AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ce forum est l'ancienne version de DOP. Vous y trouverez les archives de TFYL avant la refonte!

Skye - There is no diamond in the sky but only darkness
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives de TFYL :: PAPERASSE ET CIE :: Présentations :: Fiches validées
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mar 25 Avr - 20:10
Aelia Skye Prewett
"Répondre à l'agression par l'amour, c'est violenter la violence, lui plaquer sous le nez un miroir qui lui renvoie sa face haineuse, révulsée, laide, inacceptable."


Présentation


« Bonjour !
Je m'appelle Aeia Skye Prewett et l'on me surnomme Skye. Je suis né le 5 janvier 2002 à Lieu de naissance, ce qui me fait 23 ans. Je suis un femme. Je suis bisexuelle, même si je ne fais plus confiance aux hommes et actuellement célibataire et mon âme se porte mieux ainsi. Mon principal défaut est paresseuse et ma qualité majeure est débrouillarde

Scénario ou inventé: Scénario
Sang : Mêlé
Métier : Je travaillais anciennement au départementde contrôle et régulation des créatures magiques en vue de devenir dresseur de dragons comme mon père mais depuis son accident j'ai demandé à être transférée au département des accidents et catastrophes magiques. Je ne sais plus quel métier je voudrais faire exactement, mais mon rêve de devenir dresseur a été anéanti avec l'accident de mon père
Est-ce un multi-compte? Le 10e je crois?
Ft. Jennifer Lawrence


Faits divers


* J'ai quitté mon premier amour cette été après l'incident, et je ne crois pas qu'il s'en est encore remis. Disons que je n'avais plus la tête à une relation amoureuse après ce qui m'était arrivé, et je ne voulais pas me résoudre à lui dire la vérité sur mon comportement brutal et distant.
* Patronus: Renard
* Animal de compagnie: Neige, un chat blanc
* Épouventar: elle, quadraplégique
* Je n'ai plus d'attirance sexuelle depuis mon agression, j'ai l'impression que mon cerveau s'est mis à ''off'' là-dessus.
* Personne n'est au courant, bien entendu. Je ne pouvais me résoudre à en parler à ma famille compte tenu de la période difficile que nous vivons avec le divorce de mes parents, et je ne pouvais pas non plus me résoudre à en parler à mes amis de peur qu'ils me prennent de haut avec ce regard de pitié que je déteste tant
* Je suis brune de nature, comme mon père, mais j'adore me teindre les cheveux.
* Gryffondor un jour, gryffondor toujours!
* Je n'ai pas beaucoup d'amis proches, j'ai plutôt beaucoup de connaissances.


Caractère


Être une femme fatale n'est pas une idée de roses et de lilas, cachant un couteau dans le bouquet. Il s'agit plutôt de connaitre ses attraits féminins et s'en servir à son avantage dans les bonnes situations. Ou dans les mauvaises, comme j'ai eu l'occasion de l'expérimenter. Essentiellement, je n'ai pas vraiment changé depuis cet été, en dehors de mes réactions envers l'intimité. Alors je suppose que si je vous décris ce que les gens disent en général de moi, vous comprendrez le portait sans en être traumatisés. Commençons par mes défauts, simplement parce que si je les énumère par la suite je vais tout simplement oublier de les mentionner. Comme quoi ils sont minimes à mes yeux, dont la plupart ne sont même pas des défauts en soi: je suis quelqu'un d'entrepreneur qui refuse de se faire marcher sur les pieds. Au contraire, je suis celle qui prendra toujours les devants et élèvera la voix pour me faire entendre. Plusieurs choix, j'ai irrité des collègues par ce trait, dont pourquoi je le classe dans un de mes défauts. Mais pour moi, avoir une tête sur les épaules est bien plus intéressant qu'un caractère léthargique et pathétique. Enfin, je ne dis pas que ceux qui n'agissent pas ou qui n'acheminent pas leurs pensées sont pathétiques... Mais si. Ce qui m'amène à parler de ma franchise; je suis beaucoup trop franche et je ne mesure que rarement les impacts de mes paroles sur les autres. Sans être froide ni méchante, je n'ai aucun filtre. Parfois, mes paroles sont mal prises, malgré mon tact incroyable et mon don pour la parole. Je suis quelqu'un qui suit toujours parvenu à mes fins en raison de ma belle langue et de mon sourire innoncent que je sais utiliser à mon avantage. En dehors de cela, je dirais que je suis paresseusse dès que je quitte le bureau. Mon appartement est un vrai bordel, et mon horaire du temps est une catastrophe. J'oublis souvent des rendez-vous, ou même un repas sur le feu. Non pas que je suis dans la lune, mais je suis simplement incapable de prendre soin de moi si quelqu'un ne le fait pas. Parfois, j'oublis même de manger ou de me brosser les dents avant d'aller dormir. Je crois que je retiens cela de mon père. Et pourtant, je suis l'ainé des enfants Prewett. Je dirais qu'envers mes frères et soeurs, j'ai toujours eu un comportement maternel envers eux, ayant tendance à jouer à la mère avec eux. Avec les années, je suis devenue une figure d'autorité lorsque mes parents étaient absents. Ces derniers temps, je suis une bouée de sauvetage pour eux entre ma mère qui n'en peut plus et mon père alcoolique qui commence tout juste à reprendre sa vie en main (d'après ma soeur, il aurait fait des efforts depuis son arrivée à Poudlard. J'en doute. ) En outre, je n'hésiterais pas une seconde pour héberger l'un d'eux si la situation familiale devenait trop corcée en été. Ma porte leur sera toujours ouverte, mon oreille et mon coeur aussi. C'est pourquoi même si je peux parraitre intouchable de l'extérieur, je suis quelqu'un qui aime de façon exagérée et sans discrimination.

Mais parlons de mon père en positif ce coup-ci. Je n'ai pas seulement hérité le côté fénéant et lâcurl('http://img06.deviantart.net/213b/i/2011/096/2/3/ios_linen_texture_wallpaper_by_vegardhw-d3dc7r1.png'); he de mon père, j'ai aussi hérité de son énergie et sa joie de vivre d'antan. Il faut dire que je ne reconnais plus mon père, mais je sais que mon côté ''tout prendre à la légère'' vient des Prewett. Peu importe les difficultés, j'ai toujours tendance à voir la situation comme une fourmis alors que les autres y verraient un ours. Pour moi, il y a toujours des solutions et c'est pourquoi je ferai éventullement un bon supérieur. Je suis en mesure de gérer des situations de crise sans perdre le contrôle. À bien y penser, il est très rare que je quitte mon état hilare et observateur. Je suis rarement en colère, mais souvent blasée. Je dirais que je suis aussi rarement irritée, mais je m'épuise vite des gens qui me fatiguent. Alors au lieu de gaspiller mon énergie avec eux, je les ignore tout simplement et cesse la discussion avec eux. Au-delà de cela, j'adore les sports extrêmes moldus, c'est pourquoi je fais de l'escalade quelques fois par mois. Je joue aussi au tennis plus de 3 fois par semaine depuis plusieurs années. J'adore l'exaltation post-entrainement intensif. C'est un plaisir personnel qui peut se qualifier de maschiste. Oh, et j'oubliais un détail important: je porte rarement du maquillage. En effet, je ne vois pas l'utiliter de perdre mes matins à me maquiller pour simplement le retirer le soir. Pour cette raison, on me considère comme tom-boy, même si je suis en mesure de porter des talons aiguilles et une sacoche de temps en temps. Mais mes souliers préférés, même au travail, restent mes vieux converses troués.  


Histoire


Mon passé, vous le connaissez déjà, ne serait-ce qu'en connaissant ma soeur Leah, mon frère Eliott, mon père Shawn... Ma famille est trop volumineuse pour que vous n'ayez jamais entendu parler de nous. Ce n'est pas pour rien que nous sommes cousins aux Weasley! Tout cela pour dire que je ne reviendrai pas en détails sur ce que mon père a déjà cité, en dehors du fait que je préciserais que mon enfance a été merveilleuse et banale jusqu'à l'accident de mon père. Je jouais mon rôle de seconde mère à la perfection, et j'adorais ma famille. Mon parcours à Poudlard a été impeccable, j'y ai connu des personnes exceptionnelles ainsi que mon premier amour. Puis, dès ma sortie de Poudlard je suis entrée à l'Université magique de Londres avec l'espoir de suivre les trace de mon père en travaillant à temps partiel au ministère au département de contrôle des créatures magiques afin de gagner un salaire bien modeste tout en vivant chez mes parnts. Depuis aussi longtemps que je puisse me rappeller, le travail de mon père me fascinait. Mon père me fascinait. Je le vénérais, presque. J'en étais fier. Puis, il a eu un accident qui a gravement blessé l'une de ses jambes. Le venin ayant endommnagé ses nerfs, il n'allait plus avoir l'usage total de celle-ci. Cela l'a complètement anéanti. Au début, j'étais certaine que ce ne serait qu'une passe. J'ai tenté de convaincre ma mère de le laisser tranquille tant qu'à son inactivité à la maison et son odeur immonde... Mais au fur des mois, j'ai réalisé qu'il n'était devenu qu'un cadavre vide. Ce fut une révélation douloureuse pour moi et ma carrière. Incapable de continuer mes études, j'ai quitté l'Université et entreprit des recherches pour me trouver un appartement. J'ai finalement déménagé dans un petit appartement trèes convenable, soulagement immense dès le moment de mon instalation. Devoir faire le deuil sur mon père fut une période difficile de ma vie. Et je crois que depuis, plus rien ne va réellement dans ma vie personnelle. Éventuellement, je demandai à être transférer de département au Ministère de la magie.

Puis, il m'est arrivé un accident. Après avoir murement réfléchit, je suis consciente que j'ai provoqué involontairement cet accident. C'est en grande majorité de ma faute, et c'est peut-être pourquoi je ressens plutôt une immense colère à cet égard au lieu d'un profond dégoût. Ou bien un mélange de ses deux émotions.

LA SUITE PEUT ÊTRE SENSIBLE POUR CERTAINES PERSONNES, SOYEZ AVERTIS

Cet été, je me suis présentée à une grande fête en ville. Il s'agissait d'une fête lancée de manière anonyme, par beuglantes. Je ne sais trop ce qui fit en sorte que j'ai voulu m'y présenter, mais ma curiosité débordante a probablement emporter sur ma cause. Donc, je me suis présentée à cette soirée ouverte, chargée de jeunes gelés et complètement saouls. Je parcourais les rangées de personnes comateuses, à la recherche d'une chaise tranquille sur laquelle reposer mes fesses. J'ai pensé plusieurs fois à quitter, réalisant trop tard que ce genre de soirée n'était vraiment pas fait pour moi. Tout ce bruit et ses odeurs immondes n'avaient rien d'attirant. Mais j'y suis restée, me disant que je ne ferais pas mieux à rester étalée devant mon écran de télévision à regarder des séries télévisées déprimantes. Je n'ai pas vraiment de vie sociale, mais en dehors de l'été, cela ne me dérange pas le moindre du monde.

Après une dizaine de minutes à dévisager la meute de corps collants devant mes yeux, un homme vint se présenter. Il était grand, bien habillé et surtout...bon parleur. Nous commencâmes à parler pendant plus d'une demie-heure, avant qu'il me propose mon premier verre. J'acceptai sans vraiment réfléchir, me disant que sa présence était fort agréable et que je pouvais donc me relâcher légèrement. Nou avons continuer notre discussion pendant un bref moment, jusqu'à ce qu'un de ses amis vienne lui glisser un mot à l'oreille. Après coup, je crois que c'est à cet instant que j'aurais dû prendre mes jambes à mon cou. Lorsqu'il s'était retourné vers moi, son regard avait légèrement changé. Il s'était levé pour aller me chercher un autre verre, dans lequel je suppose fortement qu'il y a fait tomber une petite pastille. J'avais accepté, lègement embrouillée par l'alcool déjà présente dans mon corps. Son ami est resté avec nous. Je l'appréciais moins, mais il avait ce côté humoristique qui avait son charme.

Ce ne fut pas très long avant que la drogue prenne possession de mon corps. Soudainement, j'eus l'impression qu'on martelait mon corps, qu'on m'enfouissait sous l'eau et qu'on me faisait monter dans une montagne-russe en même temps. En somme, j'étais fortement désorientée et endormie. Je mis cela sous le compte de mon intolérance à l'alcool, et les dits gentlemens se portèrent volontaires pour me reconduire chez moi. Évidemment, nous ne nous sommes pas dirigés vers mon appartement. Je ne l'ai réalisé que lorsqu'on m'a déposée sur un lit froid et trop parfait. Je voyais au ralenti. Mes mouvements me semblaient décalés avec mes pensées, bien que mes pensées aussi étaient partiellement gelées.

Gelé. Mon corps. Mes pensées. Confusion. Ras-de-marée. Lumière. Ténèbres.


Réveil. Le lendemain matin, je me réveillai en piteux état dans une chambre d'hôtel malpropre. J'avais mal. Partout, mais aux parties en particulier. Je me sentais collante et fiévreuse. Je chancelai jusqu'aux toilettes, où le reflet de mon corps me figea immédiatement; j'avais des marques autour de mon cou. En caressant ma peau, je remarquai que j'avais des marches incongrues sur les poignets.

Une corde. Des mains. Des mains sur mon corps.

Je portai une main à mes parties, me crispant sous la douleur que je ressentis aussitôt.

Grafignée. Écorchée. À vif. Violée.

En prenant à peine la pleine mesure de ce qui venait de m'arriver, j'ai enfilé mes vêtements à la hâte avant de quitter le motel. J'ai couru, sans vraiment porter une attention aux regards défigurés autour de moi. Une fois devant la porte de mon appartement, tremblante et haletante, j'ai échappé mes clefs deux fois avant de parvenir à dévérouiller ma serrure. Une fois entrée, je l'ai refermée en m'assurant de la vérouiller. Puis, je me suis déshabillée en vitesse et je me suis rapidement dirigée vers ma douche.

Je crois que c'est lorsque l'eau a coulé sur mon corps et que le savon ne pouvait effacer la saleté de ma peau que je réalisai vraiment ce qui m'était arrivé. Je laissai coulé l'eau tiède qui ne parvenait à effacer les traces de cette nuit, frottant mon corps avec mon éponge ma peau jusqu'à vif, frenétiquement mais sans résultat. Je me laissai finalement choir sur le plancher de la douche, appuyé contre le mur. Je fixai la porte de la douche.

Livide. Vidée. Dépossédée.

Puis, c'est à ce moment que j'ai réalisé que je ne leur avais pas demandé leurs noms. Ne pas me rappeler de la nuit que j'avais passé était une certaine assurance. Mais ne pas connaitre leurs noms m'empêchait de leur mettre la main dessus. Et ça, je ne pouvais pas le tolérer.

Je n'ai pas pleuré. Quel aurait-été  l'avantage de le faire? J'étais plutôt choquée, tellement choquée que je n'appréhendais pas tout à fait ma nouvelle situation. J'ai dû quitté mon copain, incapable de lui avouer la vérité. Mais en dehors de cela, mon agression n'avait pas de réelle répecussion sur ma vie. C'est resté ainsi pendant plusieurs mois, étant parvenue à mettre de côté cette partie de mes souvenirs, ou plutôt mon amnésie. Enfin, jusqu'en décembre. J'ai commencé à avoir des cauchemhars. Et chaque soir, j'en apprenais d'avantage sur cette fameuse nuit. Chaque soir, je me retrouvais en prise aux mains de deux hommes dont les visages m'étaient maintenant si familier. Et parfois, je pouvais ressentir la douleur. Parfois, j'avais l'impression d'être prise au piège, les mains attachées dans le dos sur ce piteux lit de motel. C'est dans les vacances de Noël que j'ai décidé d'en parler à ma soeur Leah, qui m'avait déjà fait remarqué mon changement de comportement. En dehors d'elle, je n'ai raconté cette histoire à personne.

Maintenant, alors qu'avril va bientôt frapper à ses portes, mes cauchemars sont de moins en moins fréquents. Or, malgré les mois, une partie de mes souvenirs refusent de se dévoiler. Heureusement ou non, il manque toujours des fragments de mes souvenirs. C'est peut-être ce que j'attends avant de pouvoir enfin me débarasser de ce fardeau. Mais si par malheur mon parrain ou mon père apprenait ce qui m'était arrivé... Non, je dois restée discrète pour le bien de Londres. À eux deux, Clark et mon père pourraient bien saccager Londres en feu pour retrouver les coupables. AInsi je suis...

Prise au piège. Incomprise. Appeurée. Lasse.


 


Derrière l'écran


Pseudo : Jyn, Adé
Âge : 22 ans
Comment avec-vous connu le forum ? Je l'ai créé
Que pensez-vous du forum ? BOUYA!
Quelle est votre disponibilité ? Quand je peux! Mais je suis toujours disponible par mp sous Kait
Autre chose ? PEETA ET KATNISSSSSS
© Mélange des codes de Kanae et Skaemp pour créer cette version par Jyn
avatar
Membre du Ministère

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Points : 0
Emploi : Employé au département de contrôle et régulation des catastrophes magiques
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mar 25 Avr - 20:19
UN SALE CON ???!

COMMENT OSES-TU SALE GAMINE ?!


Jotem quand même
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mar 25 Avr - 20:24
Ouais! Tu bois, tu as tout laissé tomber et maman en pouvait plus de toi!

Des fois j'ai l'impression d'être plus mature que toi!

_________________


I don't like my mind right now
Stacking up problems that are so unnecessary
Wish that I could slow things down
I wanna let go but there's comfort in the panic

Heavy de Linkin Park
.
avatar
Membre du Ministère

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Points : 0
Emploi : Employé au département de contrôle et régulation des catastrophes magiques
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mar 25 Avr - 20:25
Tssss, t'es trop jeune pour comprendre.
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mar 25 Avr - 20:29
Tu ne sais même pas faire un noeud de cravatte!

_________________


I don't like my mind right now
Stacking up problems that are so unnecessary
Wish that I could slow things down
I wanna let go but there's comfort in the panic

Heavy de Linkin Park
.
avatar
Membre du Ministère

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Points : 0
Emploi : Employé au département de contrôle et régulation des catastrophes magiques
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mar 25 Avr - 20:53
Parles pas comme ça à ton père, wesh !
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mer 26 Avr - 0:55
Et viens pas me donner la morale Lukas, ouesh!

_________________


I don't like my mind right now
Stacking up problems that are so unnecessary
Wish that I could slow things down
I wanna let go but there's comfort in the panic

Heavy de Linkin Park
.
avatar
Membre du Ministère

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Points : 0
Emploi : Employé au département de contrôle et régulation des catastrophes magiques
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mer 26 Avr - 5:09
comme vous etes moches !
avatar
Les serpents mordent ;)

Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 17 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Messages : 58
Points : 0
Patronus : Coyote
Année : Sixième année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mer 26 Avr - 8:10
Re bienvenue lol

_________________
avatar
Un oiseau rare de plus ;)

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t528-conan-keegan-i-d
Messages : 340
Points : -20
Année : 2ème
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mer 26 Avr - 13:38
C'toi le moche, Oliver.
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mer 26 Avr - 14:19
Rage pas, le moche ! *tire la langue*
avatar
Les serpents mordent ;)

Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 17 ans
Situation amoureuse : Célibataire
Messages : 58
Points : 0
Patronus : Coyote
Année : Sixième année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Mer 26 Avr - 15:18
Fais gaffe, j'vais appeler Bastian.
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Jeu 27 Avr - 1:37
Mais, pourquoi Bastian sur ma présentation? x)

_________________


I don't like my mind right now
Stacking up problems that are so unnecessary
Wish that I could slow things down
I wanna let go but there's comfort in the panic

Heavy de Linkin Park
.
avatar
Membre du Ministère

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Points : 0
Emploi : Employé au département de contrôle et régulation des catastrophes magiques
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Jeu 27 Avr - 3:46
Pour remettre Oliver dans le droit chemin :3
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness Sam 29 Avr - 12:29
Je vois x)

_________________
HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN


Spoiler:
 
avatar
Je vaux de l'or

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t691-liam-2-0-l-intel
Messages : 40
Points : 0
Année : 6e année, 17 ans
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Skye - There is no diamond in the sky but only darkness
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Skye - There is no diamond in the sky but only darkness
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Skye Lewis - Attention à la bombe !
» Shine bright like a diamond ▬ Sovahnn
» Diamond Eyes
» MARLENE MOIRA HAYWORTH ♦ I used to shine bright like that diamond until that day.
» Skye présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: Archives de TFYL :: PAPERASSE ET CIE :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: