AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
1 MOIS IRL = 3 MOIS EN JEU! Nous commences le décompte en date de la Saint-Valentin!
La MAJ 05 est disponible ICI!
La chasse aux professeurs se trouve par ici!
INTRIGUE PARTIE 03 À LIRE

[Arielle] Flash back, quelques mois en arrière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: LONDRES :: Centre de Londres :: Rah rah room
MessageSujet: [Arielle] Flash back, quelques mois en arrière Sam 15 Avr - 18:03

Arielle

Luna

「 L'alcool n'est pas l'amie de tout le monde 」

Je suis avec cet engin à la main. Cette chose que mes enfant appellent tel, phone ou encore portable. Parfois même, j'ai entendu ''il est où encore ce truc !''. Je tente de comprendre le principe des smileys. Ils ont presque faillit perdre patience en voulant m'apprendre à l'utiliser. La toute première fois, il a vibré, je ne savais pas quoi faire. J'étais paniquée. Et bien évidemment, eux, ils rigolaient comme des fous. Je les amusais. Et bien sur que ça existait du temps où j'étais jeune comme eux. Quand j'étais moi aussi cette petite étudiante à Poudlard. Mais je n'ai jamais possédé cette chose qui vibre. Gentiment, après avoir bien rigolé de moi, ils m'expliquent que ça arrive quand je reçoit un appel. Ou alors, c'est un message. Mais pour un message, il ne vibre qu'une fois. Ou alors c'est l'inverse ? Je ne me rappelle plus. Mais alors cette histoire de smileys. On peut faire des bonhommes rigolos, des bonhommes qui souris, des bonhommes tristes, et même des coeurs. Alors mes enfants m'envoies plein de messages avec tout plein de ces smileys. Je penche la tête pour mieux comprendre le smileys accompagnant le message. Un message qui n'en dit pas beaucoup. Un message juste pour me dire qu'ils sont d'accord sur le repas du soir.

Et je ne parle même pas du fait qu'on puisse mettre la tête des gens dans une sorte de profil. Et par magie, cette photo apparaît dans les messages. Je sais ainsi tout de suite qui m'appelle ou m'envoie un message. Sauf si j'oublie de regarder mon écran. Je me fais gronder gentiment quand je décroche au mobile et que je dis à mon fils ''allo, qui c'est ?''. Il me répond toujours ''Pour une pizza maman ! Tu as encore oublié de regarder l'écran''. Mais il y a aussi ces histoires de musiques, des applications pour jouer ou parler. Je suis perdue dans tout ça. Nous étions dans notre monde avec mon papa. Nous n'avions pas les téléphones portables qu'on glisse facilement dans une poche. On était tout le deux dans notre monde et nous n'en avions pas besoin. Et à l'école, on communiquait par hiboux. Et même là, si j'avais des amis, rares et surtout sur les dernières années, je restais dans un monde bien à moi. Ma vision de notre univers est bien différente des gens. On me le dit. Et heureusement, car je pense que j'en aurais pas conscience.

Le téléphone dans mes mains, je tente de répondre au sms de ma fille. D'ailleurs, ça aussi ça a été compliqué de me faire comprendre pourquoi on disait qu'on avait un sms pour parler d'un message texte. En fait, je n'ai toujours pas comprit… Et alors que je réfléchis à comment je dois faire mon smiley qui envoie un bisou, je penche la tête pour voir le rendu actuel. Je mets tant de temps que l'écran en devient noir. Le téléphone sonne. Je sursaute bien sûr. Et je décroche.
« Allo ? C'est qui ? Ho pardon, j'ai encore oublié de regarder l'écran. C'est toi Carinae ? Ou alors toi, mon fils ? Je suis désolée, j'oublie toujours »
Mais en fait, je suis complètement à côté de la plaque. Ni ma fille, ni mon fils et pas non plus mon mari qui se retrouvent de l'autre côté de cet appel. Je vais apprendre que c'est une ancienne amie de l'école des sorciers. Une fille, qui comme moi, avait son monde à part. C'est peut être pour cela qu'on a été amie, elle et moi. Qui se ressemble, s'assemble. Mais, on dit aussi que les contraires s'attirent… Alors c'est quoi ce qui est vrai ?
avatar
Professeur

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t595-l-homme-sur-la-lune-a-du-se-dire-qu-il-etait-aller-trop-loin-pour-faire-pipi http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t583-luna-londubat-pa
Âge : 40
Situation amoureuse : Mariée
Messages : 61
Points : 74
Patronus : Lièvre
Emploi : Professeur de soin aux créatures magiques
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Arielle] Flash back, quelques mois en arrière Mer 3 Mai - 6:19
Ft. Luna
Oh, my old friend.
Je ne pourrais vous décrire avec exactitude mon désarroi de cette période vaste et incohérente qui a précédée mon entrée à Poudlard comme assistante. Lorsque j’y repense, je crois fortement que Luna a eu une part à jouer dans ma décision finale, autant que j’en ai eu une dans celle de Shawn. Bien que j’aie été beaucoup moins diplomatique dans mon approche que Luna l’avait été, j’étais parvenue à sauver Shawn de sa folie alcoolique. Mais moi, qui m’avait sauvé? Regardant mon année en rétrospective, je suis de plus en plus convaincue que c’est grâce à cette amie que j’avais lâchement abandonnée lorsque mes enfants étaient venus au monde. Je m’étais déconnectée d’elle au moment le plus crucial de mon existence, et voilà que le destin me rejetait en pleine figure cete trahison de ma part; l’amie que j’avais abandonné m’avait sauvé la vie. Peut-être pas au sens du terme, mais du moins elle m’avait empêché de sombrer dans une folie dépressive qui aurait éventuellement mené à quelque chose de beaucoup plus dramatique.

Je ne dansais pas ce soir-là, et pourtant mes pieds ont parcourus la ville jusqu’à se déposer au Rah rah room, cet endroit qui m’est maintenant trop familier. C’est étrange, moi qui n’aimait pas la compagnie des autres. Maintenant, je me retrouvais constamment entourée de bonnes ou de mauvaises gens. Et parfois, je ne savais plus distingué les deux. J’étais dans un tourbillon, un néant incontrôlable mais réconfortant. Dès que je montais sur scène un soir, je pouvais tout oublierr. Mes remords, mes soucis; je pouvais tout laisser tomber pour me concentrer simplement sur les mouvements de mon corps sur la scène.

Or, ce soir je ne pouvais pas. Je trimbalai mon corps jusqu’à un tabouret et commandai un grand pichet de sangria rouge. Nous étions à la fin de l’été, tout juste avant la rentrée. Je m’étais donnée en spectacle devant Clyde quelques semaines plus tôt, nous avions couché ensemble et puis nous avions eu une bele engueulade la journée suivante. Puis, nous avions pris des distances plus grandes que jamais. Entre temps, j’avais tout de même envoyé ma candidature à Poudlard pour le poste d’assistante en divination et professeur de SACM. Compte tenu de mon métier civil, je croyais avoir des chances. Mais avec l’ambiance nocive à la maison, je me demandais sincèrement si c’était une bonne idée de suivre mon mari à Poudlard en fin de compte. J’avais reçcue la réponse ce matin même mais je n’avais pas eu la force d’ouvrir l’enveloppe. Je l’avais laissée au fond de ma sacoche, maintenant déposée à mes pieds. Peut-être qu’après quelques verres j’allais avoir la force de l’ouvrir.

J’ai sirroté rapidement mon pichet, concentrant mon attention sur le stage. Une femme était en train de mettre en place son numéro. La soirée était encore jeune, et j’en profitai pour vider mon premier pichet. J’en commandai un autre, que j’entammai sans me faire prier. C’est au milieu de mon deuxième pichet, alors que l’alcool commençat à faire son effet, que j’ai eu un éclair de génie. J’ai rapidement sorti mon cellulaire et j’ai composé un numéro qui m’aurait semblé si anodin auparavant. Pourquoi appeler Luna au lieu de Shawn? En autre parce que j’évite de parler de Clyde à Shawn, sachant qu’ils sont meilleurs amis. Mais surtout parce que j’avais coupé les ponts avec lui depuis son accident. Je n’avais aucune personne de confiance à qui je pouvais parler, et donc j’ai composé un numéro qui me semblait rassurant. Au boût de quelques sonneries, la voix vieillie de Luna m’a répondu. J’ai souris bêtement à ses questions.

- Non, non Luna. C’est Arielle. Hmm, ça va? Je…

Je ne savais franchement pas quoi lui dire. Certes, j’avais eu l’illumination de l’appeler, mais au-delà de cela je n’avais pas la moindre idée de ce que je voulais qui ressorte de cette conversation. Puis, je n’avais jamais été douée pour les dialogues, encore moins pour entretenir des relations de longue date. Demandez à Shawn.

- Je me trouve débile de jamais t’avoir reparlé. C’est con, non?


Je mâchais légèrement mes mots sous le coup de l’alcool.

- Écoute, j’ai des problèmes. Ça te dirait de me rejoindre au Rah rah room? C’est vraiment pas ton genre d’endroit mais comme j’ai bu… je veux pas vraiment transplaner, tu vois? Et si je me retrouvais dans le désert du sahara par accident?
Pourquoi avons-nous pris des chemins différents?

_________________
avatar
Professeur

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t30-arielle-j-dawson
Âge : 42 ans
Situation amoureuse : Divorcée
Messages : 163
Points : 78
Patronus : Papillon
Emploi : Arielle: Professeur d'astronomie Adaline: Assassin à contrat et écrivaine
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Arielle] Flash back, quelques mois en arrière Mar 9 Mai - 12:52

Arielle

Luna

「 L'alcool n'est pas l'amie de tout le monde 」

Je tentais de répondre à un message de ma fille sur mon téléphone ? Je ne suis pas très douée avec l'appareil, alors je suis un peu lente. Et tandis que j'essayais, j'ai senti le bidule vibrer dans mes mains. La sonnerie se faisait entendre. Instinctivement, comme m'a l'ont apprit mes enfants, j'ai décroché, oubliant une fois de plus de regarder qui m'appelait. J'ai débord pensé à Carinae qui devait m'appeler, parce que je lui répondais trop lentement Mais j'ai rapidement aussi pensé à mon fils, à qui je n'avais pas non plus répondue depuis je ne sais plus quand, j'ai oublié. Ou alors, peut être que j'ai répondue… Je ne sais plus, j'ai oublié. Mais ce n'est pas le cas, c'est une voix que je ne reconnais pas. Pas tout de suite. Pas avant qu'elle ne se présente. Il s'agit d'Arielle. Arielle, cette fille qui était mon amie  l'époque de Poudlard. L'une des rares qui ne me voyait pas que comme Luna la Loufoca. Je me souviens d'elle. Je me souviens même si nous ne nous sommes plus parlé après cette guerre. Plus depuis si longtemps que j'aurais put l'oublier, mais mes amis étaient si rare alors et si précieux pour moi. Elle avait sa place sur mon mur d'amis. Elle avait sa place avec les autres.
« Ho, quelle surprise. Je vais bien, ça va bien pour moi. Et toi ? »
Je lui parle comme si nous nous étions toujours parlé parce que je suis comme ça moi. Je me fiche du temps qui a passé, de tout ce temps où nous ne nous sommes pas parlé. Un instant, un silence s'installe entre nous. Je me demande ce qu'il se passe. Si tout va bien pour Arielle. Si je dois m'inquiéter pour elle.

Arielle reprend la parole, tant mieux parce que je ne savais pas quoi dire. Je ne suis pas du genre très bavarde, alors c'était bizarre. Mais c'était pour me dire qu'elle se sentait débile de ne jamais m'avoir rappeler. Est-ce grave ? On avait chacune nos vies, on aurait put garder le contact, mais c'est comme ça. On a chacune prit des chemins différents. On s'est perdu.
« Non, il ne faut pas. C'était comme ça. On aurait put, chacune, mais je suis contente d'avoir de tes nouvelles. »
Je suis vraiment heureuse. Vraiment et surtout surprise aussi. Je ne m'attendais vraiment pas à ce que ce soit Arielle au bout du fil. Mais ça me fait vraiment, réellement, totalement plaisir. Mais je ne sais pas pourquoi, je lui trouve une voix étrange. Une voix perdue. Je comprends pourquoi j'ai cette impression quand elle me dit avoir des problèmes. Elle a trop bue, elle se sent pas bien, elle a besoin d'aide, mais elle a peur de transplaner. Ce que je comprends, c'est vrai que ça doit faire bizarre de se retrouver dans un endroit totalement inconnu par une erreur. Je n'ai jamais trop bue pour avoir peur de cela, mais ça pourrait. Je décide donc de la rejoindre.
« Rah rah room tu dis ? Je ne connais pas, mais ne bouges pas, j'arrive. Je viens t'aider Arielle. Je vais raccrocher, mais c'est pour venir ! »
Je pense raccrocher. Mais je pense seulement. Je ne suis pas encore au point. Si elle écoute encore, elle m'entendra venir parler de la situation à mon époux. Que je pense prendre la poudre de cheminette, car je ne connais pas l'endroit et ce serait dangereux de transplaner vers un lieux inconnu. C'est la meilleure solution. Alors c'est ce que je fais, car Neville, il est d'accord avec moi. Il ne me faut donc pas longtemps pour arriver sur place. Et là bas, je cherche Arielle du regard. Je ne connais personne, je pourrais la retrouver plus facilement.
avatar
Professeur

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t595-l-homme-sur-la-lune-a-du-se-dire-qu-il-etait-aller-trop-loin-pour-faire-pipi http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t583-luna-londubat-pa
Âge : 40
Situation amoureuse : Mariée
Messages : 61
Points : 74
Patronus : Lièvre
Emploi : Professeur de soin aux créatures magiques
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Arielle] Flash back, quelques mois en arrière Jeu 18 Mai - 22:21
Ft. Luna
Oh, my old friend.
La vérité, c’est que je joue un jeu depuis trop longtemps. Et avec les années, j’en suis venu à intégrer Arielle à un tel point que parfois, mes souvenirs se mélangent Luna, je la connais grâce à tes notes laissées par Arielle à sa maison familiale. Puis, je la connais aussi de nom. Qui ne connaît pas l’histoire de la Bataille de Londres et les chers compatriotes d’Harry Potter? Bien que j’aie fait mon éducation populaire beaucoup plus tard que la population londonienne, je m’étais fait un devoir de comprendre en son entier le monde magique londonien depuis ma venue à Londres. En plus de 17 ans, mon éducation était maintenant bien établie. Et pendant les premières années, alors que je commençais ma relation avec Clyde, je passais beaucoup de temps à ressasser les souvenirs laissés par Arielle. Son journal intime m’a beaucoup aidé à la comprendre, et c’est ainsi que j’ai tranquillement assimilé sa personnalité pour en faire la mienne. Or, ma double-vie à une certaine lacune. C’est-à-dire que j’ai peine à reconnaître les gens qu’elle a rencontré à Poudlard. Cela explique bien pourquoi j’ai coupé les ponts ses anciennes connaissances. Puis, je ne crois pas qu’elle aurait aimé que je continue de parler à ses personnes qui l’ont complètement abandonné lors de son parcours scolaire. La seule personne qui méritait son attention était Luna, car c’était la seule personne qui n’avait pas peur de son don de voyance. La façon dont elle a décrit leur relation m’a profondément touché. C’est peut-être pourquoi c’est elle que j’appelle, dans ce tourbillon de confusion que je vis présentement. L’alcool n’aide pas ma décision, et je plisse les yeux lorsqu’elle répond. Je tente de ne pas rire, mais c’est relativement difficile. Elle a une voix charmante et douce que j’apprécie.  Je me demande si elle a gagnée quelques courbes depuis Poudlard, ou du moins depuis ce que je me souviens des photos amassées dans le journal intime d’Arielle. Mais en tant qu’Arielle, je ne peux me permettre ce genre de pensées. Mon attitude hilare s’efface dès qu’elle parle de leur relation. Je me sens immédiatement malaisée. J’aimerais pouvoir lui dire que je suis heureuse moi aussi, mais il faudrait que je commence par me souvenir de son existence dans mon passé. Chose, qu’évidemment, je ne peux pas. Mais au bout de moins d’une minute, cette femme attire ma sympathie par sa maladresse. Alors qu’elle pensait avoir fermer son téléphone, elle me salue sans raccrocher. De ce fait, je me permets de prendre un malin plaisir à écouter sa conversation, puis son entrée au bar. Je m’étais appuyé le coude contre le bar, la paume collée sur la joue et le téléphone collé sur mon autre joue. J’ai envie de crier « Hey oh, je suis là! » dans haut-parleur du téléphone, mais je ne crois pas qu’elle m’entendrait. Je me retourne lentement, le téléphone ouvert sur l’appel toujours à la main, et je la cherche. Cela me prend quelques instants avant de la repérer. Et tandis que je m’approche d’avantage d’elle, mon coeur commence à s’accélérer. Va t-elle remarquer je ne suis pas la jeune fille qu’elle a connu plus jeune? Mais encore là, je pourrais passer cela sur le dos de la vieillesse.

- Luna!

Je l’interpelle d’une voix qui se veut timide et hésitante. Je dois avouer que je ne suis qu’à moitié confortable dans cette situation. Autant que j’ai besoin d’un avis extérieur sur ma future décision, autant j’aurais préféré pouvoir faire appel à une personne qui ne réside pas dans les souvenirs de la jeune Arielle. Pourvu que je ne me mêle pas dans mes mots. Dès qu’elle se retourne vers moi, je m’empare de son téléphone qui repose toujours dans sa main délicate, et pointe le rétroviseur vers ses yeux. Un mince sourire au visage, je rétorque.

- T’as oublié de fermer l’appel!

Je pèse longuement sur le bouton d’arrêt avant de lui redonner et de ranger mon propre téléphone. Comment Arielle se comportait-elle avec Luna? Était-elle aussi timide? Lui posait-elle des questions? De quoi parlaient-elles? Ce sont le genre de choses que je n’ai jamais pris conscience avant ce soir. Car en dehors de Luna, personne ne connaissait réellement Arielle. Il est temps que j'enfile réellement le masque de la jolie blonde, bien que physiquement je ne quitte cette forme que très rarement depuis les dernières années. Psychologiquement par contre, il m'arrive souvent d'accrocher ma propre personnalité à celle d'Arielle. Or, je ne peux pas me le permettre. Pas ce soir. Alors, je lui envois un sourire en coin, passant une main dans mes cheveux et détournant légèrement le regard.
Pourquoi avons-nous pris des chemins différents?

_________________
avatar
Professeur

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t30-arielle-j-dawson
Âge : 42 ans
Situation amoureuse : Divorcée
Messages : 163
Points : 78
Patronus : Papillon
Emploi : Arielle: Professeur d'astronomie Adaline: Assassin à contrat et écrivaine
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Arielle] Flash back, quelques mois en arrière Dim 4 Juin - 7:56

Arielle

Luna

「 L'alcool n'est pas l'amie de tout le monde 」

J'ai été très surprise quand j'ai comprit que c'était Arielle que j'avais au bout de l'appel. Je ne m'y attendais vraiment pas. Cela faisait si longtemps qu'on ne s'était plus parlé. Oui, tant que je ne pourrais même pas dire depuis quand. Je ne me souviens plus quand nous avons arrêté de nous parler. Ou même le pourquoi nous nous sommes perdues toutes les deux. Peut être est-ce de ma faute. Avec tout ce qu'il s'était passé à l'époque, à la fin de ma scolarité à Poudlard. Mon début d'histoire avec Neville, le début de ma vie de femme, si je peux dire ça comme ça. Est-ce que je l'ai abandonnée ? C'est possible, j'étais si occupée que j'ai put oublier parfois, de lui répondre à son hiboux courrier. Et si c'est le cas alors, je suis une amie horrible ! Et dire que nous étions si proche à l'époque de Poudlard. Nous nous comprenions si bien, nous avions chacune notre petit monde, comme disaient les autres, nous étions seules, considérées comme folles. Mais qu'est-ce que la folie ? Les gens ne savent pas vraiment. Alors nous nous sommes trouvées. On s'en moquait un petit peu de ce que pouvait penser les gens de nous. Arielle et moi, nous étions bien toutes les deux. Nous n'avions pas à toujours nous parler, utiliser des mots, tout le temps, pour nous comprendre, comme le font les gens. Nous pouvions passer tellement de temps ensemble, elle sur sa boule de cristal et moi à lire le magasine de mon père. On nous pointait du doigt, on nous trouvait bizarre. Ça a toujours été le cas. Mais ça ne m'a pas empêché d'avoir une vie comme tous ces autres gens qui me mettaient à part, me disaient folle. Je suis mariée, j'ai deux beaux enfants.

Alors avoir de ses nouvelles, je suis très heureuse. A-t-elle, elle aussi un mari, des enfants ? Elle a besoin de mon aide, c'est tout naturellement que je dit oui. Elle a été mon amie, une très bonne amie. Et je dois me rattrapé de l'avoir laissée tombée. Je m'en veux. Comment j'ai put ? J'utilise la poudre de cheminette pour arriver sur place, pour venir voir mon amie dans un bar. Endroit que je ne connais pas, je ne suis pas une habituée des sorties, et encore moins des bars. Je sors rarement sans mon mari ou mes enfants. C'est une nouvelle expérience pour moi. En tout cas, dans un bar. Je cherche du regard une blondinette, dans mes souvenirs, Arielle était blonde. J'entends qu'on m'appelle, je me retourne pour me trouver en face d'une femme que je ne reconnais pas. Est-ce Arielle ? A-t-elle changé à ce point ? Je ne reconnais pas l'amie que j'ai connue il y a des années. Mais comme je viens de le penser, des années ont passées.
« -Arielle ? »
Elle s'approche de moi, attrape mon téléphone. Que fait-elle ? Ho, j'ai oublié de raccrocher. Encore. Carinae se moquerait gentiment de sa mère. Cela m'arrive si souvent. Mais je regarde Arielle, et plus je l'observe fermer l'appel, me rendre mon téléphone, plus je me demande si elle est la Arielle que j'ai connue. Elle me semble si différente. Je me demande ce qu'elle est devenue, ce qu'elle a fait depuis toutes ses années où nous nous sommes perdues. Ce qu'elle est comme femme actuellement. Je ne m'arrête pas sur les gens qui se trouve là, je ne les vois pas, je me fiche de qui ils sont, je suis là pour Arielle, et non pour eux. Je lui souris. J'hésite à la prendre dans mes bras. On ne le faisait pas souvent dans notre jeunesse, est-ce qu'on le ferait maintenant ? Neville me dit que c'est bien, enfin, bien avec ma famille mes amis, mais pas avec tout le monde. Il me dit que ce n'est pas bien avec les autres hommes. Mais c'est vrai que maintenant, j'aime bien prendre mes enfants dans mes bras, même si parfois ils me disent ''mais non maman, pas devant mes amis !'' et Neville aussi, j'aime quand il me prend dans ses bras. Alors je dois ou pas ? Peut être attendons un peu.
« -Comment tu vas Arielle ? Tu me semble si différente de Poudlard. Tu dois avoir changé depuis, comme tout le monde. »
avatar
Professeur

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t595-l-homme-sur-la-lune-a-du-se-dire-qu-il-etait-aller-trop-loin-pour-faire-pipi http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t583-luna-londubat-pa
Âge : 40
Situation amoureuse : Mariée
Messages : 61
Points : 74
Patronus : Lièvre
Emploi : Professeur de soin aux créatures magiques
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Arielle] Flash back, quelques mois en arrière
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
[Arielle] Flash back, quelques mois en arrière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» [Flash-back] Such a lonely day, the most loneliest day of my life [Anya ♥]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: LONDRES :: Centre de Londres :: Rah rah room-
Sauter vers: