AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ce forum est l'ancienne version de DOP. Vous y trouverez les archives de TFYL avant la refonte!

Rien de tel qu'une bonne soirée après une longue journée (ft. Keylanne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés
MessageSujet: Rien de tel qu'une bonne soirée après une longue journée (ft. Keylanne) Dim 30 Avr - 20:13


De la bonne musique et de l'alcool
Miguel & Keylanne

SONG
La journée avait été épuisante, je m’efforçai de donner à la boutique un jour nouveau, j’avais déjà refait la plupart des peintures, agrandit le magasin, ajouter des vitres bien plus grandes pour égayer le tout : elle ressemblait enfin à quelque chose. C’était presque un endroit agréable, je ne voulais que le meilleur pour mes petits animaux et l’ancien propriétaire n’en prenait guère soin ; il y avait des toutes petites cages partout, une forte odeur d’excréments, rien n’avait de place c’était un véritable chantier.
Trier les produits en fonction des différents animaux m’avait pris un temps monstre ! Mais maintenant, ces petites bestioles avaient chacun leur espace avec l’environnement qui leur correspondait, par exemple les tritons à double queue avec une petite marre, un aquarium de terre pour les niffleurs… J’avais aussi mélangé les fléreurs avec les chats, et mes boursoufs et boursouflets se portaient bien.

Enfin assez parlé de ma boutique ma journée était terminée ! Il faudrait que je puisse embaucher un ou deux employés, cela me soulagerai. J’hésitais sur la suite de la soirée. J’avais surpris une conversation de clientes racontant qu’un groupe devait se produire au Lock Tavern ce soir, je n’en avais jamais entendu parler et j’avais bien envie d’y pointer mon museau pour écouter quel genre de musique ils faisaient. Alors que je prétendais ne pas encore savoir quoi faire de ma soirée, mon cerveau lui, avait déjà décidé : j’allais me doucher et me refaire une beauté. L’eau chaude coulait sur mon corps, avec les rénovations de la boutique, la muscu était inutile, je prenais du muscle sans même le vouloir. Je me lavai en vitesse avant de sortir pour m’observer dans le miroir, je raisais les quelques poils qui dépassaient de ma barbe pour me donner un look plus… Soigné. Je me demandai si mes petits frères auraient un jour de la barbe ou s’ils resteraient imberbes toute leur vie, j’adorais charrier Milo là-dessus. Après avoir terminé cette petite étape « beauté », je m’habillai.

Un jean noir et des bottines pour homme en cuir noire. Par la suite j’attrapai un T-shirt kaki qui trainait sur le sol (oui bon, mes frères n’étaient pas à la maison, elle n’avait pas besoin d’être impeccable, ne juge pas). Un petit coup de parfum et j’étais fin prêt.

« Mon téléphone, porte-monnaie, papiers je pense que tout est bon... »Je ne prenais jamais ma baguette avec moi, j’avais perdu cette habitude. Je sortais et une grimace pu se lire sur mon visage. Non, j’avais oublié ma veste.
« Bon diou ça caille à cette époque !! »

Je pris ma veste en cuir sur le porte manteau et cette fois j’étais définitivement partit. Première étape : fixer mon esprit sur la destination souhaitée.
Deuxième étape : concentrer ma détermination sur l'espace à occuper !
Troisième étape : tourner sur place en essayant de trouver mon chemin dans le néant et en accomplissant mon mouvement avec décision !
Je me souvenais des leçons de transplanage par cœur. Aussi, j’apparu très rapidement dans l’une des petites ruelles désertes, à cette heure déjà tardive.

D’un pas décidé, j’avançai. L’on pouvait entendre la musique depuis la rue d’en face et je sentais que j’allais apprécier l’ambiance. De jour, l’endroit était un bar tout à fait normal, où l’on pouvait manger paisiblement et pourtant la nuit, tout s’éveillait, on pouvait boire, écouter de la bonne musique et faire la fête, que demander de plus ? Ah oui, et l’entrée est gratuite…

Je fis donc irruption dans le bar sur une musique plutôt agréable à mes oreilles : ce n’était ni de la pop vue et revue, ni de l’électro, ni de la hardteck mais un bon mélange plaisant pour mes sens. Je me dirigeai presque aussitôt vers le bar, croyez-le ou non c’était l’un de mes endroits préférés et je n’étais vraiment pas difficile en ce qui concerne l’alcool, j’aimais gouter un peu à tout. Ce soir je commencerai un whisky avec quelques glaçons, et puis je passerai certainement au jägger ou à la vodka ou encore au rhum ? J’avais le temps de m’inquiéter de ma prochaine boisson !
Soudain, une tête blonde au bar attira mon attention. Je la connaissais, je la connaissais même très bien. Un sourire malicieux sur le visage, je m’approchai d’elle dans le but de me poster à ces côtés. J’en profitai pour virer gentiment (enfin, assez gentiment) l’homme avec lequel elle parlait.

« Mademoiselle Gaunt, je vous importune peut-être mais vous perdez votre temps avec ce crétin. » Je marqua une pause avant de quitter ce faux ton de petit bourge.
« Un verre Keylanne ? »

_________________
avatar
Don't get lost in the streets of London

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t705-un-loup-solitair
Âge : 26 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Messages : 42
Points : 0
Patronus : Chat
Emploi : Vendeur chez ménagerie magique
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien de tel qu'une bonne soirée après une longue journée (ft. Keylanne) Mer 3 Mai - 9:59
Exclusif ? De mieux en mieux...Boire, danser, chanter, s’amuser. C’était mes mots d’ors. Je passais mon temps à bosser en tant que tatoueuse, ou à être à la cabane hurlante à fumer et boire avec des potes, ou à m’envoyer en l’air Damjan. Mais, je dois dire que faire un tour de temps à autres aux bars, n’était pas non plus des plus désagréables. Alors, après le travail, je me prépare, toujours dans la provocation, je comptais bien m’amuser jusqu’au bout ce soir. Mini-jupe, débardeur peut-être trop décolleté, veste en cuir en lien avec ma jupe et mes talons, c’était comme ça que je sortais. Cependant, mon nom résonnait assez bien dans certaines bouches quand je rentrais, si j’avais un nom de moldu, je ne doute pas que je serai déjà une fille violée. Mais étant une Gaunt, fille d’une Yaxley et petite fille d’une Shafiq, on évitait de me chercher des poux. On préférait me regarder en silence, seul les plus téméraires osent venir me parler en me touchant directement.

Sortant de chez moi, j’attirais les regards remplis de luxures des hommes et de jalousies des femmes, c’est ce qui m’amusait, rien que dans la vie de tous les jours, j’étais une menace pour ces femmes. Je pouvais piquer n’importe quel homme à n’importe quelle femme. Même Damjan Mozart j’avais réussi à l’amadouer, ou je dirai qu’il avait plutôt réussi à faire de moi son jouet sexuel, il faut dire ce qui est, mais toujours est-il qu’il me fait suffisamment confiance pour me montrer beaucoup de lui, et surtout me donner beaucoup. Je fais un peu ce que je veux. Ma loi en quelques sortes, les aurors ne pouvait pas m’embarquer en prime. Je ne tuais personne, je ne violais personne, je n’ensorcelais personne, j’étais juste moi, une Gaunt, alors mis à part s’ils arrivent à prouver que je manipule quelques personne pour mon intérêt, Azkaban n’est certainement pas pour moi.

J’entre dans un bar dans lequel j’allais régulièrement, mes fréquentations y étaient habituelles. Ou presque. Je m’assois au bar, toujours ces regards sur moi, d’un geste de la tête je fais basculer ma chevelure blonde longue jusque mon bas du dos en arrière. Suite à cela, comme je vous disais tout à l’heure, un homme téméraire un peu plus âgé que moi s’assoit au bar à coté de moi et commande deux whisky, mh, j’étais aussi réputée pour être une grande buveuse de Whisky, il pose sa main sur ma cuisse tatouée, je jette un regard à sa main, et ne dit clairement pour l’instant, autant s’amuser un peu. Je couchais que très peu avec des né-moldu ou sang-mêlé, en fait, je le fais que si le type ou la femme en question est vraiment à m’en faire tomber. Et celui en fasse de moi, ce n’est pas son cas, mais après tout, il me paie un verre, non ? Verre que je sirote. Il commence à me taper la discute, à me raconter sa vie, ne lui avait-on pas dis que je ne suis pas ce genre de personne qui écoute la vie des autres ? Je m’en fou de sa vie de mi-moldu, il devrait s’en douter. Je l’écoutais que d’une oreille regardant le serveur qui savait ce qui allait suivre. Il commence à remontrer sa main le long de ma cuisse, et je prends un air menaçant.

« Tu devrais la redescendre si tu veux pas la perdre. »

Il retire carrément sa main, et avant que je puisse faire quoique ce soit de plus pour lui mettre la honte devant tout le monde, je vois une main qui le tire sur le coté, je le suis du regard avant de poser mon regard sur ma nouvelle compagnie qui pique la place de l’autre abruti. Miguel. Je souris en coin. Miguel n’était pas n’importe qui, probablement l’un des rares sang-mêlés qui peut m’avoir dans son lit quand il le veut. Nous sommes sortis ensemble, il y a quelques années. Cela n’a pas vraiment duré longtemps, c’était pour faire entendre mon nom dans tout poudlard et juste pour dire que je suis sortie avec l’un des types les plus populaires de Poudlard à cette époque. Je crois mes jambes et lâche un léger rire à son air faussement bourgeois.

« Et qui me dit que je ne perdrai pas mon temps avec vous, Monsieur Hepburn ? »

S’il voulait jouer au bourgeois, ça serait avec plaisir je lui apprendrai je lui fais un clin d’œil et lui montre mon verre vide, verre que j’avais siroté durant toute l’histoire ennuyante de ma précédente compagnie.

« Mon verre de whisky est vide comme tu peux le voir, donc un deuxième ? »

Je souris en coin avant de le regarder de haut en bas, il devenait de plus en beau, le jour où il va se poser avec une femme je vais perdre gros. Enormément même.

« Tu es toujours aussi exclusif, chaton. »

Je l’appelais chaton depuis que je savais que son patronus n’était qu’un chat. Animal qui lui correspond vraiment en prime. Quand on sait que mon patronus est un coyote, je le mange quand je veux, inclinant la tête sur le coté, je lui fais un second clin d’œil.

« Qu’est ce que tu raconte de beau ? »

Quoi ? J’écouterai sa vie ? Ouais, oh… Faut bien s’intéresser à la vie de ses coups réguliers parfois, non ? S’ils se sentent que comme des objets comment peuvent-ils vous satisfaire ?
© 2981 12289 0

_________________
Morsmordre
avatar
Don't get lost in the streets of London

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t714-bouge-de-mon-chemin-espece-de-sang-de-bourbe http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t517-plusieurs-famill
Âge : 24 ans !
Situation amoureuse : Celibataire, libre comme l'air, quoique à l'heure ou tu lis ça je suis surement dans les bras de quelqu'un
Messages : 99
Points : 0
Patronus : Coyote
Emploi : Tatoueuse ma gueule !
Année : Ancienne Serpentard
Revenir en haut Aller en bas
Rien de tel qu'une bonne soirée après une longue journée (ft. Keylanne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Aaaah bonne soirée sur msn lol
» Une soirée pluvieuse est une bonne soirée (Fleaux - Nautilus)
» Bonne soirée ...
» Gifs bonsoir , bonne soirée , bonne nuit
» Un bar, un ex, une bière... une bonne soirée • KYLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés-
Sauter vers: