AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ce forum est l'ancienne version de DOP. Vous y trouverez les archives de TFYL avant la refonte!

Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés
MessageSujet: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Mer 18 Jan - 20:05


Une embrouille en plein cours
With Amanda Jenkins
Nous sommes en cours de défense contre les forces du mal. Personnellement j’adore ce cours, d’autant plus, qu’on apprend à manier avec précision les sorts imprononçables. J’étais avec Scorpius, encore et toujours, nous rigolions ensemble, c’était rare que je mette à rire depuis qu’Amanda a préféré se faire mon frangin. Mais, là, je ne sais pas Scorpius me faisait rire. Le professeur finit par arriver et nous entrons en cours. Scorpius allait s’asseoir à coté de moi quand Amanda prit sa place. Je regarde mon meilleur ami, j’allais me lever quand le professeur me dit que là où j’étais c’était très bien. Je me rassois n’ayant pas vraiment le choix. Je regarde Scorpion agacé et je me reconcentre sur le cours ignorant Amanda au premier abord. En fait, je n’avais pas envie de lui parler, ou même de la regarder, et pourtant, j’avais encore cette envie de la prendre dans mes bras. N’importe quoi.

Vu comment elle m’avait trahi elle pouvait se foutre le doigt dans l’œil je m’en fou. Je soupire doucement avant d’écouter le professeur serrant ma baguette entre mes doigts. J’essayais de l’ignorer malgré mon cerveau qui me disait de la regarder. Elle se mit à me parler. Je crois. Difficile de ne pas succomber à mon envie de la regarder. Ses cheveux d’ors me manquaient. Je déglutis. Oh et puis merde.

« Pourquoi tu as fais ça ? »

Je la regarde, d’un regard noir, mais si noir que ça finalement, je ne sais pas pourquoi. Elle me manquait et pourtant elle m’avait fait souffrir comme jamais quelqu’un pouvait vous faire souffrir dans le terme moral. Ce genre de trahison, très peu de personne s’en remettait. Et je ne m’en suis toujours pas remis d’ailleurs. Je fronce les sourcils je lève les yeux au ciel et regarde mon prof lui chuchotant à nouveau.

« Je vais finir par te tuer, et y’aura pas mon père pour vous protéger la prochaine fois. »

Je regarde l’horloge et soupire. Un Griffondor de ma classe avait du m’entendre la menacer car, il me menace aussi.

« Touche la Potter, et c’est tous les Griffondor qui te tombe dessus. »

Mon frère avait dû demander à ses chienchiens de la protéger de moi. Je souris en coin, d’un air sadique, et celui-là, il était voulu. Je pris une voix aigüe en faisant ce qu’on appelle une « tapette » mais ce n’était que du foutage de gueule.

«J'ai les chocottes, j'ai les genoux qui fricotent et j'ai la sueur qui coule dans mon dos qui me provoque des frissons »

J’entendais Scorpius de là où j’étais seulement, le prof me regardait aussi, je me retourne et me râcle la gorge. Je ne m’excuse pas. Jamais. Quand il reprit son cours je chuchote à Amanda.

« Tu diras à mon frère que j’ai peur de personne et certainement pas  des Griffondors dans vos genres. »



Code by Joy

_________________

I hate you Brother.
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfet de Serpentard

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t742-un-potter-qui-tourne-mal-impossible-quoique#8051 http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t183-un-fourchelang-t
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Célibataire - Bisexuel refoulé
Messages : 426
Points : -20
Patronus : Basilic
Emploi : Elève
Année : 6e année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Mer 25 Jan - 18:58


Une embrouille en plein cours

Avec Albus S. Potter


Aujourd'hui, défense contre les forces du mal... C'était pas un cours qu'elle adorait, mais pas non plus un cours qu'elle détester. La demoiselle c'était contenter de suivre le troupeau, discutant avec certains élèves de Gryffondor. La demoiselle entra donc dans la salle pour filé au milieu de la salle, a la droite pour être exact. Alors qu'elle espérer être seule, en déposant son sac sur la table, elle vit une silhouette s'asseoir en même temps qu'elle. Elle souffla fortement, c'était le moment de l'affronter ? Pas pour elle... Envisageant de partir, ce fut Albus qui désirait filer. Elle fut alors rassurer, mais le professeur entra, annonçant a Albus que cette place lui allait très bien. C'est a contre cœur qu'elle dû s'asseoir à côté du Potter. Elle se contenta de rester silencieuse, c'était impossible de lui reparler normalement, ouais... Mais portant, Albus n'eut pas de mal. Engageant la conversation dans un murmure, la demoiselle se crispa doucement, faisant mine d'écouté le cours, elle écouta toutefois ce qu'il avait a dire. Pourquoi ? Il fallait vraiment en parler maintenant ? Non, vraiment... Elle se tourna alors un peu vers lui, sentant ce regard pensant et sombre sur elle. Alors qu'elle ouvrit doucement sa bouche, Albus tourna son visage, comme pour l'ignorer. Elle baissa son visage, pour finalement entendre une menace par la même personne. Soupirant doucement, elle réfléchissait maintenant a ce qu'elle avait fait. Idiote ! C'était pas d'elle tout ça, enfin, pas de sa "vrai" elle. Entendant quelqu'un la defendre, elle tourna son visage pour voir de qui il s'agissait, et finalement, elle se frotta la nuque en regardant Albus qui engagea de nouveau. Ellepris son courage et laissa sa voix crystaline se faire légèrement entendre aux oreilles d'Albus.

- Al ! Ce n'est pas les Gryffondor...

L'amour... Elle ne voulait pas que ni son petit ami, ni les autres se retrouvent avec des problèmes. Elle s'en voulait, oui, Albus était une bonne personne, et elle c'était fichu de sa gueule, alors qu'en fait il n'avait rien avoir avec ces filles de sa jeunesse. Elle se contenta de s'approcher, très faiblement, de lui, de manière a ce que seul lui entende, et non le professeur, les autres et même Scorpuis ne l'entende. Elle passa sa main dans ses cheveux d'or et souffla, prenant son courage a deux mains, Amanda était une grande fille, courageuse mine de rien.

- Si tu en veux a quelqu'un c'est a moi, et seulement a moi. C'est moi qui t'es prise pour un idiot..

Le but ? Plusieurs. Lui faire comprendre que s'en prendre au autres ne l'a toucher par réellement, bien que ça soit faux, et peut être le faire craquer. Elle espérer qu'il ne s’énerve pas d'un seul coup, du moins, elle ferait en sorte d'aller le chercher si il sortait de la salle. Toutefois en le regardant, elle sentit une pointe a l’intérieur d'elle. Elle eu beaucoup de mal a se décrocher de son visage, tournant alors ses iris a son opposés, elle se gifla intérieurement, après ce qu'elle avait fait, si elle se montrait faible, c'était finit pour elle. Après six ans de crasse... Devenir soudainement douce et gentille... NON.
Code by Joy
avatar
I am a lion

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Points : -20
Année : 6ieme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Sam 28 Jan - 9:33


Une embrouille en plein cours
With Amanda Jenkins
J’admirais son courage de Griffondor. Admirais-je juste ça ? Non, pas vraiment. En fait, je me demandais si un jour je cesserai de l’aimer. Elle m’avait tellement… détruit, tellement changer. Devenir une personne « sadique » comme je le suis aujourd’hui n’était pas dans mes projets de vie. Je fronce les sourcils à ces mots.

« Al ! Ce n’est pas les Griffondors… »

Ah oui ? Je comprenais si elle essayait de me convaincre de ne pas m’en prendre à ceux qui sont du coté de mon traitre de frère ou si elle essayait de me faire comprendre qu’elle était la seule fautive. J’eu rapidement ma réponse. Elle s’est approchée de moi pour me chuchoter à moi seul ces quelques mots. J’avais fermé les yeux, son odeur qui me manquait remplissant mon odorat. Les souvenirs où j’étais heureux avec elle, revenait. C’est là que j’ai compris à quel point, Amanda Jenkins me manquait dans ma vie. Je déglutis, et à ses mots je ne pu m’empecher de serrer les poings.

« Si tu en veux a quelqu’un c’est à moi, et seulement à moi, c’st moi qui t’es pris pour un idiot. »

« Perdue Chérie. Tu oublies la trahison de James. »

Phrase que j’avais répondu rapidement afin de ne pas laisser passer mes émotions dans ma phrase, j’avais certes chuchoté mais, j’aurai pu le dire à voix haute si le prof n’avait commencé son cours, je ne m’en cache pas. Certes, elle m’a pris pour un débile, et je ne lui pardonnerai jamais. Je la regarde en coin. Le « chérie » ? Il était volontaire, je suis plutôt du genre à enfoncer le couteau dans la plaie, et si je pouvais lui faire rappeler des souvenir entre nous par ces petits surnoms, alors je le faisais. Elle me manquait, c’état une certitude, mais je ne pouvais me permettre de flancher à nouveau. Je me l’interdisais. Je la regarde en coin avant de poursuivre.

« Tu aurais peut-être du réfléchir avant de te servir d’un Potter. D’autant plus quand c’est un Serpentard. Encore, tu te serais servi de James pour m’avoir, c’est un idiot, pourquoi pas. »

Je la regarde, malgré moi, mon regard respirait la souffrance. Je ne voulais pas tellement lui dire tout ça, mais je m’en fichais, fallait que sa sorte, ça allait faire un an…

« Mais, tu ne m’aurais pas eu, parce que moi, j’ai les valeurs familiales, que lui, n’a pas.  Je ne lui pardonnerai jamais, autant que je ne te pardonnerai jamais. »

« Potter, pouvez-vous répétez ce que j’étais en train de dire ? »

Je regarde le prof qui me coupait et je fronce les sourcils, j’en savais fichtrement rien de ce que disait la prof, j’étais trop occupé à dire ce que je pensais à Amanda. D’ailleurs…

« Moi, non, mais je suis sur que Jenkins peut vous aider. »

Je la regarde en coin, ça n’allait pas lui plaire, mais je m’en fichais. De toute façon, j’allais encore me faire exclure ou me prendre une heure de colle.

« 1 heure de colle pour monsieur Potter et -5 points pour Serpentard, très bien, et donc vous mademoiselle Jenkins, que disais-je ? »

Qu’est ce que je disais ? Je lance un regard à Scorpius qui me fusillait du regard, j'hausse les épaules avant de regarder Amanda, haussant les sourcils, je me retenais de sourire étonnement, je ne souriais jamais mais là je retenais un sourire sadique. Elle méritait tellement que je lui pourrisse la vie comme elle a détruit mon adolescence. Comment pouvait-on se remettre d’une telle trahison dîtes moi ? C’était presque impossible.  Je ne pouvais donc pas, les laisser vivre en paix c’était contre mes principes de Serpentard.


Code by Joy

_________________

I hate you Brother.
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfet de Serpentard

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t742-un-potter-qui-tourne-mal-impossible-quoique#8051 http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t183-un-fourchelang-t
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Célibataire - Bisexuel refoulé
Messages : 426
Points : -20
Patronus : Basilic
Emploi : Elève
Année : 6e année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Dim 29 Jan - 18:07


Une embrouille en plein cours

Avec Albus S. Potter


Et voilà ! Elle avait énervée Albus, bravo petite ! Elle eu alors une faible sensation lorsqu'il vint l'appeler "chéri". Elle regarda alors Albus, aillant du mal a cacher ses faibles rougeurs mais aussi a décrocher ses iris de son doux visage. Elle finit par tourner les yeux. Elle l'avait tromper, elle pensais qu'elle était la fautive numéro un, pourquoi ? Tout simplement car elle était amoureuse de James. Amanda savait définitivement pas aller vers les bonnes personnes... L'idiote ! Elle était tomber sur une bonne personne, Albus, et finalement, elle c'est retourner vers la personne qu'il fallait pas. Comment pouvez t-elle savoir ce qu'il ce préparer ? Tout bêtement car elle avait réussit a tromper Albus, alors pourquoi on ne pouvait pas se moquer d'elle ? Elle sentait un certain froid avec James, un froid qui c'était installer dernièrement, est ce qu'elle se faisait des idées ? Peut être... Alors pour le moment elle n'aimait pas tellement parler de James, c'était pas un sujet fantastique. Elle se contenta de regarder le professeur sans réellement l'écouté. C'était d'ailleurs dommage.. Car après la claque verbale que venait de lui mettre Albus, sur les monologues qu'il venait de dire. Amanda l'avait vraiment blesser.... Et dire qu'en faisait ça, elle avait penser qu'a elle, comme plus jeune avec les petites garces. Elle remarquer qu'elle avait vraiment fait du mal a Albus, le pauvre... Amanda n'aimait plus la personne qu'elle était devenue... Alors qu'elle allait parler, la voix du professeur, adresser a Potter, sortie la phrase d'excuse d'Amanda de sa tête, puisque ce dernier défendit son steak, mais il laissa alors Amanda dans la panade. Alors qu'elle avait incliner son visage, elle entendit que le professeur s'adresser maintenant a elle, elle lança alors un regard a Albus, presque glacial. ELLE VOULAIT S'EXCUSER ? Plus maintenant... Bien qu'elle était très désoler et mal pour lui, elle ne voulait plus rien lui dire. Elle se redressa doucement en écoutant alors le professeur et soupira doucement, l'arrogance d'Albus agacer Amanda, et pourtant... Elle se contenta de rajouter doucement.

- Je n'en ai aucune idée... Je n'étais pas concentrer...


Alors bien évidement, elle allait s'en prendre plein la tronche... BRAVO LA MISS. Alors qu'elle allait entendre le sermon du professeur, un élève de Gryffondor se permit de l'ouvrir, l'idiot. Bien que Amanda soit connue sous son vrai ou faux visage, elle ne supportait pas avoir l'aide de quiconque. Pourquoi ? Sa fierté, puis, elle c'est toujours dit que si on l'aide, ils attendrons obligatoirement qu'elle aide les autres.

- Monsieur, ça va bientôt faire une demi-heure qu'Albus déconcentre Amanda !


Amanda avait beau avoir des soucis, elle en rester pas moins grande pour s'en charger seule. Cette personne aurait du se taire. Le professeur eu un faible sourire, et regarda alors le gamin qui avait parler pour rien.

- Il me semble pas vous avoir demandez quoi que ce soit, monsieur Tonkins.
[PUREMENT INVENTE] Désirez vous une heure vous aussi ?

L'élève en question venait de faire un silence mémorable, laissant alors seul la voix du professeur raisonner, comprenant que si il se taisait c'était encore mieux. Finalement, le professeur se tourna vers Amanda, toujours avec un visage particulièrement fermer.

-En revanche, mademoiselle Jenkins, vous êtes dans la même posture que monsieur Potter, je vous invite donc a le rejoindre en heure de colle, il va de soit que Gryffondor perdra aussi cinq points.

La demoiselle serra les dents en fronçant les sourcils, elle regarda Albus qui était visiblement fier de lui, content l'abrutis ?

- Idiot !. Murmura t-elle faiblement,. Elle ne parlait pas vraiment du professeur.

Amanda se contenta alors d'attraper son stylo et de noter le semblant de cours marquer au tableau, essayant d'ignorer Albus a sa droite.

Code by Joy
avatar
I am a lion

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Points : -20
Année : 6ieme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Jeu 2 Fév - 9:49
     

Albus & Amanda

Eh boom, t'es collée chérie.
«
Je n'en ai aucune idée... Je n'étais pas concentrer... »

Le fait qu’elle en avait aucune idée, n’était qu’une simple évidence. Nous faisions que de nous quereller depuis quelques minutes maintenant. D’autant plus que mon « chéri e » avait du la perturber je l’avais vu dans ses yeux. Je m’amusais bien. Elle avait au moins se mérite là. Quand je la regarde, je ne la visualise tellement pas si manipulatrice… mesquine… peut-être est-ce parce que je l’aime encore, et que l’amour m’aveugle encore ? Peut-être est-ce parce qu’elle n’est pas comme ça en tant normal ? Je n’en sais rien, mais en tout cas, elle m’avait très bien caché son petit jeu. Et de toute façon, je ne vois pas pourquoi je suis étonné, il y en avait toujours eu que pour mon frère. Lui, il est un griffondor, le premier né et… il est bien plus beau et plus musclé que moi, c’est clairement compréhensible qu’elle ait le béguin pour lui… Mais malheureusement pour elle, je l’aimais, et elle m’a énormément blessé, elle a touché à mon égo et m’a brisé le cœur sans remord.

Je souriais ravi de l’avoir mis dans la même merde que moi. Désolé ma belle, mais je ne peux pas te laisser vivre comme si de rien était, même si je le voulais. C’est une voix familière qui me fait effacer mon sourire ingénieux.

« Monsieur, ça va bientôt faire une demi-heure qu'Albus déconcentre Amanda ! »

Je me retourne et fixe méchamment le griffondor qui venait d’ouvrir sa gueule. Pardon ?! Je la déconcentrer ?! Faudrait-déjà qu’elle soit concentrée pour que je la déconcentre, non ? On croit rêver. Heureusement qu’on a un prof sensé et gentil. Le griffondor se rabat sur sa chaise, se faisant tout petit, m’obligeant à sourire. Eh ouais, on fait moins le malin.

« Il me semble pas vous avoir demandez quoi que ce soit, monsieur Tonkins. Désirez vous une heure vous aussi ? »


Putain, c’est ça qui m’énerve chez les griffondor, ils sont tous trop sur d’eux, et sous prétexte que l’Elu était un griffondor, ils sont meilleurs que tout le monde, mais je pense qu’il ne connaisse pas toute l’histoire, et je maintiens que sans Draco Malfoy, mon père n’aurait surement pas réussi sa tâche. Et c’était un Serpentard, de plus, ça ne leur vient pas en tête que le plus grand mage noir de tous les temps était un serpentard, non, quel bande d’idiots sérieusement…

« En revanche, mademoiselle Jenkins, vous êtes dans la même posture que monsieur Potter, je vous invite donc a le rejoindre en heure de colle, il va de soit que Gryffondor perdra aussi cinq points. »

Bon, j’étais un peu moins enchanté quand le prof annonce que la belle Amanda m’accompagnera en heure de colle. Mais, d’un coté, j’étais fier de moi, dans mon souvenir Amanda n’aimait pas du tout être coller. Je regardais le prof en reprenant mon sérieux. Mais le petit mot doux d’Amanda attire mon attention. Ouh, elle est piquée dans son égo. C’est dommage, ou pas. J’hausse les épaules et me penche vers son oreille de manière à lui chuchoter discrètement.

« Idiot ! »

« Tu sais, tu aurais peut-être dû réfléchir avant de jouer avec mes sentiments, mon cœur. »

Je marque un temps d’arrêt attendant que le prof s’éloigne un peu pour reprendre.

« C’est avec plaisir que je t’accueillerai en heure de colle, princesse. »

Je me redresse après avoir déposé un léger baiser sur sa tempe, je voyais bien qu’elle essayait de m’ignorer, je voulais la pousser à bout. J’hausse un sourcil attendant sa réaction. Elle avait joué avec mes sentiments, la seule fois de ma vie ou je montre ce que je ressens vraiment, on joue avec, alors comment voulez vous que je retombe amoureux de quelqu’un, c’était clairement impossible, il y avait trop de risque pour qu’on me prenne pour un con de nouveau. J’attrape ma plume et me mit à copier ce qu’il y avait au tableau, l’histoire d’avoir quelques notes. Scorpius me fera bien un compte rendu de ce qu’on a vu aujourd’hui… Il a bien remarqué que j’étais occupée, bien que j’espère qu’il n’a pas vraiment pris mal, les moins cinq points à Serpentard, sinon je vais encore en entendre parler pour un moment…  

GleekOut!

_________________

I hate you Brother.
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfet de Serpentard

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t742-un-potter-qui-tourne-mal-impossible-quoique#8051 http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t183-un-fourchelang-t
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Célibataire - Bisexuel refoulé
Messages : 426
Points : -20
Patronus : Basilic
Emploi : Elève
Année : 6e année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Ven 10 Fév - 11:54


La petite princesse en colle ?

Avec Albus S. Potter


Le stylo glissait a une vitesse sur la feuille, elle notait alors ses cours, ignorant les murmures a droites, les bruits de papier en cours de pliage a gauche, ou encore mieux, la voix de Potter. A l'instant présent, elle le détester. Déjà qu'elle était mal vue par une bonne partie des Gryffondor, alors si en plus de ça, elle enlevait des points a sa maison... Le professeur repris son cours mis en attente il y a quelques instant pour réglés le soucis des deux ex. Une fois qu'elle eu finit d’écrire, elle redressa son visage, avant de sentir le baiser d'Albus sur sa tempe, et avait volontaire déplacer sa chaise légèrement plus loin de lui, en lui lançant un faible regard. Comment voulez vous ignorez ALBUS SEVERUS POTTER ? C'est carrément impossible. Elle repensa silencieusement a ses mots... En vérité, elle l'avait rendu comme ça, c'était même pas sa nature a lui... Elle était devenue finalement comme ces filles qui plus jeunes l'avait changer du tout au tout. Elle avait rendu une partie d'Albus détestable. Elle tourna alors doucement son regard vers lui, le détaillant silencieusement... Lui qui avait était tellement gentil finalement avec lui. Lui qui avait vue son bon côté... Elle tourna alors brutalement son visage face au professeur en soufflant, se tenant sa tête qui semblait terriblement lourd... Elle avait des remords... C'était malin tiens ! Après avoir fait sa boulette, elle reconnaissait qu'avait fait ça c'était pas si bien que ça ! C'était pas Albus l'idiot, mais elle.

Puis elle réfléchissait a tous ça, plus elle ne faisait plus attention au cours, et plus elle se sentait mal, elle avait chaud, très chaud et un grand coup de fatigue soudain. Elle redressa son visage, elle avait les pupilles légèrement dilatés et la vue trouble. Qu'est ce qu'elle avait ? Simplement le contre coup d'avoir fait du Quidditch sous la pluie. Elle était bêtement tomber malade... Seulement une bonne crève, mais qui avait décider de s'annoncer violente dès le début. Elle tenait alors sa tête d'une main, comme ci cette dernière était du plomb, et écouta a moitié le cours. Pour le coup, il était plus facile de ne calculer Albus, puisqu'elle ne se préoccuper plus de son entourage, ele fixait un point sans réelle but.

-Putain... Lâcha t'elle faiblement. Il fait chaud...

Elle avait parler de manière ne pas être entendu. Elle aurait pu bêtement dire a son professeur qu'elle était pas bien, mais beaucoup pourrait croire qu'elle essayer de se faire plaindre pour les cinq points en moins, ou encore d'autres dirons qu'elle est bonne comédienne.

Code by Joy
avatar
I am a lion

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Points : -20
Année : 6ieme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Sam 11 Fév - 19:20
     

Albus & Amanda

Amy, ça va ?
J
e la voyais griffonner et tenter de m’ignorer. Elle y parvenait. Comme quoi, elle était une femme forte. Je n’avais jamais douté de cela. Et c’était ça qui était drôle, son caractère me permettait de lui rentrer dedans sans risque de la faire couler. Ce que les autres pensaient d’elle par rapport à moi, je dois dire que je m’en fichais. Aucun ne devrait porter un jugement sur elle, mais plutôt sur James. Finalement, Amanda a eu le comportement d’un Serpentard. Elle est allée au bout de son ambition. Celle d’avoir James. Avait-elle choisi le bon frère ? Seul le destin nous le dira. Je l’ai aimé, et je dois dire qu’a l’heure actuelle, bien que je me persuade que je la déteste, peut-être que je l’aime encore. Tout simplement parce que je ne suis pas sur d’être capable de laisser quelqu’un lui faire du mal comme je voudrai lui faire du mal. Amanda est une manipulatrice, c’est un fait. Je pensais la connaitre telle qu’elle était, c’est un fait. Je me suis trompé, je n’en sais rien.

C’est vrai, si elle regrettait de m’avoir fait souffrir, d’avoir joué avec mes sentiments peut être que je suis celui qui la voit comme la jeune femme qu’elle est… Si elle a ce sentiment humain, peut-être qu’Amanda est vraiment cette adolescente qui a fait battre mon cœur pendant de magnifique mois, peut être est-elle vraiment cette jeune femme douce, avec une joie de vivre et un charisme certain, cette jeune femme fragile que j’ai toujours eu envie de protéger par la force de mes bras autour d’elle. Peut-être était-elle encore la Amanda dont j’avais été tant amoureux… Je la fixais me disant tout cela. Je ne la quittais pas des yeux. Du moins, jusqu’à ce que je me remette à écrire et que ce soit son tour de me fixer. Je sentais son regard sur moi. J’étais un vrai petit con avec elle, vraiment, mais je dois dire que je n’arrivais pas à faire autrement. Depuis que je l’ai vu dans les bras de James, je dors mal, j’en fais des insomnies.  

Si elle avait ce sentiment de culpabilité, ce que je faisais été de la torture pour elle. Je m'en rendais compte. L’embrasser sur la tempe comme je le faisais quand nous étions ensemble, à chaque fois que nous allions rentrer en cours, ce baiser de protection que je lui offrais, avait un tout autre sens aujourd’hui, celui de « je vais te faire souffrir ». Ces surnoms « chérie », « mon cœur », « princesse » que je prononçais, convaincue de son amour pour moi, quand je lui disais que je l’aimais ou que je murmurais quand nous faisions l’amour à en perdre haleine, avaient aussi pris un autre sens. Ce sens était pas beau à voir, mais c’était ma façon de l’insulter de « garce », « connasse » ou plus vulgairement de « salope ». Tout simplement, parce que la femme que je voyais en face de moi avait l’apparence de celle que j’ai aimé ou que j’aime encore, mais ne lui ressemblait en rien.

Je ne l’entends pas au premier abord, ce n’est que quelques secondes plus tard que je m’en rends compte qu’elle a murmuré quelques choses. Je me redresse de sur ma table et la regarde. Je fronce les sourcils la voyant blanche comme un linge. J’hésite, mais au risque de me faire rembarrer, à la voir tanguer, je lui prends la main. La façon dont elle regardait en face d’elle, dont elle n’avait pas d’équilibre m’inquiétait.  Pour le coup, j’oublie toute rancœur. Albus Severus Potter s’inquiétait pour Amanda Jenkins.

« Amy, ça va ? »

Question stupide, d’autant plus que j’imaginais déjà sa réponse. A cause de moi, elle avait plein de problème, plein d’ennemi, et elle ne voudrait sans doute pas qu’on pense qu’elle tente de fuir son heure de colle qui lui avait été attribué quelques minutes plutôt, c'était le plus gros défaut des rouges et ors, ils se préoccupaient trop de leur image.  Mais sa main était glacée et elle semblait fiévreuse, alors je n’écoute pas sa réponse.  

« Professeur, Amanda n'est pas bien… »

Je vis professeur Keegan se retourner vers nous. Il fronce les sourcils et s’avance vers la blonde, sous le regard de Scorpius, je lâche la main de la blondinette et laisse le prof placer sa main sur le frond de la Griffondor à mes cotés. C’est une Serpentard qui ouvre sa bouche.

« Oh, elle n’a pas supporté d’avoir une heure de colle, la pauvre chérie. »

« Ferme-la, Kelly [Inventé]. »

Je vis la brune me regarder avec étonnement. Albus Severus Potter venait de défendre Amanda Jenkins. Je regarde le professeur qui me regarde aussi.

« Emmenez-la donc à l’infirmerie, Potter. Cela vous occupera. »

Génial, je devais en plus l’accompagner à l’infirmerie. Je pousse un grognement rauque et me lève tendant ma main à la petite blonde qui avait besoin de soin, cela se voyait sur son visage. Je ne l’admettrai pas, jamais, mais j’étais inquiet.

« Allez, viens… »
 

GleekOut!

_________________

I hate you Brother.
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfet de Serpentard

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t742-un-potter-qui-tourne-mal-impossible-quoique#8051 http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t183-un-fourchelang-t
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Célibataire - Bisexuel refoulé
Messages : 426
Points : -20
Patronus : Basilic
Emploi : Elève
Année : 6e année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Mer 15 Fév - 14:41


Un méchant coup de fièvre ?

Avec Albus S. Potter


Voilà qu'elle c'était faite remarquer par Albus... Elle qui avait pensée être discrète... Elle sentit alors la main d'Albus se glisser, et voulu tout de suite la retirer, mais Albus semblait avoir plus de force qu'elle a l'instant présent. Elle ne broncha pas pour autant, seulement a sa question, elle se contenta de redresser son visage, pâle. Elle essaya de sourire, mais une douleur au sinus pointa son nez dès l'instant ou elle avait poser ses yeux sur Albus.

- Oui, ça va... marmonna alors doucement en serrant faiblement la main du brun.

A croire qu'elle c'était essoufflée pour rien. Le fait d'avoir dit a Al que ça allait n'avait servit a rien. De plus, elle n’aimait pas se faire plaindre. Elle entendit alors que le Serpentard avait demander l'attention du professeur. Raah ! Elle redressa ses yeux larmoyant vers le directeur de Serpentard et sourit faiblement, ajouta a voix basse.

- Je vais bien ! Je vous...

Elle s'arrêta net a l'entente de la voix de Kelly, en temps normal elle aurait répondu... Mais elle n'avait même pas la force de bouger son visage vers elle, elle se renferma doucement. Elle redressa faiblement son visage lorsqu'Albus avait rétorquer a la miss, Amanda eu un faible sourire, qui ne resta pas longtemps. A l'entente des dires du professeur, elle souffla. Elle devait vraiment ce faire remarquer ainsi ? Alors qu'Albus lui tendit sa main, et qui devait être l'escort de la blonde, cette dernière refusa la main d'Albus, elle lui en voulait, tout comme il devait lui en vouloir. Elle le suivi simplement, marchant derrière lui. Elle marchait pas droit, mais elle essayée de ne pas trop se faire plaindre. Elle se tenait au mur, et ne marchait pas aussi vite qu'Al. Heureusement qu'il n'y avait pas d'élèves dans les couloirs. Elle faillit tomber et se rattrapa, l'air de rien. Elle était pas tranquille, on lui avait dit de ne pas participer avec sa petite santé. Mais non, Amanda n'aimait pas abandonner. Elle regarda Albus devant elle et souffla dans un faible rire.

- Scorpius va t'en vouloir... Non ?

Scorpius et Amanda c'étaient très loin d'une histoire d'amour. Ils avaient jamais pu se sentir, et ça avait empirer quand Amanda avait largué Albus, ils étaient peut être les pires ennemies, du moins, elle savait qu'elle était vue comme au yeux de Scorpius. Et c'était pourtant une personne qu'Amanda aurait voulu connaitre, si elle n'était pas la salope d'aujourd'hui. Elle sentit une méchante pointe alors dans la nuque, le bon dieu l'avait punie pour ses dires ? Elle s'arrêta quelques secondes en grimaçant. Très virulente cette fichu crève.

Code by Joy
avatar
I am a lion

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Points : -20
Année : 6ieme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Lun 20 Fév - 5:28
     

Albus & Amanda

Merde!
J
e venais de me prendre un vent, elle tenait à peine debout et elle ne prenait ma main… Son orgueil est fort, je le savais. Je me contente d’hausser les épaules et de la suivre hors de la salle, sans lancer un regard à Scorpius, je savais qu’il me fusillait du regard, mais bon qu’est ce que je pouvais faire ? La laisser dans cet état ? Non. Je la haïssais mais pas à ce point. Je marchais plus vite et donc sans m’en rendre compte j’étais passé devant elle. Je finis par m’arrêter et me retourner quand je vis qu’elle se tenait au mur, je soupire doucement et m’approche d’elle passant mon bras sous le sien pour la soutenir.

« Et il aura raison. Mais, mes affaires avec Scorpius ne te regardent pas, Amy. »

Je n’avais que ça à lui dire en fait. Scorpius et Amanda ne s’étaient jamais vraiment appréciés ce qui avait fait que soit j’étais avec l’un, soit avec l’autre, et la plupart du temps j’étais avec la petite blonde. Alors, qu’il m’en veuille après ça, je peux le comprendre. Je la soutiens en marchant plus lentement, me dirigeant vers l’infirmerie, mais en vue de l’état de la blonde, je décide qu’on prenne l’ascenseur plutôt qu’on prenne le risque qu’elle tombe dans les escaliers. Nous entrons donc dans cet ascenseur, je la guidais. L’aidant à s’appuyer contre le fond, j’espérais qu’elle ne s’évanouisse pas.

Mais, l’ascenseur se bloque. Nous étions dans le noir, seulement avec les lumières de secours de l’ascenseur. Je grogne. Je commençais à m’énerver et instinctivement, comme pour la rassurer, je lui prend la main et appuie sur le bouton de secours. Mais rien… Je tente de sortir ma baguette, de lancer un sort, mais rien. Je re-grogne, et me tourne vers elle. Je soupire avant de rappuyer sur ce bouton de secours. Enervé, je donne un coup de poing dans l’ascenseur, faisant une bosse dans la paroi.

Je la regarde, sa pâleur ressortait dans la noirceur. Je la fis s’asseoir ramenant une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Je dépose un baiser sur front brulant.

« Je suis désolé… »

J’étais désolé d’avoir pris l’ascenseur, fallait le dire.


GleekOut!

_________________

I hate you Brother.
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfet de Serpentard

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t742-un-potter-qui-tourne-mal-impossible-quoique#8051 http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t183-un-fourchelang-t
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Célibataire - Bisexuel refoulé
Messages : 426
Points : -20
Patronus : Basilic
Emploi : Elève
Année : 6e année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Lun 20 Fév - 13:58


Il fait chaud non ?

Avec Albus S. Potter


Sentant le corps d'Albus qui venait la soutenir, elle fit une petite tête, se contentant de soupirer, pas en mal. Heureusement qu'il était la, d'une certaine manière, si elle avait du y aller seule, elle y serait encore... Peut être allonger de fatigue dans le couloir. Elle marcha alors finalement, a l'aide d'Albus, jusqu’à l’ascenseur, un faible rire a ses dires, il avait raison, ça ne l'a regarder pas, mais elle avait quand même voulu lui demander. Elle se contenta finalement de suivre la démarche du Serpentard, le voyant finalement aller vers l’ascenseur, c'était sûrement mieux que les escaliers. A la regarder, on aurait dit qu'elle allait mourir dans l'heure, pauvre petite chose. Montant dans l’ascenseur, elle se colla au parois, elle était froide, elle se tenait toutefois fermement au jeune homme, hors de question de le lâché. Elle avait peur qu'avec l’apesanteur elle tombe. Alors qu'elle s'attendait a monté, rapidement, l’ascenseur se stoppa, net, plongeant rapidement les deux adolescents dans le noir, seul a seul. La blonde ouvrit soudainement les yeux, pas prise de panique, mais elle eu de léger frisson, elle voyait malgré ton la silhouette d'Albus dans l’ascenseur. Elle se tint alors a lui, de plus, le boom produit par le poing de Serpentard la fit sursauter, l'idiot.

- On est bloqués ?

Question idiote, bien sûr que oui. Elle souffla doucement, n'attendant pas de réponse d'Al, elle se retrouva finalement assise, c'était peut être mieux, et entendant alors un miracle, elle sentit les lèvres d'Albus se poser sur son front. Elle ne broncha, pas, si ce n'est qu'au désoler, le sentant proche, elle eu le réflexe d'appuyer sa main doucement sur son torse. Mais... Sa main glissa contrée son gré et atterris alors sur le jeans du brun, poser inconsciemment sur son membre. L'avait elle voulu ? Non... Bien sûr elle n'avait pas capter. Elle se contenta de tourner la tête de droit à gauche.

- C'est pas de ta faute si l'ascenseur ne fonctionne pas. Voyons.

La demoiselle sourit, malgré qu'il ne puisse pas la voir, elle referma ses yeux. Malgré tout, Amanda ne supportait pas être enfermer. Ah...? Ne vous a t-elle pas dit qu'elle est claustrophobe ? Mais elle voulait pas passer pour une gamine, en plus d'être malade comme un chien fallait aussi dire qu'elle avait une peur bleu d'être enfermer ?

Étrangement, les bouffés de chaleur qu'elle avait eu en cours étaient revenue, et voilà qu'elle sentait ses joues montés en température, elle agrippa alors le bras d'Albus, serra sa mâchoire, elle commencer a avoir très chaud, au point d'inconsciemment, a se mettre a l'aise. Elle ouvrit alors son chemisier de quelques boutons, murmurant doucement.

- Je me sens pas bien... J'ai l'impression de... Manquer d'air...

L'idiote, pourquoi elle disait pas bêtement a Albus de défoncer l'ascenseur sinon on allait la perdre dans un malaise ? Elle se tenait fermement au Serpentard. Si il avait pas était la, vraiment...

Code by Joy
avatar
I am a lion

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Points : -20
Année : 6ieme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Ven 10 Mar - 11:23
     

Albus & Amanda

Calme toi Amy...
N
ous étions bloqués dans l’ascenseur. Comment j’avais réussi mon coup ? J’étais bloqué dans l’ascenseur avec mon ex, avec mon premier amour, celle pour qui j’ai toujours tout fait si on ne compte pas ma sœur. J’étais accroupie près d’elle, elle était faible et bouillante et ce putain d’ascenseur s’était bloqué. Pendant un instant, je sens sa main effleurer mon entrejambe, mon corps n’est pas insensible à ce toucher. Ce toucher qui me ramène quelques mois en arrière, ce toucher que me fait frissonner en me rappelant ces baisers sur mon corps, ou les miens sur le siens. Je secoue la tête pour me changer les idées.

Je n’avais pas pu m’empêcher de m’excuser, je voulais qu’elle sache que j’étais innocent cette fois, que je ne voulais pas la retarder à l’infirmerie ou quoique ce soit. D’autant plus que je savais qu’elle était claustrophobe, c’était une des raisons pour laquelle j’ouvrais mes volets quand elle était chez moi, je ne la laissais jamais dans le noir, d’autant plus que ma chambre n’était pas très grande à l’époque, j’avais vraiment tout fait pour elle, pour qu’elle continue de m’aimer. Finalement, j’aurai du tout faire pour qu’elle m’aime un jour.

Et puis, un sort de ma mère me revient en tête. C’est un sort qu’elle utilisait sur mon frère, ma sœur et moi quand nous étions malades, ce sort diminue de la fièvre, alors je sors ma baguette et gardant ma main sur sa joue, je prononce doucement cette formule, ce qui la rend moins pâlotte rapidement. Elle attrape mon bras rapidement, je la sentais apeurée, et je comprends qu’elle fait une crise de claustrophobie.

« Ca va aller Amy… »

Je n’allais pas lui demander si ça allait, ce genre de question ne change rien en ces moments là. Je la regarde détacher l’un de ses boutons de son chemisier. Encore un mouvement qu’elle fait qui me ramène quelques mois en arrière, je me mords la lèvre inférieure sentant mon corps qui dérape. A ses mots, je caresse sa joue et la force à me regarder en plaçant ma main sur l’arrière de son crâne, dans ses cheveux, plongeant mon regard vert dans son regard bleu.

« Amy, regarde-moi. Ca va aller, ils vont bientôt nous sortir d’ici. »

Mais, pas moyen qu’elle m’écoute, elle paniquait. Je ne savais pas quoi faire, sa respiration commençait sérieusement à m’inquiéter. Je la regarde, j’avais peur pour elle, et je ne vis qu’une solution pour la faire réagir, et puis ce n’était pas une solution qui aller me déplaire. Je me penche vers elle, et pose mes lèvres sur les siennes les entrouvrant doucement et laissant glisser ma langue dans sa bouche avec tendresse. Je voulais juste qu’elle se calme, qu’elle arrête de paniquer, qu’elle comprenne que j’étais là pour elle. Je l’embrassais gardant ma main dans ses cheveux.



GleekOut!
[/quote]

_________________

I hate you Brother.
avatar

En savoir plus
Mes RPS en cours:
Informations supplémentaires:
Préfet de Serpentard

Voir le profil de l'utilisateur http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t742-un-potter-qui-tourne-mal-impossible-quoique#8051 http://twentyfouryearslater.forumactif.com/t183-un-fourchelang-t
Âge : 16 ans
Situation amoureuse : Célibataire - Bisexuel refoulé
Messages : 426
Points : -20
Patronus : Basilic
Emploi : Elève
Année : 6e année
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins Mer 17 Mai - 19:02
Un baiser...? ×
ft. Albus S. Potter & Amanda A. Jenkins.
Une chaleur, étouffante, a en mourir. Amanda avait plus l'impression qu'elle allait mourir dans l'heure qu'y suivait qu'autres choses... Elle remarqua étrangement qu'Albus était inquiet pour elle, très étonnant... Vue les circonstances dans lesquels Amanda avait jeter Albus, ce dernier était la, a essayer de la maintenir réveiller. Elle agrippa avec le peu de force sa cravate verte et argenté. Sa respiration se fit d'avantage rapide, et la demoiselle avait bien du mal a suivre, se sentant tomber dans les vapes, elle sentit brusquement quelques choses de particulièrement chauds et charnus sur ses lèvres, la demoiselle ouvrit doucement ses yeux, remarquant que le visage d'Albus se trouvait a moins d'un centimètre d'elle. Ils étaient celé par le baiser qui se faisait. Amanda sentit une nouvelle chaleur, différente de celle qu'elle avait il y a de ça deux minutes. Elle serra un peu la cravate, voulant bêtement repousser le brun, mais finalement, elle se surpris apprécier ce baiser... Elle relâcha doucement la cravate, laissant tomber sa main sur la jambe du garçon. Combien de temps elle n'avait pas embrasser Albus, six mois ? Elle avait l'impression que cela faisait presque dix ans qu'elle n'avait pas eu ses tendres lèvres contre les siennes. Amanda se gifla intérieurement, a quoi elle pensait la ! Elle était avec James !... Du moins, a part un bonjour, il n'avait rien échanger de plus palpitant entre eux dernièrement...

Le baiser pris fin, bien qu'il n'avait duré qu'un faible temps, Amanda avait eu l'impression qu'il était rester accrocher une éternité. Elle vit le visage d'Albus se reculer, le sien se collant contre le mur avec la main d'Albus derrière son crâne. Inconsciemment elle lâcha un "Waouw..." plutôt faible mais pas assez pour que le Serpentard n'entende pas. Reprenant ses esprits avec bien du mal, elle se redressa faiblement, s'adossant convenablement au mur de l'ascenseur, elle plongea ses yeux dans ceux du garçon, et toujours d'une voix douce, limite endormie, elle reprit.

- Merci... Merci beaucoup Al...

Elle tourna immédiatement ses iris, sentant ses joues prendre une teinte. Albus lui faisait de l'effet ? Non, c'était impossible... Elle l'avait mener en bateau, elle ne pouvait pas se trouver avec des sentiments pour lui, pas après ce qu'elle lui avait fait, c'était impossible.. Elle regarda sa main, poser sur la cuisse d'Albus et se mordilla faiblement la lèvre inférieur.

- Ce qu'il c'est passée ici... Reste ici...?

Étrangement elle en redemander, elle re-voulait un baiser... Ceux d'Albus, une multitude de baiser ! C'était mauvais, et pourtant... Est ce qu'il était bon qu'ils soient toujours a quelques mètre, sentant le souffle chaud l'un de l'autre. Amanda avait le chemisier a moitié défait du au vapes de chaleurs juste avant, et Al avait la cravate défaite et la chemise tirait dans tous les sens... Ils auraient pu en rire finalement, mais dans d'autres conditions.

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

L'espoir est éternel.
avatar
I am a lion

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 112
Points : -20
Année : 6ieme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Une embrouille en plein cours With Amanda Jenkins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]
» Fiche d'inscription
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twenty-four years later :: Archives de TFYL :: Archives rps :: Rps transférés-
Sauter vers: