AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ce forum est l'ancienne version de DOP. Vous y trouverez les archives de TFYL avant la refonte!

Joranda - Le début d'une longue histoire. [Kinan & Roxanne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives de TFYL :: Archives du flood :: RP HS
MessageSujet: Joranda - Le début d'une longue histoire. [Kinan & Roxanne] Sam 4 Fév - 10:53
     

Joran & Amanda

Amanda, mais t'es bourrée ?!  

C
ernes, fatigue, insomnie. La perte de Mathilde m’en a mis un coup. Si j’attrape celui qui l’a… tué… J’avais une haine en moi, clairement… J’avais fait le con, à cause d’Alycia… Dire qu’elle était sensée être ma meilleure amie, et pourtant, elle m’a mis dans la pire des merdes… Elle m’a chauffé, on a fait l’amour sur cette maudite plage de Los Angeles, elle m’avait dit qu’elle voulait me voir parce que ça n’allait pas…. J’étais loin de me douter qu’elle allait utiliser son mal être pour me charmer et que ça dérape entre nous… Je dois dire que depuis cette fameuse soirée sur la plage, à l’abri des regards de tous,  je ne la vois plus, je ne lui réponds même plus au téléphone.

Mathilde avait appris, je ne sais comment, que j’avais… enfin… bref que je l’avais trompé avec Alycia, fallait le dire, il n’y avait pas d’autre mot, elle haïssait Alycia, elle avait finalement raison… Tous les jours je l’appelais en espérant qu’elle décroche, si vous saviez comment je l’aimais… Je n’avais jamais aimé autant. Je l’appelais tous les jours pendant trois mois, jusqu’à ce qu’elle me réponde me criant que je dois venir la rejoindre dans le parc, que c’est important, qu’elle a peur. Je ne mis pas longtemps à arriver, mais quand j’arrive, elle était sur le sol, en train de perdre son sang, touchée par une balle. Je mets ma main sur la plaie, criant au gens d’appeler les secours, mais personne ne bouge, et ça je m’en souviendrais tout ma vie. Mathilde meurt dans mes bras, m’affirmant qu’elle m’aime encore… J’en ai pleuré, ou je ne pleurais jamais, je suis plutôt un gars froid, sérieux qui s’en fou des autres bien que je sois le leader de ma sororité, bien que ma sororité soit rempli de mec dragueur qui aime se bourrer la gueule, se shooter, je n’ai jamais été comme ça, c’est une image que je donne, mais je suis souvent dans ma sororité à réviser ma psychologie quand les autres sont en soirée.

Je pensais à Mathilde, à sa mort. Je me demandais où on en serait si je ne l’avais pas trompé, j’aurai peut être pu la sauver si j’étais arrivée plus vite. Le directeur de l’université m’avait sauvé d’un éventuel suicide, j’avais envie de la rejoindre, il y a trois mois, soit deux mois après la mort de Mathilde, je n’arrive pas vraiment à m’en remettre. Nous sommes en avril, l’année est bientôt fini, mais je n’arrive pas à me faire à l’idée que je la fini sans celle avec qui j’ai commencé. Sans Mathilde. Le directeur de l’université, était comme un père pour moi, il était fiancé à un professeur avec qui je ne m’entendais pas vraiment…  Et si ça ne suffisait pas, il fallait que la sort d’Alycia entre dans ma vie pour m’insultait et me jugeait alors qu’elle ne me connaissait, elle ne savait pas même pas pourquoi j’étais anéantis ces derniers jours, elle devait bien être la seule à ne pas savoir pour Mathilde. Amanda manquait clairement de respect à William, le directeur de l’école sous prétexte qu’elle est comme la petite sœur de son fiancé. Plusieurs fois, on s’est disputé, défendant chacun un parti.

Je lui avais même renversé du café sur son beau tailleur sans faire exprès. Mais étrangement, ces derniers temps, nous avons découvert qu’on avait pas mal de chose en commun. Dont la boxe. Amanda était une petite boule de psychologie à elle toute seule, déjà par sa mère qui ne l’appréciait pas, et par ses sœurs qui lui menait la vie dure. Il parait que c’est pour ça qu’elle ne m’aime pas de base, parce que j’ai couché avec Alycia.

Il était tard, et je marchais dans les rues de Los Angeles, j’avais besoin de sortir. Je pensais un peu à tous ça, à présent, surtout dans le fait qu’Amanda donnerait tout pour être comme Alycia, et pourtant, Amanda était bien plus simple et jolie que sa sœur ainé, sans parler de l’intelligence, Alycia est hors jeu. Lui avais-je dis ? Vous êtes malades, je n’ai pas envie de me faire baffer, elle est folle cette fille, croyez-moi. Toujours est-il que je vois une boite de nuit, ouverte, cool. Je décide d’aller y faire un tour, l’histoire de me changer les idées.

En y entrant, je vais au bar, me payant un jus d’ananas avec de la vodka, l’histoire de bien commencer la soirée. Deux belle femmes viennent me voir, on commence à discuter, sagement, quand mon œil fut attiré par une jeune femme complètement bourrée, dansant coller serrer avec trois jeunes hommes. Je fronce les sourcils. C’était Amanda.  Malgré moi, je surveillais en coin. D’ailleurs c’est quand je vis le groupe de quatre s’éloigner dans les coulisses que je me sentais obliger de suivre. J’avais évidemment un couteau sur moi, et ce depuis la mort de Mathilde. Je les suivais de près sans me faire remarquer. Je regarde à quelle porte ils vont, puisque les deux mannequins qui me collaient m’arrêtent, dont une qui m’embrasse, je lui rends son baiser, faut dire que depuis la mort de Mathilde, je noie ma peine dans le sexe. Je lui tends un sourire et lui murmure à l’oreille.

« Je dois m’absenter deux secondes, attend moi ici. »

J’avance vers cette porte, et tente de l’ouvrir alors qu’elle est fermée à clé. Je contracte la mâchoire, tant pis. Je tente d’enfoncer la porte, et c’est bout de trois coups que la porte cède sous mon poids. Je regarde les trois hommes, furax. Ils étaient tous en train de se déshabiller, je regarde Amanda.

« Rhabille-toi, illico. »

Je regarde les trois hommes qui s’approchent de moi, rapidement je sors mon couteau.

« Vous n’avez pas honte d’abuser d’une femme bourrée ? Ne me cherchez pas. »

Un des trois attrape Amanda de force, la collant à lui, alors qu’un des deux autres me surprend en prenant mon couteau. En voilà une belle merde… Je déglutis et donne un coup dans la porte pour qu’elle se « referme » et me met en garde, je l’ai dis je fais de la boxe, et je la laisserai pas tomber.



GleekOut!

_________________

You're my secret.
“My secret is that I love you.” — @Shiya.
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Professeur

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t309-un-boulet#2582 http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t236-picoti-picota-ki
Messages : 204
Points : 0
Patronus : Poudlard
Emploi : Prof de DCFM
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Joranda - Le début d'une longue histoire. [Kinan & Roxanne] Sam 4 Fév - 13:35
Le début d'une longue histoire
Joran & Amanda
Ah ! S'il en est un dans les cieux qui ait jamais veillé sur toi, que devient-il en ce moment ? Il est assis devant un orgue ; ses ailes sont à demi ouvertes, ses mains étendues sur le clavier d'ivoire ; il commence un hymne éternel, l'hymne d'amour et d'immortel oubli.

Travail, Travail, travail. Voici les seuls mots qu’avait en tête Amanda ces derniers temps. Elle ne vivait que pour ça. Travailler durement pour avoir ce qu’elle voulait depuis si longtemps. De la fierté dans les yeux de sa mère. C’était tout ce qu’elle attendait. Alors elle travaillait encore et encore. Elle faisait de son mieux mais ça ne semblait pas suffisant aux yeux de sa mère. Comme si tout ce qu’elle faisait se terminait dans un éternel échec. L’aînée de ses grandes soeurs, Alycia, ne semblait pas avoir ce problème. Angelica Hills, la mère d’Amanda, ne semblait rien lui dire quand elle se tapait la moitié des mecs de l’université ou quelle ne faisait pas un seul effort au niveau scolaire. C’était comme si la brune avait beau faire tous les efforts du monde, elle restait invisible. Mais ce soir, Alycia avait décidé de l’emmener en boîte. Bien que ses intentions ne soit pas pures. Elle n’allait sans doute pas rester à veiller sur sa petite soeur mais elle se servirait d’elle pour ramener un mec dans son lit voire plusieurs.  Mais Alycia était ainsi et ce n’était pas Amanda qui allait changer ça. Le savait-elle , Bien sûr que oui. Pourquoi se forçait-elle ? Elle savait que sa grande soeur ne la cacherait pas sinon.

La jeune femme aurait voulu rester dans son lit ce soir là. Elle n’aurait pas eu à porter une des tenues collée au corps ainsi que sexy de sa grande soeur. Une robe noire, trop courte et trop moulante aux yeux d’Amanda. Une robe qui ne semblait faite que pour dire aux hommes « Couchez avec moi !». Alors que ce n’était pas du tout son style et pas du tout le message qu’elle voulait faire passer. Mais Alycia refusait que sa soeur sorte avec une robe lui arrivant jusqu’aux chevilles ou même pire : un pantalon et un tee-shirt cachant ses formes. Cela rendait folle Alycia de la voir habiller de la sorte. Elle voulait que sa petite soeur soit à son image. Une chose qu’ait préféré éviter Amanda mais elle n’avait pas eut tellement le choix. Si Ezra avait été là, il l’aurait laissé tranquille et ils seraient restés là à parler pendant des heures et des heures et non allés en boîte pour on-ne-sait-quelle-raison. Mais Alycia était Alycia et non Ezra. Ils étaient différents l’un de l’autres, sûrement par la différence d’âge. Il fallait avouer que l’amitié entre Ezra et Amanda n’aurait jamais existé si Amanda n’était pas partie un an en Écosse. Jamais ils ne se seraient alors considéré comme des frères et soeurs. Jamais.

« Amanda dépêche-toi ! »

Alycia ne semblait pas aimer le fait que sa petite soeur prenne du temps pour remettre à quelques instants plus tard l’excursion en boîte. C’était comme ça à chaque fois. Rien ne changeait depuis qu’Alicia allait en boîte. Elle emmenait sa petite soeur avec elle en oute, allait se trouver un ou plusieurs mecs puis elle laissait sa soeur rentrer de ses propres moyens et généralement Amanda rentrait en taxi. Mais avant, comme d’habitude, c’était Amanda qui conduisait étant donné qu’elle avait son permis contrairement à Alycia. Cette dernière ne voyait pas en quoi elle en aurait besoin vu que sa petite soeur pouvait l’emmener partout où elle le souhaitait. C’était un point de vue différent de celui d’Amanda en effet. Un point de vue qui montrait qu’Alycia profitait de la vie en profitant de son entourage. Et bien évidemment, sa petite soeur n’osait pas lui refuser. Donc elle acceptait par un simple soupir. Heureusement qu’Alycia n’en avait pas régulièrement besoin. De toute manière si ça avait été le cas, Amanda n’aurait pas accepté aussi facilement. Elle aurait su lui dire ‘non’.

Au bout d’une quinzaine de minutes après avoir quitté la sonorité en voiture, les deux soeurs étaient enfin arrivées à la boîte habituelle. Amanda restait généralement au bar, à boire deux ou trois verres. Et c’était ce qu’avait l’intention de faire la blonde durant la soirée tandis que sa grande soeur irait chauffer des mecs. C’était le quotidien des deux soeurs lorsqu’elles allaient en boîte et au moins elles restaient en bonne entente. Elles ne disputaient pas comme ça et c’était le plus important pour la cadette. Au bout d’une vingtaine de minutes, Alycia laissa Amanda pour aller chauffer un mec qui l’emmena à l’extérieur au bout d’une dizaine de minutes. Deux hommes vinrent s’installer au bar et l’un d’entre eux commanda un verre à la jeune femme.

« Ow merci… Tu es ? »

« James. »

Il lui tendit ensuite le verre tandis que le serveur partit. Sûrement pour faire sa pause, se dit Amanda. Elle n’y fit pas attention et but cul sec son verre. Puis elle sentit, après quelques minutes, sa tête tourner. Jamais encore on ne l’avait drogué. Mais ce soir c’est ce qu’il se passait. La blonde était encore consciente. Elle n’était pas contre l’idée d’aller danser. Ce n’était que bouger un peu au rythme de la musique. Puis, elle commença peu à peu à perdre connaissance. Elle se laissait faire entièrement. Elle ne pouvait rien faire. Puis elle sentit qu’on l’entraînait quelque part. Qu’on l’allongeait. Qu’on la déshabillait. Et alors qu’elle pensait perdre ainsi sa virginité, quelqu’un rentra dans la chambre. Elle fut réveillée quand on la releva et qu’on l’attira. Elle releva le regard et essayait de se débattre mais rien. Il semblerait que la force de cet homme ait réveillé Amanda. L’homme en question la gifla bien évidemment. Et c’est là qu’elle fut réveillée. C’est là qu’elle se demanda si elle était vraiment droguée ou simplement bourrée. Elle ne savait plus. Elle était comme perdu. Mais elle continuait à se débattre tout de même. L’homme la gifla une nouvelle fois mais plus fort. Il la plaqua sur le lit ensuite. Elle le regarda tout en essayant de se débattre. Le serveur. Il était en train de l’attacher au lit.

« Mais lâchez-moi ! »

Ne pouvant plus bouger les bras, et donc les mains, elle secouait les jambes. Elle fut d’ailleurs dégoûtée de de sentir un coup partir dans l’entrejambe du serveur qui était… Nue. Erk… Se dit immédiatement la blonde écoeurée. Elle essayait de détacher ses mains mais ses tentatives étaient veines. Peut-être parce qu’elle était bourrée. Elle ne savait pas.

Made by Neon Demon
avatar
Un oiseau rare de plus ;)

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Points : 0
Année : 6ème
Revenir en haut Aller en bas
Joranda - Le début d'une longue histoire. [Kinan & Roxanne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» « La vie est une longue histoire. Un mauvais chapitre ne désigne pas nécessairement la fin du livre. » [Chris S. Arashi]
» La longue histoire d'un Ange...
» "La vie est une longue histoire. Un mauvais chapitre ne désigne pas nécessairement la fin du livre." - Annabeth Chase.
» La fin d'une longue et belle histoire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: Archives de TFYL :: Archives du flood :: RP HS-
Sauter vers: