette nouvelle équation.

En avant pour la déduction. Un loup ne pouvait pas rentrer chez les Poufsouffle sans avoir reçu de l'aide, c'était quand même protéger par un mot de passe. Mes yeux m'avaient indiqué qu'un lit qui n'était pas vide avant que je n'avais décidé de m'installer dans la salle commune était à présent vide. Le coin très ordonné, pas besoin de réfléchir pour savoir qui dormait là. C'était tout le contraire de mon coin qui était dans un bordel pas possible. Allez savoir comment Hadès pouvait survire en jetant un regard vers cette pile de parchemin de devoir sur mon bureau ou dans ce tas de fringues tout chiffonner a mi-chemin entre mon lit et mon armoire. Ah s'il voyait l'état de ma valise ! On dirait que cette dernière vomissait des objets qui faisaient leur chemin presque vers le lit d'Alexis. Alors comme ça, le petit chenapan était un animagus ? Mmmm...

Si je m'amusais un peu ? Après tout, l'idiot que j'étais ne pouvait pas faire ce genre de déduction. De plus, cela n'avait duré que quelques minutes, trois à tout casser. Je m'étais agenouillé sur le sol, posant mon postérieur dessus. J'avais tendu une main d'apparence hésitante vers Hadès-mignon-loup. Ma voix avait résonné dans la pièce, pas très forte pour ne pas réveiller notre camarade qui dormait.

<<- Hey ! Gentil toutou ! Viens, j'vais pas te faire d'mal !>>

Ma tête, penché sur le côté droit, avec mes yeux qui reflétaient toute l'innocence du monde. Quoi ? J'étais doué pour jouer la comédie, je devrais aller m'inscrire au club de théâtre. Oh non, sinon cela grillerait ma douce couverture...
© YOU_COMPLETE_MESS

_________________
La vie est un grand escalier qui faut prendre le temps de monter
Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie, pleinement, entièrement, complètement ou traîner l'existence dégradante, creuse et fausse, que le monde, dans son hypocrisie, nous impose. × by lizzou.
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Je vaux de l'or

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t846-isaac-rodriguez-le-mec-bizarre-qui-fait-le-pitre#8926 http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t845-isaac-rodriguez-
Âge : 15 ans (personnage)
Situation amoureuse : Célibataire
Messages : 28
Points : 94
Emploi : élève
Année : 5ème
Revenir en haut Aller en bas
Et si on s'amusait petit loup ? [Hadès & Isaac]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pitits cadeaux, pour Petit Loup et Nuage Silver[end]
» [Loup-Garou] Chez Chloé, Alice et Guillaume - Samedi 25 janvier - 14h
» Qui veut adopter un petit loup ?
» Présentation de Petit Loup || MANQUE AVATAR.
» Petit Loup [U.C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: POUDLARD :: Sous-sols :: Salle commune de Poufsouffle :: Dortoirs de Poufsouffle-
Sauter vers: