AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
1 MOIS IRL = 3 MOIS EN JEU! Nous commences le décompte en date de la Saint-Valentin!
La MAJ 05 est disponible ICI!
La chasse aux professeurs se trouve par ici!
INTRIGUE PARTIE 03 À LIRE

Blackbird song is over now [ft. Carinae]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: POUDLARD :: Tour de Serdaigle :: Salle commune de Serdaigle
MessageSujet: Blackbird song is over now [ft. Carinae] Dim 19 Mar - 16:47
ft. Paris Mcgonagall & Carinae Londubat

Blackbird Song
Le soleil se couche sur les murs de Poudlard, tandis que je me tiens au bord de la fenetre de ma salle commune.
Nous sommes en suspension au-dessus de tout dans cette tour. Mes pieds sont  au-dessus du vide, tandis que je serre doucement entre mes mains un rouleau de papier filtre emplit de tabac.

Un de mes moyens de détente.

Mes cheveux ont virés au noir jais, signe de mélancolie et de réflexion.

Je soupire.

Quel est le sens de cette vie?

Dire que mon propre frère me martyrise à cause de ma passion et de ma différence. Mes  propres amis commencent doucement à s'éloigner de moi. Le collège se finit dans quelques années et je serai livré à moi-même.

Certes, j'aurais enfin ce sentiment de liberté qui est enfermé en moi depuis si longtemps. Mais, je crois qu'il y a bien une chose qui manque un peu à mon être.

L'amour.

Une chose inexpliquée dans tout les livres que j'ai lu.

Je tire mon bonnet sur mes mèches rebelles. Il fait un peu frais, mais j'aime sentir ce vent caresser mon visage. Rapprochant la cigarette de mes lèvres. j'en inspire son contenu, avant d'en rejeter des ronds de fumée.

Mon regard fixe le ciel qui passe du bleu à la pénombre. En quelques sortes, je suis un ciel moi aussi. Un ciel qui contient un oiseau. Un oiseau qui veut s'échapper. Voler au loin.

J'entends un cri familier qui se rapproche.

Hélène.

Elle vient doucement se poser sur mon bras que je lui offre. Aucune lettre n'est à son bec. Papa n'a pas eu le temps de me répondre, je suppose. Comme d'habitude, son travail lui prend beaucoup de temps.

Ma main vient caresser sa petite tete plumée, tandis que je la laisse ensuite repartir vers son abri. J'accio rapidement un de mes journaux pour écrire les mots suivants:

Ses cheveux blonds tombent sur ses épaules
Elle a un sourire qui m'éblouit
J'espère que je ne finirai pas en taule,
avant de passer mes lèvres sur l'amour de ma vie.

Solitude quand tu nous tiens,
L'oiseau noir qui s'éveille en moi
aimerait voler là-haut, bien loin
avant de se réfugier entre ses bras...


J'entends du bruit qui provient de l'intérieur, ce qui me fermer mon carnet. Qui peut bien être rentrer du diner aussi tôt?

Une chevelure blonde qui s'anime. Mon cœur s'emballe.

C'est elle
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Un oiseau rare de plus ;)

Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Bientôt en couple...
Messages : 53
Points : 60
Patronus : Ecureuil Gris
Emploi : /
Année : 6ème
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blackbird song is over now [ft. Carinae] Sam 1 Avr - 16:15
Carinae
Pâris
Chaque femme avait besoin d’un mystérieux brun ténébreux dans sa vie, et Carinae en prenait de plus en plus conscience. Même le charme d’un beau blond à la musculature impressionnante n’avait pu lui faire oublier la façon dont son cœur s’emballait lorsqu’elle apercevait Pâris. Mais ils n’étaient que des amis et elle s’efforçait d’avoir l’air cool en toute circonstance lorsqu’elle était avec lui. La jeune femme mettait son esprit en pause, se déconnectait de tout et c’est ainsi qu’ils se comprenaient le mieux : lorsqu’ils étaient dans leur bulle. Allez savoir pourquoi il était le seul à l’intriguer, à attirer son attention… Elle voulait en savoir plus.

Enfin, cela faisait un moment qu’elle ne l’avait pas vu mais d’un côté cela lui avait permis de se concentrer sur ses études. D’ailleurs, elle avait rapidement avalé son souper afin de retourner lire l’un de ses bouquins favoris : une histoire d’amour. Carinae, culcul la praline ? Si c’est là votre premier avis, vous vous trompez lourdement. C’était une histoire d’amour mêlée à des histoires de passion, de crimes, de frasques lycéennes, de mensonges, où la seule arme est le savoir. C’était un livre moldu, il était passionnant et la demoiselle avait hâte de le dévorer.

Le savoir, là était la clé, et la Serdaigle approuvait cette façon de penser. De plus, avec son mauvais tempérament, les histoires à l’eau de rose ne lui auraient vraiment pas convenue. Non, le romantisme, les couples complètement gagas qui se donnaient des surnoms, ce n’était pas pour elle et elle se sentait nauséeuse rien qu’à cette pensée. Grande rêveuse, certes, mais elle trouvait tout ceci ridicule. Et c’était sur ce point qu’elle ne comprenait pas sa meilleure amie Rose ainsi que sa toute nouvelle relation avec Malfoy.

D’abord, elle n’approuvait pas leur couple pour de nombreuses raisons, mais ils étaient tellement…. Écœurants. Niais. Carinae voyait tout ceci d’un très mauvais œil et ne supportait plus les tirades de sa meilleure amie sur son petit ami parfait, pas si parfait, si vous me demandez mon avis.

Elle soupira, marchant lentement dans le couloir, désert à cette heure-ci, compte tenu qu’ils étaient encore tous en train de manger. La jeune femme s’arrêta quelques secondes à l’une des fenêtres : le coucher de soleil était magnifique mais n’avait rien de comparable à son lever, c’était ce qu’elle préférait et elle l’observait depuis le lac, presque tous les matins. Carinae finit par reprendre sa marche vers sa salle commune, le cœur léger.

La blonde donna le mot de passe et passa la porte. Elle déposa ses bouquins sur l’une des tables, s’attendant à trouver la salle vide, lorsqu’un courant d’air caressa sa nuque suivit par une odeur de tabac et d’un parfum qu’elle connaissait bien. Carinae, dos à la fenêtre, releva la tête. Elle mit ses longs cheveux blonds derrière ses oreilles puis se retourna rapidement. La pièce baignait dans lumière du soleil couchant donnant à ses cheveux une couleur blonde comme les blés et faisant ressortir le bleu de ses yeux, la brise faisant voleter quelques mèches. La Serdaigle sourit légèrement.

« Pâris. »

Dit-elle, sans même avoir eu besoin de le regarder pour le reconnaître. La jeune femme se déplaça afin de venir s’asseoir à ses côtés. Ils ne parlaient jamais beaucoup, en général. Carinae s’assit donc, sur le rebord de la fenêtre, elle aussi les pieds dans le vide. Son regard tomba en premier lieux, sur ce fameux carnet dont, elle n’avait jamais pu s’approcher, puis, sur sa cigarette.

« Je peux ? »

Elle plongea son regard dans le sien quelques instants, avant de reporter son regard sur l’horizon. Pâris avait l’effet particulier, de couper tous les sons qui les entouraient. Elle ne voyait que lui. Elle se souvient encore de la fois où ils s’étaient retrouver pour étudier certaines créatures dans la forêt à l’aube. Cette fois non plus, ils n’avaient pas beaucoup parlé. Et pourtant, ils se comprenaient.
ft. Pâris


https://www.youtube.com/watch?v=8Q3UM67a66g
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfète de Serdaigle

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t448-le-ciel-etoile-au-dessus-de-ma-tete-et-la-loi-morale-au-fond-de-mon-coeur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t445-vous-etes-un-ast
Âge : 17 ans
Situation amoureuse : Célibataire mais amoureuse
Messages : 179
Points : 194
Patronus : Léopard
Année : 6e
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blackbird song is over now [ft. Carinae] Sam 1 Avr - 17:59
Carinae
Moon of my life

https://www.youtube.com/watch?v=Jl8fV1jUQPs
«  Paris. »

Mes yeux qui fixaient l’horizon, se fermèrent doucement à son interpellation. Je pris une grande inspiration, tandis qu’un doux sourire s’étendit sur mes lèvres fines.

Elle était là.

Je la laissais doucement s’asseoir à mes côtés.

Pas un mot. Pas un souffle.

Mes yeux s’ouvrirent doucement, laissant le chocolat faire place au bleu nuit.
Mon regard se posa sur ses jambes fines et découvertes, avant de remonter à ses mains qui se posèrent sur mon carnet de bord.

«  Je peux ? »

Je ne dis rien. Mes yeux furent ma réponse, tandis qu’ils croisaient les siens pendant un instant.

J’avalais ma salive doucement, avant de dire quelques mots.

« - Oh tu sais… Ce ne sont que quelques pensées que je note. »

Mes yeux caressent du regard ses mains qui s’empennent de mon carnet. Sa couverture est bleue azur et une simple plume de ma chouette est collée dessus.

Elle l’ouvre, tandis que mon regard détaille son visage.

Je souris à nouveau.

Ses joues rosées, ses yeux parcourant surement mes lignes à toute vitesse, sa bouche qui imite mes mots.

Alors, c’est cela l’amour ?

Un ensemble de sensations qui rendent votre corps complétement incontrôlable. Souffle rapide, pupilles dilatées et surtout cœur qui n’attend que de s’échapper de votre poitrine.

Mon regard se perd dans mon détaillement, mais je finis par me retourner vers la beauté du ciel. Je tends ma cigarete à mes lèvres et en retire encore de la fumée que je souffle doucement, faisant des cercles infinis.

J’adore les couchers du soleil. Plus que les levers.

Le soleil nous abandonne pour une nuit, tandis qu’il laisse place à la lune et ses milliers d’étoiles qui nous dominent.

Ma main va doucement, dans un élan inconnu, se poser sur la sienne.

Comme cela. Sans raison.

Je souris à nouveau. Je ris même, tandis que mon visage se tourne à nouveau vers elle.

«  -C’est magnifique, n’est-ce-pas ? J’adore les couchers de soleil… »

Ma main ne se retire pas.

Je n’ai pas l’intention de tenter quoi que ce soit. Je ne m’appelle pas Alexis.

Non, l’amour est une chose trop précieuse que j’ai peur de manipuler. En plus, si cela se trouve, elle ne m’aime pas.

« -Attends… »

Je prends mon carnet du reposoir que sont ses jambes et m’empare d’un crayon.
Mon dos se pose contre le mur de la fenêtre, tandis que je croque le ciel et ses amies sur une de mes pages blanches. Ma cigarette est posée sur mon étui qui semble faire du regard à la jeune femme.

Oui, j’aime aussi le dessin. C’est une chose utile quand on veut devenir magizoologiste.

Un ciel immense se dessine sur mon carnet et une fille le rejoint d’un air silencieux. Elle est calme, fixe le ciel. On dirait qu’elle tient quelque chose.

Mon carnet se pose sur mes genoux, alors que je me reperds dans mes pensées, en repassant mon regard sur le ciel qui est devenu d’un bleu doux, comme mes cheveux. Ma cigarette n'est plus la. Je rèouvre alors mon étui et en sort papier filtre, tabac, avant de rouler doucement l'objet de ma mort à petit feu.


« -La lune révèle qui nous sommes une fois la nuit tombée. C’est dans cette nuit étoilé que l’homme sait qui il est. Un être conscient de son rôle sur terre. La terre est notre amie. Le ciel, notre amant. Et c’est dans l’obscurité que je m’éteindrais, ma douce. Plus un souffle. Plus un bruit. Juste nous deux face à l’immensité du monde. »

ft. Pâris
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Un oiseau rare de plus ;)

Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Bientôt en couple...
Messages : 53
Points : 60
Patronus : Ecureuil Gris
Emploi : /
Année : 6ème
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blackbird song is over now [ft. Carinae] Sam 8 Avr - 15:10
https://www.youtube.com/watch?v=dKlgCk3IGBg

Carinae
Pâris
Carinae ouvrit délicatement le carnet, elle tourna tout aussi doucement les pages, laissant glisser ses doigts sur les mots de ses poèmes tout en les lisant. Elle traçait le contour de certains de ses dessins. Pendant quelques instants, rien n’avait pu la distraire, concentrée dans sa découverte, dans sa lecture. Pâris était impressionnant. Pleins de secrets, une solitude au fond de son cœur qu’il semblait utiliser pour son art… Ils se ressemblaient beaucoup plus qu’on aurait pu le croire.

Elle avait beau lire ses mots, le brunet restait toujours aussi incompréhensible. Il était difficile d’en comprendre le sens et pourtant, ils la touchaient. Ils l’atteignaient directement au cœur. La jeune femme avait l’impression d’en découvrir plus sur lui, sur qui il était, sur ses pensées les plus profondes. Pour le moment, il se confiait plus à elle qu’elle à lui. Quand elle était en sa présence, Carinae était calme et sereine, elle ne parlait que très peu. Profitant du temps où il faisait le vide autour d’elle.

Puis, il posa sa main sur celle de Carinae. Elle ne laissa rien transparaitre. Pourtant, elle avait l’impression qu’ils étaient seuls au monde, que l’avenir leur appartenait. Que rien ne pouvait les atteindre. Ce contact inhabituel, était pourtant agréable, naturel.

« C’est magnifique, n’est-ce-pas ? J’adore les couchers de soleil… »

Elle interrompit sa lecture, afin de relever les yeux vers le ciel, pour en contempler sa beauté. La Serdaigle resta muette quelques instants.

« C’est vrai. Cependant, je préfère les levers de soleil. J’aime être debout avant tout le monde, observer le monde s’éveiller, la nature silencieuse s’éveille et le château qui s’agite. Mais je suppose que le coucher est tout aussi fascinant. Les astres, quel sujet passionnant… » finit-elle par dire, de façon presque inaudible.

Puis avant, qu’elle n’eût le temps de reprendre son observation, Pâris lui enleva le carnet des mains comme appelé par une inspiration venue d’on ne sait où. La jeune femme posa son regard sur lui, le soleil avait laissé place à un ciel bleu nuit. Tout comme la couleur dont avait viré la chevelure du jeune homme. Carinae ne se lasserait jamais de les voir se teinter à l’infini. C’est une autre des nombreuses choses qu’elle aimait chez Pâris.
Pendant qu’il dessinait, elle attrapa sa cigarette qui était encore allumée elle aspira. Attendit quelques instants. Puis rejeta la fumée restante en direction du ciel. C’était relaxant.

« La lune révèle qui nous sommes une fois la nuit tombée. C’est dans cette nuit étoilé que l’homme sait qui il est. Un être conscient de son rôle sur terre. La terre est notre amie. Le ciel, notre amant. Et c’est dans l’obscurité que je m’éteindrais, ma douce. Plus un souffle. Plus un bruit. Juste nous deux face à l’immensité du monde. »

La Serdaigle continuait de l’observer. Il venait de décrire mot pour mot ce qu’elle ressentait. Comment faisaient-ils pour se comprendre avec si peu de mot ? C’était un mystère pour elle. Il agissait sur elle, comme une lumière qui venait la chercher lorsqu’elle était emprisonnée dans sa solitude et la chaleur qu’elle ressentait en sa présence ainsi qu’au contact de sa peau réchauffait sa main et son cœur.
Elle tira une nouvelle fois sur la cigarette, le regard pensif. Il lui inspirait un poème qu’elle avait lu dans un livre moldu de sa mère. La jeune femme pour toute réponse, termina sa cigarette et ancra son regard dans les étoiles. Elle glissa ses cheveux derrière son oreille avant de prendre la parole d’une voix douce.

« Le ciel d'étain au ciel de cuivre
Succède. La nuit fait un pas.
Les choses de l'ombre vont vivre.
Les arbres se parlent tout bas.

Le vent, soufflant des empyrées,
Fait frissonner dans l'onde, où luit
Le drap d'or des claires soirées,
Les sombres moires de la nuit.

Puis la nuit fait un pas encore.
Tout à l'heure, tout écoutait.
Maintenant nul bruit n'ose éclore ;
Tout s'enfuit, se cache et se tait.

Tout ce qui vit, existe ou pense,
Regarde avec anxiété
S'avancer ce sombre silence
Dans cette sombre immensité.

C'est l'heure où toute créature
Sent distinctement dans les cieux,
Dans la grande étendue obscure,
Le grand Être mystérieux. 

Les moldus sont impressionnants. Celui-ci en particulier, enfin son poème. Il me fait penser à cet instant. Comme-ci il avait été écrit pour être réciter dans des moments comme celui-là. La nuit à quelque chose d’effrayant mais d’apaisant. Un peu comme toi. »


ft. Pâris
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfète de Serdaigle

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t448-le-ciel-etoile-au-dessus-de-ma-tete-et-la-loi-morale-au-fond-de-mon-coeur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t445-vous-etes-un-ast
Âge : 17 ans
Situation amoureuse : Célibataire mais amoureuse
Messages : 179
Points : 194
Patronus : Léopard
Année : 6e
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blackbird song is over now [ft. Carinae] Sam 8 Avr - 17:57
Carinae
Moon of my life

« Le ciel d'étain au ciel de cuivre
Succède. La nuit fait un pas.
Les choses de l'ombre vont vivre.
Les arbres se parlent tout bas.

Le vent, soufflant des empyrées,
Fait frissonner dans l'onde, où luit
Le drap d'or des claires soirées,
Les sombres moires de la nuit.

Puis la nuit fait un pas encore.
Tout à l'heure, tout écoutait.
Maintenant nul bruit n'ose éclore ;
Tout s'enfuit, se cache et se tait.

Tout ce qui vit, existe ou pense,
Regarde avec anxiété
S'avancer ce sombre silence
Dans cette sombre immensité.

C'est l'heure où toute créature
Sent distinctement dans les cieux,
Dans la grande étendue obscure,
Le grand Être mystérieux.

Les moldus sont impressionnants. Celui-ci en particulier, enfin son poème. Il me fait penser à cet instant. Comme-ci il avait été écrit pour être réciter dans des moments comme celui-là. La nuit à quelque chose d’effrayant mais d’apaisant. Un peu comme toi. »


Un sourire s'installe sur mon visage, tandis que je fixe la cigarette dont elle a sorti ce souffle de fumée. Effrayant et apaisant. Ca me décrit assez.

- Eh bien, je suis touché mademoiselle Londubat. Me comparer à l'immensité de l'obscurité.

Je ferme doucement mon carnet, le posant sur la table pas loin de la fenetre et me pose plus près de la demoiselle, passant mon bras sur ses épaules pour lui signaler les différentes constellations.

- Orion ici... Hercules, Andromède... et ma préférée, le Cygne.

Nos visages sont si près que je sens son souffle contre le mien, lorsque je tourne ma tete vers elle. Un sourire me parcourt, avant que je ne me recule et que mon visage prenne les carctéristiques de l'oiseau en question. Je pousse quelques cancannement, avant de reprendre mon visage humain. Je monte ensuite debout sur le bord et me tient par mes mains, avant de me retourner vers la demosielle.

- J'aurais une question pour vous, miss Londubat. Vous a-t-on déjà invité à boire un verre ces derniers temps? Dans un cadre plutot...romantique?

Autant y aller avec douceur. Je me rassieds ensuite, les pieds balants vers le sol.

- Parce que ta compagnie m'est plutot...plus qu'agréable. Et j'aimerais vraiment qu'on passe plus de temps ensemble comme celui-ci.

En vrai, je tremble de peur à l'intérieur, mais je reste serein. Exposé mes sentiments presque comme cela... C'est dur, mais Hector le fait si bien avec les filles et Alexis encore mieux, meme si je le hais. Mais comme dirait un fameux moldu Andy Warhol, l'amour fantasmé vaut bien mieux que l'amour vécu. Ne pas passer à l'acte, c'est très excitant...

Après trop attendre et se la faire prendre... c'est une autre paire de manches.

- Sinon, demain soir 17 heures à la tour d'astronomie? J'ai plusieurs bouquins, ainsi que quelques bierres en stock. Nous pourrons échanger et discuter comme les serdaigles que nous sommes.
ft. Pâris
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Un oiseau rare de plus ;)

Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Bientôt en couple...
Messages : 53
Points : 60
Patronus : Ecureuil Gris
Emploi : /
Année : 6ème
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blackbird song is over now [ft. Carinae] Ven 14 Avr - 18:12
Mademoiselle Londubat. La voix de Pâris était particulière, mystérieuse mais claire. Tout son corps voulait crier qu’elle n’avait qu’une envie, c’était d’être plus proche de lui. Cependant, c’était son cerveau qui contrôlait et son corps et non l’inverse, et n’en fit donc rien. Oui, il était comme la nuit. Mystérieux, calme mais pouvant être dangereux, interdit… La nuit était belle. Il l’était tout autant.

Il passa son bras autour de mes épaules, me montrant les constellations. N’avait-il aucune idée que je les connaissais déjà toute ? Mon prénom provenait d’une étoile, celui de ma mère de la lune. Comment aurait-il pu en être autrement ?

Cependant, je souriais, je souriais non pas bêtement, mais légèrement. Le contact de sa peau sur la mienne était tellement agréable que je me cachais bien de lui dire que je le savais déjà. J’étais une miss-je-sais-tout, l’ignorait-il donc ?
Je respirais calmement, tout du moins, je le faisais avant qu’il ne tourne sa tête vers moi. Son regard était époustouflant, ses cheveux aussi. J’aurais désiré qu’il garde cette proximité encore, voir qu’il comble le peu d’espace qui restait entre eux. Mais il n’en fit rien.

Il se recula et imita les cygnes. C’était inattendu, Pâris était inattendu. Je l’observai se lever, j’avais peur qu’il tombe, mais je savais qu’il savait ce qu’il faisait, il n’avait pas peur du danger… Il était tellement particulier.

Carinae pencha légèrement sa tête sur le côté, faisant tomber ses cheveux blonds en cascade sur son épaule. Elle le regardait, le détaillait de la tête aux pieds, cachant sa déception d’avoir perdu la proximité qu’il avait installé entre eux quelques minutes auparavant. Un long silence suivit, avant qu’il ne reprenne la parole.

« J’aurais une question pour vous, miss Londubat, vous a-t-on déjà invité à boire un verre ces derniers temps ?  Dans un cadre plutôt… romantique ? »

Il l’invitait à un rendez-vous ? Un rendez-vous plus qu’amical ? Il me vouvoyait d’une façon qui me faisait craquer… Je n’avais pas beaucoup de rencard, en fait je préférais que les choses se déroulent naturellement… Un rendez-vous c’était formel, stressant, je ne savais jamais comment me comporter… Je n’aurais cas être comme d’habitude. Il se rassit, décidément il n’arrêtait pas de bouger !! Etait-il stressé ?
Il continua de parler et je souris. Je souriais même plus que d’habitude. Je passai une main dans mes cheveux afin de les remettre en place. C’est à ce moment qu’une idée me vint.

« J’accepte. J’aime bien ta compagnie aussi Pâris tu sais. Depuis un moment, tu as mis du temps à te décider. Mais du coup, comme tu m’as fait patienter, c’est moi qui choisirait ce que l’on fait demain. »

Je lui offris un sourire malicieux, avant de me lever à mon tour.

« Tu n’auras qu’à attendre mon sms, enfin, si je n’oublie pas. »

A la suite de cette phrase, je lui fis un clin d’œil. J’avais du caractère, de l’audace et même si j’étais paniquée à l’intérieur, je paraissais sûre de moi et calme. J’étais fière de moi. Peut-être que je lui volerai même un baiser demain ? Qui sait ?
Un rendez-vousCarinae ft. Pâris
Ʃkaemp はは ™
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfète de Serdaigle

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t448-le-ciel-etoile-au-dessus-de-ma-tete-et-la-loi-morale-au-fond-de-mon-coeur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t445-vous-etes-un-ast
Âge : 17 ans
Situation amoureuse : Célibataire mais amoureuse
Messages : 179
Points : 194
Patronus : Léopard
Année : 6e
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blackbird song is over now [ft. Carinae] Dim 23 Avr - 15:51
Carinae
Beauty and the Beast

« J’accepte. J’aime bien ta compagnie aussi Pâris tu sais. Depuis un moment, tu as mis du temps à te décider. Mais du coup, comme tu m’as fait patienter, c’est moi qui choisirait ce que l’on fait demain. »

Mes yeux s'ouvrent doucement après sa déclaration. Je les avais fermés pour sentir le vent contre mon visage. Je souris.

Vraiment.

« Tu n’auras qu’à attendre mon sms, enfin, si je n’oublie pas. »

Attends... Elle joue encore non?

J'éclate de rire, avant de me rapprocher à nouveau de son visage, collant mon front contre le sien.

- Ah miss Londubat... Comment ai-je pris autant de temps pour résister à ce délicieux sourire?

Oui, j'ai piqué cette phrase dans un bouquin. Vous saviez que lire était une de mes passions non? Non?

J'aime parfois imiter mes personnages favoris, surtout auprès de Carinae. Elle a toujours les références exactes et jouer avec elle est un vrai plaisir quand on s'y met.

Mes yeux sont plantés dans les siens et c'est à ce moment précis que mes lèvres auraient rejoint les siennes...

Si on ne nous avait pas interrompu.

Une ribanbelle d'étudiants venaient de sortir de table et se préparait à aller dormir. Je  lui fis un clin d'oeil me décrochant de mon perchoir.

- J'attendrai ton message, Carinae! On se voit au petit-déj demain matin pour attaquer une nouvelle série de cours?

Une fois vers les escaliers, je finis par me retourner, revenant vers elle et déposant un baiser au creu de ses lèvres.

- M'oublie pas, hein. Belle a bien du temps à accorder à sa Bête, non?

Je lui lance un dernier sourire, avant de retourner vers les escaliers et de grimper direction ma chambre. Je me jette sur mon lit, un sourire aux lèvres.

- Tu as réussi, je suppose?

Phil vient de sortir de la salle de bain, une serviette autour de la taille, ses cheveux roux mouillés. C'est un des seuls amis que j'ai, autant dans ma maison que dans mes amis masculins.

- Yep. Elle m'envoie un message sur mon téléphone d'ici demain...

- MCGO EST DANS LA PLAAAAAACEEEEE!

Je me mets à rire très fortement, tandis qu'il fait tourner son caleçon autour de sa tête en hurlant comme un singe. Je finis par le faire taire en lui lançant mon coussin.

Espérons qu'elle ne m'oublie pas...

ft. Pâris
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Un oiseau rare de plus ;)

Voir le profil de l'utilisateur
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Bientôt en couple...
Messages : 53
Points : 60
Patronus : Ecureuil Gris
Emploi : /
Année : 6ème
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Blackbird song is over now [ft. Carinae]
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Blackbird song is over now [ft. Carinae]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Blackbird song ... - Juliet Lewis
» 04. Love you like a love song, baby...
» Love is a song of hope... [PV Eclair Sournois ]
» This is River Song, back in her cell. Oh, and I'll take breakfast at the usual time. Thank you!
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: POUDLARD :: Tour de Serdaigle :: Salle commune de Serdaigle-
Sauter vers: