AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ce forum est l'ancienne version de DOP. Vous y trouverez les archives de TFYL avant la refonte!

oh my dear brother... ft. Albus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés
MessageSujet: oh my dear brother... ft. Albus Ven 12 Mai - 10:28
Oh my dear brother...
ft. la raclure

Je shoote dans un caillou en me retenant de hurler. Viré de cours par ce connard de prof de potion, évidemment quand on sait que ce dernier a pour chouchou mon petit frère, il n'y a rien d'étonnant. Évidemment que j'aurai pu me retenir de ronfler durant son cours, mais est-ce réellement ma faute si son ton est si monotone ? Je traverse le château d'un pas décidé, rien ne peut m'arrêter. Je ne prête pas attention à ce qui m'entoure, je me contente d'avancer sans même savoir vers où je me dirige. Je pourrais aller soulever quelques haltères, mais je n'ai pas envie de forcer, je veux me défouler. Courir est inenvisageable, il me faudrait repasser par l'intérieur, grimper jusqu'à la salle commune, me changer, je n'ai qu'un trou d'une heure dans mon emploi du temps. Naturellement, je commence à songer à voler, le stade n'est pas tant que ça éloigné de l'école, au pire j'aurai un peu de retard à mon prochain cours.

Enfin décidé je me dirige vers le parc, mais la perspective d'une heure sur mon balais au lieu de me calmer ne fait que m'exciter davantage, j'avance plus rapidement, la tête toujours baissée tandis que je me focalise sur les battements de mon cœur. Ce n'est jamais bon signe quand je commence à m'énerver, j'ai l'impression de devenir quelqu'un d'autre dans ces moments là. Ma respiration se fait plus saccadée et soudain, la chute, tout bascule. Mon épaule heurte celle d'un autre et comme un coup de fouet dans mon cerveau, je me retourne et pousse la personne.


_Putain regarde ton chemin mec !, je lui crie dessus.

Je pince mes lèvres en fixant l'élève que je viens de faire basculer, mon frère. Le formidable, le grand Albus Potter. L'enfant modèle toujours entouré de sa petite pute d'aristocrate, sa moitié qu'on dit fils de Voldemort, celui à qui tout réussi. Les meilleures notes, le frère préféré, le statut de préfet alors qu'il passe son temps en retenu ou à chasser le scélérat avec « Harry ». On ne remarque que le cadet tandis que l'aîné doit subir ses conneries. A la maison ma sœur s'impatiente de revoir son grand frère et ma mère se languit de son absence.

Ma rage se décuple au centuple, je sens l'afflux de sang bouillir contre les parois de mon crâne, rien que son visage me donne envie de vomir. Je me penche vers lui et attrape une poignée de ses cheveux.

_Ben alors « petit frère », j'accentue le surnom d'un air moqueur, si tu prêtais plus attention à ce qui t'entoure tu aurai peut-être pu garder Amanda.

En prononçant le prénom de la jeune fille un rictus vient parcourir mes lèvres. Je sais où taper pour que ça fasse mal avec lui, on partage le même sang et, jusqu'à il y a peu, le même habitat, c'est naturel.

avatar
I am a lion

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t607-let-s-get-a-beer-broooo-james-s-p http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t600-james-s-potter-t
Âge : 18ans
Situation amoureuse : Célibataire, je crois ?
Messages : 27
Points : 0
Patronus : Un chat
Emploi : Préfet & Attrapeur des Gryffons
Année : Huitième année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oh my dear brother... ft. Albus Jeu 18 Mai - 6:44
détails
Oh my idiot brother...
Elle t'échappe
ft. James Cretin Potter
Ʃkaemp はは ™

Dispute général ces derniers temps. Que ce soit avec Scorpius ou avec Sophia. Je venais d’ailleurs de me prendre un pique bien placé de mon amie Serpentard, qui j’espérais deviendra bientôt ma petite amie, elle était belle, intelligente, et méprisait mon frère comme tous les autres Griffondors. Sophia était beaucoup pour moi, bien que j’ai laissé mes meilleurs amis de coté lorsque j’étais avec Amanda, quand « l’autre » me l’a piqué dans MON lit, ils étaient là pour moi, surtout Scorpius qui a été le premier à qui j’ai téléphoné après avoir failli tuer mon ex-petite-amie de ma main, et mon frère de ma baguette. Cette histoire me donne encore des cauchemars, alors que je donnerai tout pour oublier cette vision d’eux, nu, dans ma chambre.

Depuis quelques mon ancienne petite blonde préférée est la source de mes disputes avec Scorpius et Sophia. Amanda est tombée malade, et ses symptômes ont fait surface lors d’un cours de DCFM. Keegan m’a demandé de l’accompagner à l’infirmerie, nous étions à coté et je m’amusais à lui faire regretter ma souffrance. Puis, j’avais décidé de prendre l’ascenseur, car elle tenait à peine debout, mais l’ascenseur s’est bloqué et… on s’est rapproché. Cependant, je pensais l’aimer encore, mais comment était-ce possible de ne plus rien sentir lorsqu’on s’embrasse si on aime encore la personne ? Elle hantait mes pensées, et pas parce que je l’aimais encore, mais parce que je ne l’aimais plus. Elle s’est laissé embrasser par moi. Pourquoi ? Refaire partir cette flamme inexistante avec mon frère ? Un aveugle même verrait que « l’autre » en a rien à faire d’elle, et ça me fait de la peine pour elle. C’est d’ailleurs ce que Scorpius et Sophia me reproche. Mais c’est comme ça…

Je sortais donc d’une dispute avec la petite brune Parkinson et du blondinet Malfoy. Il m’en avait mis une pleine gueule. « Elle souffre ? Mais, et nous quand tu nous as laissé tomber pour elle ? », et plein d’autres phrases qui ne cesse de me percer le cœur. Ils étaient tout pour moi, et les entendre me dire ça était… brisant. J’avais pris la fuite de la salle commune des Serpentard, je voulais m’évader, oublier. Je marchais d’un pas rapide, écouteur dans les oreilles, fixant le sol, quand je percute quelqu’un, dans le parc. Je me retourne dans l’optique de m’excuser au cas où c’était un Serpentard, je suis poli et courtois avec les membres de ma maison. Mais, avant que je puisse capter quoique ce soit, cette personne me pousse sur le sol, mes écouteurs tombent sur le sol après que ma tête et mon dos ont cogné le sol. J’avais lâché un gémissement de douleur, et évidemment, il n’y avait personne dans ce parc pour éloigné… je relève les yeux, et je grogne. Pour éloigné cet imbécile de moi. Je me redresse, quand il me tire les cheveux, je grimace le regardant les yeux. Hors de question que je baisse le regard devant ce briseur de vie. Il pensait pouvoir me toucher ? Je lâche un sourire en coin.

« Si tu étais moins con, tu remarquerais qu’elle t’échappe. »

Je ne voulais pas non plus la mettre dans une situation délicate mais si je pouvais lui faire comprendre qu’encore une fois, je  suis meilleur que lui, alors on y va.

« Elle t’a pas raconté ? »

Mon sourire sonnait sadique, comme tous mes sourires, mais là, je vous avoue que j’étais vraiment amusé. Je bascule discrètement ma main dans ma poche, voulant attraper ma baguette. L’heure était venue à la défense.

Mots : 600 TOUT ROND


_________________

I hate you Brother.
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfet de Serpentard

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t742-un-potter-qui-tourne-mal-impossible-quoique#8051 http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t183-un-fourchelang-t
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Célibataire - Bisexuel refoulé
Messages : 426
Points : -20
Patronus : Basilic
Emploi : Elève
Année : 6e année
Revenir en haut Aller en bas
oh my dear brother... ft. Albus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» T'es vraiment un abruti tu le sais ça ? [With my dear brother]
» Lenaïc Hendrickson ~ Dear brother [ft Dylan O'Brien]
» Présentation de Albus Potter
» [Présentation d'un des decsandant d'albus dumbledore]
» Les Phénix d'Albus Dumbledore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés-
Sauter vers: