AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ce forum est l'ancienne version de DOP. Vous y trouverez les archives de TFYL avant la refonte!

[18+]Want you to make me feel... ft. Thom Rosier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés
MessageSujet: [18+]Want you to make me feel... ft. Thom Rosier Jeu 2 Mar - 20:52

Want you to make me feel...

L'étoile a pleuré rose au coeur de tes oreilles,
L'infini roulé blanc de ta nuque à tes reins
La mer a perlé rousse à tes mammes vermeilles
Et l'Homme saigné noir à ton flanc souverain. -Rimbaud

La nuit était froide, un vent violent dissipait la chevelure cuivrée de Genesis et balayait les larmes qui coulaient sur son visage. D'une démarche mal assurée, à cause de tout le whisky bu dans la soirée, la jeune fille traversait le parc de Poudlard en hurlant à Satine de la laisser. La brune ne devait pas comprendre la réaction de son amie, une simple allusion à ce qu'elle comptait faire après Poudlard et la rousse avait filé comme une furie sans lui laisser d'explications. Tout ce qui comptait dans l'esprit embrouillé de Genesis était de fuir avant que sa camarade de festivités ne puisse entendre ses sanglots. C'était la dernière chose que l'adolescente souhaitait. Depuis la rentrée son âme se déchirait entre les ténèbres et l'obscurité, nuance que la jeune fille était prête à expliquer à quiconque n'en comprenant pas les limites. Mais c'était son cœur qui prenait sur lui-même tout l'afflux d'émotions exacerbé par sa volonté d'intérioriser. En facette elle n'était que farce et sérénité pendant qu'une tempête se défoulait en elle ne laissant que des débris incertains. Puisque c'était l'incertitude qui gouvernait sa vie à présent, elle avait fait de l'imprévision son credo, ne conservant que quelques vieilles habitudes. Parmi celles-ci, une surpassait les autres, ses visites régulières dans le dortoir des garçons de Serpentard. Elle ne se souvenait même plus avec exactitude quand est-ce-que que cela avait commencé, elle devait avoir trop bu ce soir là, mais c'était devenu régulier. Au moindre malaise, coup de blues ou juste pulsion, elle se faufilait pour se réconforter dans le lit de Thom et inversement d'ailleurs. Il était tout juste comme elle aimait les hommes, pas bavard et ne s’embarrassant pas de choses inutiles. Avec lui il n'y avait jamais eu besoin de mise au point, de situation, de relation, c'était la chose la plus primaire qui soit, du sexe, pour du sexe. Ils échangeaient quelques mots avant, pendant et après mais jamais rien ne dépassant leurs intérêts communs. Genesis exécrait les mots doux, les sentiments romantiques et les petites intentions, elle verrait pour tout cela lorsque cela lui tomberait dessus ou quand elle aurait besoin d'un héritier DiRosari.

Dans le hall du château elle croisa un fantôme visiblement soucieux de son état mais comme réponse elle lui envoya l'une de ses chaussures dans son visage ectoplasmique, le faisant fuir aussitôt en grognant que la jeunesse d'aujourd'hui n'avait définitivement plus rien à voir avec celle d'hier.

_Et la jeunesse d'aujourd'hui t'emmerde !, hurla-t-elle comme une hystérique au milieu du couloir.

Ses yeux se levèrent au ciel quand elle réalisa l'heure qu'il était et l'état dans lequel elle était et les chances entrant en jeu qu'un professeur l'ait entendu et se soit alerté de ses cris. De ses lèvres s'échappèrent un énième grognement puis un reniflement qui n'était pas des plus élégant mais elle ne tenait pas à avoir le nez qui coule en rejoignant son plan cul. Avec le revers de sa manche elle essuya son visage humide et s'empressa de rejoindre la salle commune de sa maison.

_Goetia, grogna-t-elle.

La sorcière s'engouffra dans le passage sans en attendre la totale ouverture, elle vérifia son apparence dans le miroir et pour la première fois de la soirée un sourire satisfait éclaira son visage. Malgré son maquillage qui avait coulé et ne laissait aucun doute sur les larmes versées, elle se trouvait superbe mais il n'y avait pas de surprise. Genesis faisait partie de ces beautés qui étaient d'autant plus magnifiques dans leur obscurité, elle s’embellissait en se détruisant. De plus ses pommettes rougies par ses larmes donnaient un peu d'éclat à son teint opalescent. Après avoir remis ses cheveux en place elle hocha la tête et sortit de sa cape une pastille à la menthe qu'elle avala rapidement. Ce n'est pas parce qu'il ne s'agit que d'une relation purement sexuelle qu'elle doit négliger son haleine. Avant d'ôter la-dite cape en la lançant sur un canapé, puis la robe qu'elle avait en dessous et un à un le reste de ses vêtements devenant une sorte de Petit Poucet de l'exhibitionnisme, mais après tout, la plupart des Serpentards étaient déjà habitués à son impudeur.
Malgré le flou qui subsistait dans sa tête et son corps, ses pas la dirigèrent assurément vers le dortoir des garçons et plus particulièrement la chambre du brun. A l'intérieur de la chambre elle se heurta à ce qui lui semblait être le lit de Scorpius vu les cheveux blonds qui dépassaient de la couverture.

_Merde, pardon, s'excusa-t-elle à voix haute.

Puis se rendit compte de son erreur.

_Merde, double pardon.

Sa nouvelle erreur.

_Arh !, finit-elle par grogner, Shhht....

Puis avant de réveiller toute la pièce elle décida de plaquer sa main contre sa bouche afin d'éviter de l'ouvrir de nouveau. Ce qui s'avéra judicieux lorsque son genoux heurta encore une fois un lit dont elle ne put vérifier l'appartenance ce coup-ci, littéralement. Finalement, elle reconnu la table de chevet de Thom, c'était son repère lorsqu'elle se glissait dans la chambre, plongée dans la pénombre comme c'était le cas à présent. Mais à son grand regret, le lit du jeune homme était froid et vide, elle s'y assoit un instant, se demandant une minute dans quel autre lit elle pourrait pénétrer mais il n'y a définitivement que Thom qu'elle apprécie voir dans ses moments là. C'est fou comme à contrario des clichés présents dans la plupart des films, livres ou séries ce sont davantage les garçons qui se prennent la tête pour pas grand chose.
Se faisant une raison quand au fait qu'elle passera la nuit seule, Genesis quitta le dortoir aussi silencieusement qu'elle était arrivée, c'est à dire en manquant de tomber sur le fils Potter qui ronflait, en entendant Ktelar marmonner en allemand dans son sommeil et en s'excusant de nouveau à voix haute de la gêne occasionnée. Heureusement il ne lui semblait avoir réveillé personne pour le moment, pour le moment...

Ce n'est qu'une fois sortie du dortoir qu'elle tomba sur sa besace de laquelle dépassait sa baguette et qu'elle se frappa le front en se maudissant de ne pas avoir pensé à utiliser un sort pour la guider. Elle attrapa le sac, laissant le reste des vêtements au sol et le soin aux elfes de maison de s'en occuper pour elle. D'une petite poche intérieure elle sortit son paquet de cigarettes et s'en alluma une en grognant à un portrait la disputant qu'elle lancerait un sort d'aération plus tard. En sautillant elle retrouva la salle commune pour rejoindre le canapé sur lequel elle passait ses nuits et son exaspération d'elle-même atteignit des sommets quand elle vit l'objet de ses désirs en train d'y dormir. Ses bras se croisèrent contre sa poitrine nue avant qu'elle ne songeasse à voix haute :

_Évidemment, il fallait que je cogne chaque partie de mon corps à chaque putain de meuble du dortoir avant de te trouver...

Ses doigts apportèrent la cigarette à ses lèvres avant que de celles-ci ne s'échappe un nuage de fumée. Étrangement elle hésitait à le réveiller, il semblait paisiblement endormi, serein, son visage doux paraissant plongé dans un profond rêve. Mais finalement elle songea à toutes les fois où l'un comme l'autre se réveillèrent en pleine nuit et se rassura en se disant que ce ne serait ni la première ni la dernière fois.

D'un pas léger et plus gracieux que son passage dans la chambre, elle s'approcha du canapé et écrasa sa cigarette contre une table de marbre, elle ne risquait pas de brûler. La sorcière pouffa légèrement en s'apercevant que c'était de sa cape précédemment lancée que le jeune homme était couvert. Avec précaution elle la retira et la lança plus loin. Délicatement elle passa l'une de ses jambes par dessus l'adolescent et s'installa à califourchon au dessus de lui. Genesis resta contempler quelques secondes supplémentaire le visage du garçon endormi avant de se pencher contre son oreille.

_Thom..., murmura-t-elle d'un ton faussement plaintif, je n'arrive pas à dormir...

Ses lèvres se déposèrent contre la mâchoire du sorcier qui fit enfin un mouvement, elles décrivirent la courbe de l'os puis se glissèrent contre son cou allant jusqu'à s'entre-ouvrir pour glisser sa langue contre la peau du jeune homme. L'une de ses mains s'engouffre dans la chevelure de jais de Thom tandis que l'autre trouve son chemin sous le pull du sorcier, prenant doucement appui sur son torse. Du bout des dents elle vint pincer sa peau puis la laissa un peu rosie pour se redresser et lui laisser juste un peu d'air pour se réveiller. Genesis avait déjà tenté un réveil brutal dans le passé et cela ne lui avait pas réussi, elle avait rapidement compris qu'il valait mieux faire d'abord preuve d'un minimum de douceur avec le Serpentard. Elle se mordit la lèvre en le voyant ouvrir un œil puis étira un large sourire malicieux.

_Bien dormi ?Sur mon, elle insista sur le pronom possessif, canapé ?

Ses traits dépeignaient l'insolence, une moue se voulait faussement innocente et son regard hautain et provocateur. Quand à sa bouche, ses lèvres, c'en était vulgaire d'indécence, Genesis ne ressemblait en rien à l'héritière qu'elle se devait de paraître et c'était précisément le but recherché.


_________________


Allume ta prunelle à la flamme des lustres !
Allume le désir dans les regards des rustres !
Tout de toi m'est plaisir, morbide ou pétulant ;

Sois ce que tu voudras, nuit noire, rouge aurore ;
Il n'est pas une fibre en tout mon corps tremblant
Qui ne crie : Ô mon cher Belzébuth, je t'adore !

crédit : code par quantum mechanics ||
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Les serpents mordent ;)

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t473-genesis-dreams-are-my-reality http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t447-genesis-gene-dir
Âge : 17 ans
Situation amoureuse : Liée à l'obscurité parée de diamants.
Messages : 463
Points : -18
Patronus : Un coyote
Emploi : Me languir.
Année : Septième année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [18+]Want you to make me feel... ft. Thom Rosier Mar 4 Juil - 3:40
SALLE COMMUNE DE SERPENTARD
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com
Messages : 215
Points : 66
Patronus : Sur la table du directeur
Emploi : Torturer les pensées des nouveaux élèves
Année : Maussade
Revenir en haut Aller en bas
[18+]Want you to make me feel... ft. Thom Rosier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» we are who we are when we’re with the people that make us feel the most alive |Kyra|
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» A. Orion Matthew // Youu Make me feel // Terminée
» Everything that kills me make me feel alive • Jody
» Vasily-Petru~~I'm not going to make you feel better

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés-
Sauter vers: