AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ce forum est l'ancienne version de DOP. Vous y trouverez les archives de TFYL avant la refonte!

“Well let me tell you something, bro !”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés
MessageSujet: “Well let me tell you something, bro !” Mer 17 Mai - 11:35
C'était un beau matin, le soleil s'était levé et Ted Lupin commençait une nouvelle journée de travail. En y réfléchissant de plus près, Ted avait fait le bon choix en venant travailler ici et en se rapprochant ainsi de Victoire Weasley dont il était éperdument fou amoureux depuis déjà plusieurs années. Il s'y plaisait également. C'était relativement bien payé, il n'avait pas de contraintes particulières et les gens étaient sympathiques et ça lui permettait de se sociabiliser au contact de personnes qu'il avait connût ou non. Certains venaient discuter avec lui de leur passé à Poudlard, de leur souvenirs tout en faisant leurs petites emplettes.
Lui-même se revoyait adolescent par le biais de ce travail génial. Il avait été un grand adepte de la célèbre boîte à flemme et n'était jamais en reste lorsqu'il s'agissait de faire une farce ou de jouer un mauvais tour ce qui lui valut de nombreuses heures de retenus en la charmante compagnie du professeur McGonagall. Que de bons souvenirs dont la plupart étaient partagés avec la jeune Weasley. Bien sûr, il y en avait des mauvais aussi mais ceux là étaient à oublier.

Il n'avait pas revu la jeune vélane depuis son retour et qu'ils aient couchés ensemble à cuse de l'alcool. Il gardait toujours sa lettre dans sa poche et attendait de la voir avec une impatience telle que Teddy semblait être comme les enfants attendant Noël.
Après avoir pris une douche et s'être préparé, il ouvrit la boutique et commença à travailler. Il vérifiait l'étiquetage des produits, que rien ne manquait dans les stocks et que tout était en ordre. Il s'occupa ensuite de réapprovisionner les nombreuses étagères recouvertes de friandises et de potions en tout genre...

Il tourna le petit panneau sur la poignée de porte sur "Open" et continua de travailler en attendant les nouveaux clients. Il avait hâte de voir ceux qu'il aimait, ceux qui l'avait intégré au sein de leur famille et savait que ce n'était qu'une question de temps avant de voir débarquer l'aîné de la fratrie des Potter.

Les Potter l'avait accueillit chez eux et il était comme un frère pour James, Albus et Lily et considérait Harry comme un père et avait toujours été humble avec lui.

_________________
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Don't get lost in the streets of London

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t781-i-hate-that-name
Âge : 26 ans
Situation amoureuse : En couple et heureux
Messages : 37
Points : 0
Patronus : Aucun
Emploi : Vendeur à Weasley, farces pour sorciers facétieux (Pré-au-Lard)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: “Well let me tell you something, bro !” Mer 17 Mai - 19:30
Well let me tell you something bro
ft. Teddy

Une énorme barre traversa mon crâne au moment où j'ouvris les yeux, nous n'aurions sûrement pas dû ouvrir un pack de bières supplémentaire hier... Je glissai ma main sur ma table de chevet à la recherche de mon réveil et me rendis compte qu'il était encore bien trop tôt. Putain de gueule de bois, le truc capable de te réveiller une heure après que tu te sois couché et pas moyen de se rendormir. J'essayai durant une heure de retrouver le sommeil mais celui-ci ne semblait pas vouloir se laisser faire. Désespéré j'observai mes camarades de dortoir ronfler et baver sur leurs oreillers, me surprenant à les envier d'être capable de dormir. Au bout d'un moment qui me paru interminable je finis par céder à la gueule de bois et me levai de mon lit, me traînant jusqu'aux douches des mecs pour y prendre une douche froide en espérant que celle-ci se montre régénérante. Visiblement le ciel n'était pas avec moi, je quittai la pièce mouillé et toujours aussi mal. Une jeune étudiante un peu hippie que je m'étais tapé l'été dernier m'avait dit une fois, sur l'oreiller, qu'il n'y avait rien de mieux que la marche pour faire passer une gueule de bois sévère. Je ne savais pas pourquoi ses mots me revenaient aussi soudainement mais je décidai de suivre son conseil. Si jamais un peu de marche n'améliorait pas mon état je pourrai toujours me poser aux Trois-Balais et commander assez de tisane pour faire exploser ma vessie. Méthode de grand-mère étonnamment efficace.

J'enfilai rapidement un jean, un T-shirt et glissai sur mon nez mes habituelles lunettes de soleil, un joint aux lèvres je quittai le château en direction de Pré-Au-Lard. Avant d'allumer le pétard je fis quelques pompes qui firent immédiatement tourner mon crâne, mais elles eurent le mérite de me réveiller quelque peu et de me rendre plus vif. Les poumons ouverts par l'effort, j'allumai le joint puis me mit en route doucement. Je devais reconnaître à ma conquête passée la qualité de son conseil, plus j'avançai et plus il me semblait aller mieux.

Finalement au village je lançai le reste du toncar dans une poubelle et restai observer les établissements commencer à ouvrir. Guidé par mon instinct, sûrement, je me laissai tenter par Weasley, Farces pour sorciers facétieux. Plus jeune j'adorai passer des heures dans le magasin de mon oncle tandis que ma mère courrait partout pour m'empêcher de renverser les étagères en voulant attraper une connerie quelconque. Je me demandai ce qu'il pouvait bien avoir de nouveau en rayons et manquai de tomber le cul par terre en apercevant une chevelure bleue familière mais que je n'avais pas vu depuis un certain temps.

_Teddy Lupin putain !

Je m'avançai vers l'homme avec un large sourire pour le prendre dans mes bras, frappant son dos vigoureusement avec la paume de ma main avant de m'écarter. J'avais toujours considéré Ted comme un membre de la famille, voir même un frère. Dans mon enfance il avait été le premier à m'entraîner dans des conneries pour lesquelles Harry nous avait si souvent engueulé. Depuis son départ en Roumanie je n'avais pas trop eu de nouvelles, lui-même ne devait pas se douter de tout ce qui avait pu se passer en son absence. Notre famille brisée, mon frère et ses merdes, mon père qui déconnait, ma mère qui crisait de plus en plus... Retrouver Ted était une bouffée d'air frais qui me fit instantanément oublier ma gueule de bois. Je retirai mes lunettes, les glissant dans le col de mon T-shirt.

_Mais qu'est-ce-que tu fous ici ?, demandai-je.

Apercevant un tabouret je m'y avançai pour m'y asseoir sans le quitter du regard, un air hagard au visage. Je ne m'attendais certainement pas à le croiser de sitôt, encore moins à Pré-Au-Lard et j'étais surpris qu'il n'ait rien dit.

_Tu dois avoir pas mal de trucs à me raconter, c'était comment la Roumanie ?Les filles sont plus jolies qu'en Angleterre ?, m'enquis-je.

Je ne perdais pas le sens des priorité, après tout un petit road-trip en Europe à la fin de mes études pour conquérir le cœur des européennes n'était peut-être pas une mauvaise idée ?Il me revint brièvement le souvenir d'Amanda et de toute la crise de l'été dernier mais ce mauvais moment s'éclipsa rapidement et je me concentrai de nouveau sur mon ami, attendant avec impatience le récit de ses aventures.

avatar
I am a lion

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t607-let-s-get-a-beer-broooo-james-s-p http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t600-james-s-potter-t
Âge : 18ans
Situation amoureuse : Célibataire, je crois ?
Messages : 27
Points : 0
Patronus : Un chat
Emploi : Préfet & Attrapeur des Gryffons
Année : Huitième année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: “Well let me tell you something, bro !” Jeu 18 Mai - 5:04
Il continuait de travailler, mettant tout en place et ajoutant les derniers produits lorsque la porte s'ouvrit et laissa entrer un jeune homme dont il ne vit que les cheveux ébouriffés par dessus l'étagère remplie de friandise en tout genre.
Bien vite ce jeune homme ne lui sembla pas aussi inconnu et ce n'était même pas une surprise de le voir dans cette boutique. Il se retourna vers la voix, une voix qu'il aurait reconnu entre 1000, une voix qui venait de prononcer son nom, une voix qui lui avait manqué après tout ce temps. Cette voix, c'était celle de l'aîné des Potter, James. Le membre de la fratrie dont il était le plus proche, partageant avec lui le goût des conneries et des farces en tout genre et également le goût des belles jeunes filles.

- James Sirius Potter, dit-il en serrant le jeune homme contre lui et lui ébouriffant les cheveux comme il le faisait quand le jeune garçon avait quelques années de moins. Une fois leur étreinte terminée, il regarda un instant James. Les mêmes cheveux ébouriffés, un peu plus grand que la dernière fois qu'il l'avait vu. C'était vraiment agréable de revoir James après tout ce qu'ils avaient fait ensemble. Il se souvenait d'avoir maintes fois entraînés le jeune garçon dans ses conneries et se souvenait des engueulades qui suivait avec son père, Harry Potter. Bien sûr, il n'avait pas donné de nouvelles vu qu'il voulait faire une surprise à tout le monde et surtout à Victoire qu'il avait vu dès son retour et avec laquelle il avait...
En son absence, il n'avait pas eu de nouvelles. En fait, un dragon aurait pu brûler Poudlard que le jeune métamorphomage n'aurait même pas été au courant et ignorait donc tous les problèmes gravitant autour de la famille Potter-Weasley.

- Et bien figure toi James que j'ai trouvé un travail dans la seconde boutique de ton oncle Georges à Pré-au-Lard et que j'ai commencé un peu plus tôt et je voulais garder la surprise, dit-il le sourire aux lèvres. Georges avait vraiment été sympa de lui offrir l'opportunité de travailler ici, près de Poudlard et de la jeune vélane dont il rêvait chaque nuit. Il préféra ne pas lui dire que la raison essentielle de sa présence ici était Victoire afin de l'avoir à nouveau auprès d'elle et préférais encore moins parler de ce qu'il s'était passé à son retour en Angleterre.

Il garda son sourire en voyant son air hagard et il aimait taquiner James, après tout ils se comprenaient, ils étaient quasiment pareils sur ce genre d'affaires.

- Lendemain de soirée ? C'était avec qui ?, demande t'il légèrement intéressé. Après tout, il devait sans doute connaître au moins de nom la personne avec qui il avait partagé sa nuit et son lit. Son sourire montrait son amusement, sa malice.

-Oh oui, j'ai d'abord abandonner la formation d'auror et puis je suis parti en Roumanie et j'ai suivit Charlie avec ses dragons. Honnêtement à part les filles de Dracula on ne peut pas dire que ça soit le meilleur endroit pour draguer enfin tout dépend du genre de filles que tu convoites, dit-il avec un sourire en coin. Mais si tu veux savoir ou les filles sont vraiment jolies, va en Australie, les fêtes sur les plages, les baignades, les jeunes femmes bien formées avec des shorts moulant ! Non vraiment c'est vraiment la destination idéale ! Et leur alcool est bien plus fort que notre Whisky Pur-feu !

_________________
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Don't get lost in the streets of London

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t781-i-hate-that-name
Âge : 26 ans
Situation amoureuse : En couple et heureux
Messages : 37
Points : 0
Patronus : Aucun
Emploi : Vendeur à Weasley, farces pour sorciers facétieux (Pré-au-Lard)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: “Well let me tell you something, bro !”
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
“Well let me tell you something, bro !”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés-
Sauter vers: